Depuis quelque temps, les nouveaux moyens de paiement se sont multipliés grâce à la puissance des géants du net et à la créativité des Fintech, ces start-up qui défient les banques traditionnelles en proposant des services peu coûteux et faciles d’utilisation.

Cette révolution annoncée pourrait bouleverser nos habitudes de consommation et les stratégies des professionnels du secteur.

Entrez dans un restaurant KFC de la ville chinoise de Hangzhou et vous trouverez des clients qui n’utilisent ni cartes bancaires, ni argent liquide pour se faire servir.

Le système de reconnaissance faciale est le seul utilisé.

Une cliente dans un restaurant KFC de la ville chinoise de Hangzhou
Une cliente dans un restaurant KFC de la ville chinoise de Hangzhou

Le système «smile to pay» signifie qu’un appareil photo au comptoir scanne le visage d’un client, vérifie son identité à partir des enregistrements de l’application Alipay et effectue le paiement.

Alipay est le porte-monnaie électronique le plus utilisé en Asie
Alipay est le porte-monnaie électronique le plus utilisé en Asie

Les smartphones permettent aujourd’hui d’utiliser les empreintes digitales, la reconnaissance faciale ou vocale, et dans certains cas, notre simple présence physique dans un magasin peut être suffisant pour effectuer un paiement.

Envoyer un message sur un mobile pour prendre un bus ou transférer de l’argent chez soi est courant en Afrique.

Un client dans un dépôt Orange Money de la ville de Dakar au Sénégal
Un client dans un dépôt Orange Money de la ville de Dakar au Sénégal

Carte bancaire sans contact, paiement mobile, portefeuille électronique, reconnaissance vocale… le paysage des moyens de paiement est en pleine évolution.

Des millions de personnes se tournent de plus en plus vers leurs Smartphones non seulement pour payer, mais aussi pour gérer leur argent en demandant des prêts, en trouvant la meilleure affaire d’assurance ou en faisant un don.

En ajoutant la reconnaissance biométrique, le téléphone est en train de gagner la bataille des nouveaux moyens de paiement
En ajoutant la reconnaissance biométrique, le téléphone est en train de gagner la bataille des nouveaux moyens de paiement

Les paiements non liquides en Chine ont augmenté de 63% de 2014 à 2015.

Au Royaume-Uni, ils ont désormais dépassé l’utilisation des billets et des pièces de monnaie.

Le défi est donc grand dans le monde.

Jusqu’où ira la folle envolée des monnaies électroniques

La démocratisation d'internet et des terminaux mobiles a entraîné de nouveaux comportements et de nouvelles habitudes de consommation.
La démocratisation d’internet et des terminaux mobiles a entraîné de nouveaux comportements et de nouvelles habitudes de consommation.

Pendant ce temps, la technologie réinvente les fondements même de la Finance.

Au 16ème siècle avant JC, les marchandises étaient échangées contre une autre forme de monnaie: le cauris.

Plus tard, au 7ème siècle avant JC, les pièces de monnaie ont été frappées en Lydie, dans la Turquie moderne, à partir de l’électrum, un alliage naturel d’or et d’argent trouvé dans les lits des rivières.

Ce billet de banque chinois est fabriqué à partir de l'écorce d'un arbre
Ce billet de banque chinois est fabriqué à partir de l’écorce d’un arbre

Beaucoup plus tard, le billet a été introduit en Chine.

Connus pour leur légèreté, ils ont été soutenus par l’autorité centrale.

Selon Ben Alsop, conservateur de la City Money Gallery du British Museum de Londres, cela a introduit un concept essentiel: la confiance.

La confiance et la sécurité, ce sont les là, les premiers principes de la révolution digitale du secteur bancaire.
La confiance et la sécurité, ce sont les là, les premiers principes de la révolution digitale du secteur bancaire.

Confiance des autorités et confiance que ce morceau de papier valait vraiment quelque chose.

Ainsi, pendant des années, les monnaies ont traditionnellement été émises par les gouvernements via les banques centrales.

Aujourd’hui, les crypto-monnaies peuvent être créés et stockés électroniquement sur un système complètement décentralisé.

Plus d’un millier existent dans le monde, le plus connu étant Bitcoin.

La domination du Bitcoin sur le marché des crypto-monnaies est évaluée à 55%
La domination du Bitcoin sur le marché des crypto-monnaies est évaluée à 55%

Tout cela soulève des questions de contrôle et d’influence.

Qui contrôle les devises, les gouvernements ou les réseaux d’ordinateurs?

Qui contrôle nos paiements, les sociétés technologiques, les fournisseurs de cartes de paiement ou les banques?

Qui contrôle votre portefeuille? Vous, ou toutes ces organisations précitées?

 

Réponse à la page suivante. Cliquez ici pour y accéder ! 

Laisser un commentaire