Médias, démocratie et - www.kafunel.com - démocratisation quels enjeux

La rédaction fait une plongée ludique dans le tourbillon Regards croisés sur Médias et Démocratie. 

L’information est un bien public. Et ce bien public est indispensable au bon fonctionnement de nos démocraties. Le mot indispensable pourrait sembler excessif, mais il ne l’est pas, bien au contraire.

On définit souvent trop rapidement la démocratie par une formule lapidaire, « un homme, une voix ».

Mais la démocratie c’est plus que cela ; la démocratie c’est « un homme informé, une voix ». Sinon elle n’est que de façade.

Les médias engendrent d’incessantes discussions quant à leur place dans la société française, leur rôle dans la vie politique, leur impact sur la population.

Tandis que certains leur imputent nombre de dysfonctionnements sociaux (de la violence des jeunes à la désaffection civique, du nivellement culturel à l’appauvrissement du débat public), d’autres soulignent au contraire leur contribution à la vitalité démocratique.

Médias et Démocratie …

Fréquemment investis de passions et de préjugés [Rieffel, 2005, p. 10] [1], ces débats sont loin d’être une originalité de l’époque contemporaine.

En effet, on ne manque pas d’être surpris par la récurrence des espoirs et des craintes suscités par les médias, au fur et à mesure de leurs transformations technologiques ou éditoriales.

De la « grande presse » doctrinale du XIXe siècle à l’émergence du web, chaque nouveau support médiatique s’est accompagné de discours prophétiques selon lesquels ces innovations bouleverseraient l’ordre social et politique [Bautier et Cazenave, 2000].

Face à ces théories, alarmistes ou optimistes, le regard historique permet de mettre à distance la situation présente, de ne pas en exagérer la nouveauté, de s’appuyer sur les exemples du passé, en somme de « chasser les mythes » qui parasitent souvent la réflexion.

Médias, démocratie et démocratisation quels enjeux

Revenir sur l’histoire des médias français permet d’éclairer les débats actuels à l’aune des expériences antérieures et d’offrir certaines réponses aux interrogations d’aujourd’hui : comment expliquer la « crise » des quotidiens nationaux ?

A lire aussi

À quoi renvoie le principe d’un service public audiovisuel ? Les médias sont-ils fatalement soumis aux logiques marchandes ? Internet peut-il permettre de revivifier la démocratie ?

L’adoption d’une perspective diachronique offre l’avantage d’analyser la structuration progressive du système médiatique français et d’identifier les facteurs qui ont contribué à dessiner, au fil des siècles, son architecture particulière.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here