Crucifixion, masturbation et lancer de culotte : Madonna en douze coups d’éclat scéniques

0
97
La chanteuse américaine Madonna sur le Blonde Ambition Tour au stade de Wembley (Londres), en juillet 1990
La chanteuse américaine Madonna sur le Blonde Ambition Tour au stade de Wembley (Londres), en juillet 1990

Alors que Madonna boucle à partir de samedi 22 février à Paris sa tournée mondiale Madame X Tour, avec douze dates prévues au Grand Rex, retour sur quelques uns de ses plus hauts faits d’armes scéniques. 

C’est à Paris que Madonna a choisi d’achever son Madame X Tour, une tournée mondiale démarrée en septembre dernier à New York.

Samedi 22 février 2020 elle entame une résidence de douze dates au Grand Rex, où elle a prévu de donner son show ambitieux et intimiste jusqu’au 11 mars 2020.

La star, aujourd’hui âgée de 61 ans, souffre d’un genou, ce qui l’a contrainte à annuler quelques dates pour ne pas trop forcer.

C’est que sur scène, l’idole de la pop est depuis toujours la déesse de la danse et la reine de la provocation, de la transgression et du scandale. 

« Mère, sainte et pute« , Madonna a régulièrement fait sauter sur les planches tabou sur tabou, notamment religieux et sexuels, et a contribué à lutter contre les discriminations sexuelles.

Pour elle, « les artistes sont là pour troubler la paix« , comme elle le rappelle en citant James Baldwin en préambule et en conclusion de son nouveau show. 

En revenant sur quelques-uns de ses plus hauts faits d’armes scéniques (ici par ordre chronologique), il est difficile de ne pas être saisi, malgré ses excès, par son avant-gardisme et par l’influence déterminante qu’aura eu cette artiste libre et engagée sur les représentations de la féminité.

En 2020, quoi qu’on en pense, elle reste à la soixantaine une femme puissante aux désirs et à la sexualité affirmés, insurpassée et sans rivale. 

1 Elle chante en mariée délurée aux MTV Awards (1984)

C’est le premier des coups scéniques de Madonna mais c’est un coup de maître. Peut-être même son meilleur.

Nous sommes en septembre 1984, à la toute première cérémonie des MTV Awards, les récompenses annuelles de la chaîne musicale câblée américaine née trois ans plus tôt.

Au Radio City Hall de New York, la jeune chanteuse interprète son hit suggestif Like a virgin en robe de mariée virginale et bouquet assorti.

Sauf que sa ceinture à lettres proclame Boy Toy (Jouet de Garçon), et que la jeune effrontée se roule de façon torride sur le sol, prend des pauses érotiques et termine toute culotte et porte-jarretelles à l’air – elle se justifiera par la suite en expliquant avoir perdu son escarpin blanc en descendant du gâteau de mariage géant qui lui servait de décor.

Du jamais vu, qui enthousiasme ou horrifie les spectateurs, faisant se décrocher les machoires et offrant à Madonna un parfum de soufre qui ne l’a plus jamais quittée.

Madonna chante Like a virgin aux MTV VMAs en 1984

2 Elle lance sa culotte (à Chirac) au Parc de Sceaux (1987)

A cette époque, Madonna est une méga star. Mais pour son premier concert majeur en France, prévu en plein air au parc de Sceaux près de Paris, elle peine à obtenir les autorisations.

Line Renaud, qui a fondé l’Association des artistes contre le sida, aide la chanteuse à résoudre son souci en contactant son ami Jacques Chirac, alors maire de Paris et Premier ministre, tout en l’impliquant dans son combat.

Chirac, dont la fille Claude est fan de Madonna, donne son feu vert au concert.

Le 28 août 1987, quelques heures avant le show, dans un salon de l’Hôtel de Ville, Madonna fait un chèque de 500.000 francs à l’Association de Line Renaud pour la lutte contre le sida en présence de Jacques Chirac qui, tout sourire, la serre chaleureusement dans ses bras.

Durant le concert, devant quelque 130.000 personnes, Madonna lance sa petite culotte dans le public.

La légende veut qu’elle ait soi-disant atterri sur les genoux de Jacques Chirac. Il n’en fallait pas plus pour leur prêter une hypothétique idylle…

Laisser un commentaire