Mai 68 fut un fertile créateur de slogans mais aussi un grand générateur d’images

0
391
Mai 68 fut un fertile créateur de slogans mais aussi un grand générateur d'images: affiches, peintures, photographies, tracts sont exposées aux Beaux Arts à Paris
Mai 68 fut un fertile créateur de slogans mais aussi un grand générateur d'images: affiches, peintures, photographies, tracts sont exposées aux Beaux Arts à Paris

En juillet 2015, le ministre de l’Économie Macron estimait pourtant dans l’hebdomadaire Le 1 que « l’erreur de beaucoup », à propos de 68, « avait été de se laisser intimider par la brutalité du moment, d’accepter de ne pas dire et de ne pas agir », conviction qu’il avait tirée de ses entretiens avec le philosophe Paul Ricœur, prof à Nanterre en 68.

A lire aussi: Mai-68: cinquante ans après, une histoire toujours difficile à commémorer

Mais dès lors, commémorer quoi? « Est-ce que ça rentre dans la construction de la République? Au fond, 68, c’est une révolution qui n’a pas réussi, un immense échec », résume Christian Delporte.

A défaut de célébrer 68, le pouvoir va ouvrir ses archives: l’une des expositions les plus attendues présentera aux Archives nationales les événements de mai et juin 68 vus par la présidence de la République, le gouvernement, les administrations centrales ou la Cour de sûreté de l’État, qui cherchaient à endiguer la contestation.

« Il faut faire les choses sans émotion », résume Christian Delporte. « Or, la commémoration, c’est d’abord les émotions ».

A lire aussi: Face-à-face entre manifestants et policiers le 2 mai 1968, boulevard Saint Michel à Paris

Laisser un commentaire