Pierre-Ménès
Pierre-Ménès

Adieu le « Beauf », place au nouveau Pierre Ménés. Selon son avocat, Pierre Ménès est conscient d’avoir eu « un comportement de beauf », et est désireux de changer.

Pierre Ménès est bien décidé à changer. Conscient de l’image de « beauf » qui lui colle à la peau, le chroniqueur veut faire peau neuve.

Pierre Ménès a disparu.

Depuis trois semaines et la diffusion du documentaire « Je ne suis pas une salope, je suis journaliste« réalisé par Marie Portolano et Guillaume Priou, l’ancien journaliste de L’Équipe se fait discret.

Pierre Ménès, le « beauf » veut changer

Écarté par Canal+ en attendant que les choses se calment, Ménès ne gratifie plus les amateurs du Canal Football Club de ses analyses parfois cinglantes.

En attendant un éventuel retour, l’homme prend le temps de réfléchir sur lui-même et visiblement, il a appris certaines choses.

Voir aussi :

C’est en tout cas ce qu’il ressort de l’interview donnée par l’avocat du trublion de Canal+ à L’Union, et publiée ce lundi sur le site du média.

Maître Arash Derambarsh a d’abord tenu à rappeler un fait : « Si je pense en tout premier lieu à toutes les femmes victimes de violences, il convient également de dénoncer une situation injuste et disproportionnée.

Pierre Ménès a présenté ses excuses et a fait amende honorable suite à une longue réflexion. »

« Pas un agresseur sexuel »

Pour son avocat, Pierre Ménès a compris « que les propos qu’il a tenus et certains supposés gestes ne sont pas admissibles. »

En revanche, Maître Derambarsh souligne qu’il est « tout aussi scandaleux que (Pierre Ménès) soit la cible de cyber-harcèlement, de menaces de mort et de grossophobie

« . Il précise également que son client « n’est pas un agresseur sexuel« , que « ce qu’il a commis n’est pas un viol » et qu’il n’a « jamais eu l’intention d’agresser sexuellement ces femmes« .

L’avocat « note qu’Isabelle Moreau, Marie Portolano et Francesca Antoniotti n’ont pas porté plainte » contre Pierre Ménès.

« Comportement de beauf »

En conclusion, Maître Arash Derambarsh veut croire à un changement de son client, suite à une prise de conscience : « Il a compris que les gestes d’une certaine époque n’étaient plus tolérables aujourd’hui.

Tout le monde reconnait qu’il a eu un comportement de beauf, mais il n’a jamais eu l’intention de blesser ou de porter atteinte à qui que ce soit. »

L’avocat a par ailleurs indiqué que Pierre Ménès souhaitait désormais s’impliquer dans la lutte contre les violences faites aux femmes.

A lire aussi :

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here