Entretien exclusif : Mimi Toure, candidate de MIMI 2024, vide son sac et révèle tout sur Macky Sall

0
0

Entretien exclusif ! Mimi Toure 2024 vide son sac et révèle tout su Macky Sall et d’autres secrets… L’ancienne Première ministre et présidente du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Aminata Toure ou affectueusement Mimi Toure, a accordé un entretien exclusif à notre rédaction. Elle revient sur son parcours politique, ses ambitions pour 2024, sa relation avec le président Macky Sall et son avis sur l’actualité nationale. Dans cet entretien exclusif accordé à Kafunel, elle revient sur les motivations de sa candidature, ses projets pour le Sénégal, et ses relations avec le président Macky Sall et l’opposition.

Mimi Toure 2024 vide son sac en Entretien exclusif sur Kafunel

Mimi Toure 2024 vide son sac en Entretien exclusif Kafunel 1
Mimi Toure 2024 vide son sac en Entretien exclusif Kafunel 1

par Kafunel, Mimi Toure est l’une des figures les plus en vue de la scène politique sénégalaise. Ancienne Première ministre, ancienne présidente du Conseil économique, social et environnemental, et actuelle députée à l’Assemblée nationale, elle a récemment annoncé sa candidature à l’élection présidentielle de 2024 sous la bannière de son mouvement MIMI (Mouvement pour l’Innovation et la Modernisation de l’Initiative).

Kafunel : Mimi Toure, vous avez quitté la présidence du CESE en octobre dernier, après avoir été élue députée à l’Assemblée nationale. Quel bilan faites-vous de votre passage à la tête de cette institution ?

Mimi Toure : « Je suis fière du travail accompli au CESE. Nous avons produit des avis pertinents sur des sujets importants pour le développement du Sénégal, comme la relance économique post-Covid, la réforme foncière, la protection sociale, la transition énergétique ou encore la promotion de l’entrepreneuriat féminin.

Nous avons aussi renforcé le dialogue avec les acteurs de la société civile, les partenaires techniques et financiers et les médias. Je remercie le président Macky Sall de m’avoir fait confiance pour diriger cette institution.

Kafunel : Vous avez été nommée Première ministre, puis ministre de la Justice. Vous avez notamment piloté le processus de traque des biens mal acquis et le procès de Karim Wade. Quels souvenirs gardez-vous de ces expériences ?

Mimi Toure : J’ai assumé ces responsabilités avec honneur et détermination. J’ai toujours agi dans le respect de la loi et de l’intérêt général.

La traque des biens mal acquis était une exigence de justice et de transparence. Le procès de Karim Wade était un acte de souveraineté de la justice sénégalaise. Je n’ai pas à rougir de mon bilan.

Kafunel : Vous êtes considérée comme une potentielle candidate à la présidentielle de 2024. Quelles sont vos ambitions pour le Sénégal ?

Mimi Toure : Je n’ai pas encore pris ma décision sur ma candidature. Je consulte actuellement mes proches, mes alliés politiques et les citoyens sénégalais. Je suis à l’écoute des attentes et des aspirations du peuple.

Ce qui est sûr, c’est que je suis animée par une volonté de servir mon pays et de contribuer à son développement.

Je pense avoir les compétences, l’expérience et la vision nécessaires pour assurer la relève du président Macky Sall et poursuivre son œuvre.

Kafunel : Qu’est-ce qui vous a poussé à vous présenter à l’élection présidentielle de 2024 ?

Mimi Touré MIMI 2024 « Amadou Ba doit démissionner »
Mimi Touré MIMI 2024 « Amadou Ba doit démissionner »

Mimi Toure : Je me présente à l’élection présidentielle de 2024 parce que je pense que le Sénégal a besoin d’un nouveau souffle, d’une nouvelle vision, d’une nouvelle dynamique.

Je pense que le bilan du président Macky Sall est mitigé, qu’il y a eu des avancées mais aussi des reculs, notamment sur le plan de la démocratie, de la justice, de la lutte contre la corruption, et de la gestion des ressources naturelles.

Je pense que le Sénégal mérite mieux, et que je peux apporter ma contribution à l’émergence d’un Sénégal plus prospère, plus juste, plus solidaire, et plus respectueux de son environnement.

Kafunel : Quelle est votre relation avec le président Macky Sall ? Avez-vous son soutien pour 2024 ?

