“Plus de 100 mille enfants forcés à mendier”

0
46

Mendicité au Sénégal : “Plus de 100 mille enfants forcés à mendier”. Les chiffres sur les enfants qui mendient sans leur gré sont inquiétants. D’après les organisations qui militent pour le bien-être des enfants, la majeure partie de cette couche vulnérable se trouve à Dakar.

Mendicité au Sénégal : “Plus de 100 mille enfants forcés à mendier”

Mendicité au Sénégal, une société en Vogue ou un second emploi
Mendicité au Sénégal, une société en Vogue ou un second emploi

Les chiffres font froid dans le dos. L’Ong Human Right Watch (HRW) estime, dans un rapport, repris par WalfQuotidien que plus de 100 mille enfants sont forcés à mendier au Sénégal dont 30 mille dans la seule ville de Dakar.

D’où l’appel lancé par François Bockel, conseiller adjoint de coopération et d’action culturelle à l’Ambassade de France.

Mendicité au Sénégal, une société en Vogue ou un second emploi3
Mendicité au Sénégal, une société en Vogue ou un second emploi3

A lire aussi

Selon le diplomate français, «il y a une nécessité de se mobiliser et ne pas laisser l’engagement sur ce sujet».

Il s’exprimait lors du colloque : «Enfance et jeunesse au Sahel: facteurs d’exclusion et dynamiques d’inclusion», organisé par Secours Islamique France (Sif).

Identifier les voies d’amélioration en termes de politiques publiques ciblant la jeunesse

Mendicité au Sénégal, une société en Vogue ou un second emploi1
Mendicité au Sénégal, une société en Vogue ou un second emploi1

Il a été question à travers ce colloque de faire un état des lieux des facteurs de vulnérabilités à l’exclusion sociale et économique des enfants et des jeunes sahéliens.

Mais, selon le Directeur exécutif de Sif, Mahieddine Khelladi, on doit aussi recueillir l’avis des jeunes sur les obstacles à leur insertion sociale et économique, identifier les voies d’amélioration en termes de politiques publiques ciblant la jeunesse.

“Plus de 100 mille enfants forcés à mendier” 1

A lire aussi

Dans le même sens, le président fondateur de Secours islamique France, Rachid Lahlou affirme qu’une «proportion importante des enfants et des jeunes est aujourd’hui hors école, hors formation et hors emploi».

L’accès à l’éducation de base de qualité et aux formations professionnelles, selon lui, reste un défi majeur. «Beaucoup d’enfants bénéficient uniquement de l’apprentissage du Coran au sein d’écoles coraniques traditionnelles», soutient-il.

Vers la cartographie nationale des Daaras

Mendicite-au-Senegal-
Mendicite-au-Senegal-

Une cartographie nationale des Daaras est une vieille doléance. L’Etat du Sénégal est dans les dispositions de réaliser ce projet.

Le Secrétaire général du ministère de la Femme qui a présidé le colloque, annonce que l’Etat s’est engagé dans le cadre de la coopération avec les partenaires, à faire, à partir du début de l’année 2023, la cartographie nationale des Daaras.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here