Selon les autorités sanitaires, « 105 cas de fièvre hémorragique ont été signalés dans la région, dont 77 confirmés et 28 probables », alors que le nombre de morts s’élève à 67.


Sur ces « 77 cas confirmés, 11 sont guéris » de la maladie », a précisé le ministère de la Santé dans son bulletin sur la « situation épidémiologique », en date de vendredi soir.

Jeudi, lors de sa visite au Centre de traitement d’Ebola (CTE) de Mangina, épicentre de l’épidémie, le ministre de la Santé, Oly Ilunga Kalenga, « a assisté à l’arrivée de deux patients guéris d’Ebola », a poursuivi le ministère.

La dixième épidémie déclarée le 1er août dans la province du Nord Kivu a franchi les lignes rebelles, un scénario que tous « redoutaient », avait annoncé vendredi à Genève l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.