Lettre ouverte à Ousmane SONKO de Aminata Touré, Présidente Mimi2024
Lettre ouverte à Ousmane SONKO de Aminata Touré, Présidente Mimi2024

Mimi Toure : Le président Macky Sall est un ami, un frère et un mentor pour moi. Nous avons milité ensemble au sein du Parti démocratique sénégalais (PDS), puis nous avons fondé l’Alliance pour la République (APR). Nous partageons les mêmes valeurs et la même vision pour le Sénégal.

Le président Macky Sall m’a toujours témoigné sa confiance et son estime. Il m’a proposé un poste et des avantages après mon départ de l’Assemblée nationale, mais j’ai décliné son offre par souci d’indépendance et de cohérence.

Je respecte sa décision de ne pas se prononcer sur sa succession. Je sais qu’il sera impartial et qu’il respectera le choix des électeurs.

Kafunel : Quelles sont les grandes lignes de votre projet pour le Sénégal ?

Aminata Touré ou Mimi , la candidate aux perspectives pour l'avenir présidentiel de 2024
Aminata Touré ou Mimi , la candidate aux perspectives pour l’avenir présidentiel de 2024

Mimi Toure : Mon projet pour le Sénégal repose sur quatre piliers : l’innovation, la modernisation, l’initiative et la participation.

L’innovation, c’est favoriser la créativité, le développement des secteurs porteurs comme le numérique, l’agriculture, le tourisme, l’éducation, la santé, etc.

La modernisation, c’est renforcer les infrastructures, améliorer la gouvernance, réformer les institutions, assurer la sécurité et la stabilité du pays.

L’initiative, c’est encourager l’entrepreneuriat, soutenir les acteurs économiques, notamment les femmes et les jeunes, créer des opportunités d’emploi et de formation.

La participation, c’est impliquer les citoyens dans les prises de décision, renforcer la démocratie participative, promouvoir le dialogue social et politique.

Kafunel : Comment comptez-vous financer votre campagne électorale ?

Aminata Touré Présidente de MIMI 2024 , est l'invité de MNF avec Maimouna Ndour Faye
Aminata Touré Présidente de MIMI 2024 , est l’invité de MNF avec Maimouna Ndour Faye

Mimi Toure : Je compte financer ma campagne électorale par mes propres moyens et par les contributions volontaires de mes sympathisants. Je refuse tout financement occulte ou provenant de sources douteuses.

Je m’engage à faire preuve de transparence et à rendre compte de l’utilisation des fonds collectés. Je pense qu’il faut mettre fin au gaspillage et à la corruption qui gangrènent la vie politique sénégalaise.

Kafunel : Quelle est votre position sur la réintégration de Ousmane Sonko sur les listes électorales ?

Aminata Touré Sarr (Mimi) une directrice de campagne, la patronne de Savané ok
Aminata Touré Sarr (Mimi) une directrice de campagne, la patronne de Savané ok

Mimi Toure : Je salue la décision de la Cour suprême qui a annulé la radiation de Ousmane Sonko des listes électorales.

Je pense que c’est une victoire pour la démocratie et pour le respect des droits fondamentaux des citoyens.

Je pense que Ousmane Sonko a le droit de se présenter à l’élection présidentielle s’il le souhaite, et que les électeurs ont le droit de choisir librement leur candidat.

Je pense qu’il faut garantir des conditions équitables et transparentes pour le scrutin. Je mets en garde les juges de la Cour suprême contre toute tentative d’influence ou de pression venant du pouvoir exécutif ou de ses affidés.

Kafunel : Quelles sont vos relations avec le président Macky Sall ?

Aminata Touré , présidente Mimi 2024 +2
Aminata Touré , présidente Mimi 2024 +2

Mimi Toure : Mes relations avec le président Macky Sall sont cordiales mais distantes. Nous avons travaillé ensemble pendant plusieurs années au sein du parti APR (Alliance pour la République) et du gouvernement. J’ai été sa Première ministre pendant un an, de septembre 2013 à juillet 2014.

Je lui reconnais des qualités humaines et des compétences professionnelles. Mais je ne partage pas sa vision ni sa manière de gouverner. Je pense qu’il a trahi les aspirations du peuple sénégalais qui l’a élu en 2012 et en 2019.

→A lire aussi

Je pense qu’il a renié ses engagements, notamment sur la réduction de son mandat, sur la limitation du nombre de mandats, sur la suppression du poste de Premier ministre, sur la révision du code électoral, sur la lutte contre l’impunité, etc.

Je pense qu’il a confisqué le pouvoir au profit d’une oligarchie, qu’il a affaibli les contre-pouvoirs, qu’il a instrumentalisé la justice, qu’il a bradé les ressources naturelles, qu’il a endetté le pays, qu’il a aggravé les inégalités sociales, etc.

