L’ancienne première dame des Etats-Unis Michelle Obama déclare qu’elle souffre d’une « dépression légère » en raison de la pandémie, de l’injustice raciale et de « l’hypocrisie » de l’administration Trump.

nitrate d’ammonium et comment a-t-il provoqué une explosion dévastatrice à Beyrouth
nitrate d’ammonium et comment a-t-il provoqué une explosion dévastatrice à Beyrouth

Elle soutient que pour gérer « les hauts et les bas émotionnels », il faut « se connaître soi-même » et « les choses qui vous apportent de la joie ». Mme Obama explique qu’elle avait eu des difficultés avec son programme d’exercice et son sommeil. « Je me réveille au milieu de la nuit parce que je m’inquiète de quelque chose ou qu’il y a une lourdeur », dit-il.

Elle a fait ces déclarations lors du deuxième épisode de son podcast éponyme, pour lequel elle interrogeait la journaliste américaine Michelle Norris.

Lire aussi

Obama: le discours d’adieu
Réseaux sociaux : Obama critique Trump
Insulté, Obama relativise

« Ce ne sont pas, ce ne sont pas des moments épanouis, spirituellement », déclaré Mme Obama. « Je sais que je suis confrontée à une forme de dépression de bas niveau. Pas seulement à cause de la quarantaine, mais aussi à cause des conflits raciaux, et le simple fait de voir cette administration, de voir son hypocrisie, jour après jour, est déprimant », dit-elle.

Michelle Obama à Londres

Michelle Obama lance son podcast sur Spotify
Michelle Obama lance son podcast sur Spotify

Elle déclare également qu’il était « épuisant » de « se réveiller avec une nouvelle histoire d’un homme noir ou d’une personne noire déshumanisé, blessé, tué ou faussement accusé de quelque chose. Et cela a conduit à un poids que je n’ai pas ressenti dans ma vie, depuis un certain temps », a-t-elle dit.

Cependant, elle explique que le maintien d’une routine est devenu encore plus important pour elle dans la pandémie. Pour le premier épisode du podcast, elle a interviewé son mari Barack Obama, qui était en fonction avant Donald Trump.

Laisser un commentaire