Opérateur télécoms: Michel Combes, ex-Altice-SFR, rebondit chez Sprint

0
213

Son récent échec n’aura pas pesé sur la trajectoire de sa carrière professionnelle. Ejecté sans ménagement de son poste de directeur général d’Altice-SFR par Patrick Drahi mi-novembre, Michel Combes devient le directeur financier de l’opérateur américain Sprint annonce un communiqué de l’entreprise. Une mission principale complétée par des prérogatives sur la stratégie et la transformation de Sprint.

Technologie : Débarqué il y a quelques semaines du trône d’Altice suite à une méchante glissade boursière, le dirigeant français trouve une place de choix aux finances du quatrième opérateur télécom américain. Il doit également travailler à la stratégie et la transformation de l’entreprise.

A 55 ans, il devient ainsi une des têtes du quatrième acteur du marché mobile des télécoms aux Etats-Unis, et intègre le conseil d’administration. Le PDG de l’entreprise est Marcelo Claure, une vieille connaissance de Michel Combes. Le français dirigera ses opérations depuis Kansas City.

Sprint est contrôlé à hauteur de 80 % par le japonais Softbank, qui a fortement investi dans les nouvelles technologies ces dernières années, avec par exemple une implication marquée dans Uber.

Spécialiste des télécoms

Michel Combes a démarré sa carrière chez France Télécom avant d’évoluer chez Vodafone Europe, TDF et Alcatel-Lucent dont il fut le PDG, préparant la vente à Nokia.

Nommé président de Numericable-SFR en 2015, puis directeur général d’Altice, ce spécialiste du redressement d’entreprise dans le secteur de la technologie n’avait pu empêcher les difficultés de SFR en France et la chute en bourse de l’action Altice.

D’où son éviction, tout comme celle de Michel Paulin, après avoir supprimé 5.000 des 15.000 postes de l’opérateur.

Publicités

Laisser un commentaire