Kafunel : Le président Macky Sall vous a-t-il proposé un poste et des avantages après votre départ de l’Assemblée nationale ?

mimi touré révéle le deale entre macky sall et le pds
mimi touré révéle le deale entre macky sall et le pds

Mimi Toure : Oui, le président Macky Sall m’a proposé un poste et des avantages après mon départ de l’Assemblée nationale en octobre 2020.

Il m’a proposé de rejoindre son cabinet comme conseillère spéciale, avec un salaire mensuel de 10 millions de francs CFA, une voiture de fonction, un logement de fonction, une assurance maladie, etc.

Il m’a aussi proposé de me nommer ambassadrice du Sénégal auprès d’un pays de mon choix, avec les mêmes avantages. Il m’a fait ces propositions par téléphone et par écrit.

Kafunel : Pourquoi avez-vous refusé ces propositions ?

mimi touré révéle le deale entre macky sall et le pds 1
mimi touré révéle le deale entre macky sall et le pds 1

Mimi Toure : J’ai refusé ces propositions parce que je considère qu’elles sont contraires à mes principes et à mes convictions. Je pense que le président Macky Sall a voulu me corrompre et me neutraliser politiquement.

Je pense qu’il a voulu m’acheter mon silence et ma soumission. Je pense qu’il a voulu m’éloigner du peuple sénégalais et de ses préoccupations.

Je pense que ces propositions sont une insulte à ma dignité et à mon honneur. Je pense que je n’ai pas besoin de ces avantages pour vivre décemment et pour servir mon pays.

Kafunel : Que pensez-vous de la réintégration de Ousmane Sonko sur les listes électorales ? Est-ce une menace pour votre camp ?

Mimi Toure rejette l’invitation de Macky Sall pour le défilé du 04 Avril et réclame la restitution de son mandat de député 2
Mimi Toure rejette l’invitation de Macky Sall pour le défilé du 04 Avril et réclame la restitution de son mandat de député 2

Mimi Toure : Je salue la décision de la Cour suprême qui a annulé la radiation de Ousmane Sonko des listes électorales.

C’est une victoire pour la démocratie et l’Etat de droit. Je n’ai pas peur de Ousmane Sonko. C’est un opposant comme un autre, qui a le droit de se présenter à l’élection présidentielle.

Mais il devra rendre des comptes sur ses accusations infondées contre le régime en place, sur ses liens avec certaines puissances étrangères et sur son implication dans l’affaire Adji Sarr.

Je suis prête à l’affronter sur le terrain politique, dans le respect des règles républicaines.

Kafunel : Que répondez-vous aux révélations de Me Moussa Diop sur l’exploitation du diamant au Sénégal ?

Mimi Touré lâche une bombe « Ils sont en négociations avancées avec Macky Sall »
Mimi Touré lâche une bombe « Ils sont en négociations avancées avec Macky Sall »

Mimi Toure : Je suis surprise par ces révélations. Je n’ai jamais entendu parler de l’exploitation du diamant au Sénégal en tant qu’ancienne ministre.

Je demande au gouvernement de faire la lumière sur cette affaire et de publier les contrats miniers signés avec les sociétés étrangères.

→A lire aussi

Le Sénégal est un pays riche en ressources naturelles, mais il faut que ces ressources profitent au peuple sénégalais et non à une poignée d’individus.

Kafunel : Quelle est votre réaction face à l’exploitation du diamant révélée par Me Moussa Diop ?

Mimi Toure 2024 vide son sac en Entretien exclusif Kafunel
Mimi Toure 2024 vide son sac en Entretien exclusif Kafunel

Mimi Toure : Je suis scandalisée par l’exploitation du diamant révélée par Me Moussa Diop, l’ancien directeur général de Dakar Dem Dikk.

Je pense que c’est une affaire grave qui mérite une enquête approfondie et indépendante. Je pense que c’est une preuve supplémentaire du pillage des ressources naturelles du Sénégal par le régime de Macky Sall et ses complices.

Je pense que c’est une atteinte à la souveraineté nationale et à l’intérêt général. Je n’ai jamais entendu parler de l’exploitation du diamant au Sénégal en tant qu’ancienne ministre de la Justice et ancienne présidente du Conseil économique, social et environnemental. Je pense que c’est un secret d’Etat qui a été dissimulé au peuple sénégalais. »

Kafunel : Merci Mimi Toure pour cet entretien.

Mimi Toure : Merci à vous Kafunel pour cette opportunité de m’exprimer devant vos lecteurs.

→A lire aussi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici