Quelles plantes et tisanes pour les reins : ce que dit la science

0
21

Quelles plantes et tisanes pour les reins : ce que dit la science. Les reins sont des organes très importants. On a tendance à les cantonner dans un seul rôle : filtrer les impuretés du sang et les éliminer grâce à l’urine. Pourtant, ils font bien d’autres choses et leur bon fonctionnement est un équilibre délicat.

Plantes et tisanes pour les reins : ce que dit la science

tisane-pour-les-reins_Quelles plantes et tisanes pour les reins ce que dit la science
tisane-pour-les-reins_Quelles plantes et tisanes pour les reins ce que dit la science

Aujourd’hui, nous faisons un focus sur les reins. A quoi servent-ils, comment fonctionnent-ils et surtout quelles plantes et tisanes pour les reins boire pour les soulager. Nous avons notamment creusé du côté des études scientifiques pour voir ce que la science dit des remèdes naturels pour prendre soin de ses reins.

Pourquoi les reins sont-ils si importants ?

Le rein est la star méconnue des organes humains.

Tout le monde connait leur rôle le plus important : la formation de l’urine. En effet, les reins ont pour mission d’éliminer du sang les « cellules mortes » et les déchets issus de la digestion des aliments.

Mais les reins font bien plus que ça !

thé-brûle-graisse_Quel thé vert pour maigrir rapidementCapture
thé-brûle-graisse_Quel thé vert pour maigrir rapidementCapture

Ils fabriquent aussi des hormones comme la fameuse EPO et interviennent dans le métabolisme du calcium important pour le renforcement des os.

Ils ont aussi un rôle dans le maintien de l’équilibre acido-basique de l’organisme en lissant les variations du pH sanguin grâce à la miction.

Enfin, les reins ont pour mission de réguler la pression artérielle en produisant une enzyme appelée « rénine » utile dans le processus de vasoconstriction.

Comment savoir si ses reins sont en bonne santé ?

Certaines signes doivent attirer votre attention quant au bon fonctionnement de vos reins, notamment :

  • des changements urinaires
  • ♦ la fatigue chronique
  • ♦ des gonflements d’une partie du corps (paupières, jambes, chevilles…)
  • ♦ des douleurs dans le bas du dos
  • ♦ des éruptions cutanées
  • ♦ une mauvaise haleine
  • ♦ un goût métallique dans la bouche

Les troubles urinaires les plus courants sont une difficulté à uriner avec éventuellement des douleurs, un besoin fréquent d’uriner pendant la nuit, des urines faibles et/ou mousseuses…

Concernant la fatigue, sachez que lorsque les reins ont un problème ils produisent moins d’érythropoïétine (EPO). Il s’agit d’une hormone qui a pour fonction de transporter l’oxygène dans le sang. Les muscles se fatiguent alors plus vite car ils ne sont pas assez alimentés en oxygène.

Les gonflements s’expliquent par le fait des reins malades laissent passer des protéines du sang dans les urines. Le sang n’est plus assez dense et le sérum sanguin passe dans les tissus ce qui engendre des œdèmes.

Bref, en cas de moindre doute, vous devez absolument consulter votre référant de santé. Les reins sont une véritable usine fragile et délicate dont il faut prendre soin.

Quelles tisanes pour soulager les reins ?

De façon traditionnelle, les plantes et tisanes diurétiques sont utilisées pour soulager les reins. Nous avons déjà présenté les études scientifiques relatives à chaque plante, nous vous invitons le cas échéant à suivre le lien pour en savoir plus.

  • les queues de cerise
  • reine des près
  • pissenlit
  • bouleau
  • fenouil
  • chiendent
  • orthosiphon
  • thym
  • hibiscus

Elles sont souvent associées à des plantes ayant un effet antibactérien comme la canneberge.

Des mélanges de diverses plantes en infusion contiennent généralement fenouil, mauve, chicorée, reine des prés, frêne, pissenlit, genièvre, ortie blanche, aubépine…

L’effet protecteur du thé vert pour les reins

Les composés naturels dérivés de plantes médicinales font l’objet d’études poussées pour endiguer le nombre croissant de problèmes de santé lié aux reins.

Le thé vert fait partie de ces plantes. L’un de ses composés naturels est l’épigallocatéchine-3-gallate (EGCG), un polyphénol présent en grande quantité dans le théier (Camellia sinensis).

Une synthèse d’articles scientifiques disponible ici constate que l’EGCG pourrait être un élément thérapeutique ou protecteur dans diverses maladies rénales notamment les lésions rénales aiguës, les calculs rénaux etc.

Les bénéfices de la caféine pour les calculs rénaux

schéma-calculs-rénaux-Les bénéfices de la caféine pour les calculs rénaux
schéma-calculs-rénaux-Les bénéfices de la caféine pour les calculs rénaux

Les calculs rénaux affichent un taux de récidive élevé. Selon cet article de synthèse scientifique, certaines études ont suggéré un rôle préventif de la caféine pour les calculs rénaux.

Elle cite également une étude in vitro récente qui met en exergue les mécanismes qui expliquent le rôle préventif de la caféine dans la formation des calculs.

Toutefois, il faut noter que des études antérieures ont montré des effets contradictoires de la caféine sur le risque de calculs rénaux. Son effet diurétique peut aussi « légèrement augmenter l’indice de risque de calculs ».

Comment fonctionne cet organe essentiel ?

analyse-durine_Comment fonctionne cet organe essentiel
analyse-durine_Comment fonctionne cet organe essentiel

Les reins sont un organe fascinant. Ils sont constitués de milliers de « néphrons », des bio filtres chargés de filtrer le sang.

Les grosses molécules comme le glucose, les acides aminés et les lipides ne peuvent normalement pas traverser ce filtre biologique. Ils restent donc dans le sang qui les achemine vers les organes qui en feront bon usage.

Voilà pourquoi une analyse des urines est si révélatrice. Si ces nutriments sont présents dans les urines c’est que les reins ont un problème.

Les particules qui franchissent ces néphrons sont ensuite éliminées par la vessie via l’urine.

Comment prendre soin de ses reins ?

douleur-aux-reins_Comment prendre soin de ses reins
douleur-aux-reins_Comment prendre soin de ses reins

Les reins sont particulièrement sensibles à l’hypertension artérielle qui peut perturber les petites artères qui conduisent le sang aux néphrons.

Il faut donc tenter de maintenir une tension normale avec une bonne hydratation et en limitant les apports en sel.

Une alimentation diversifiée et équilibrée riche en fruits et légumes est aussi fondamentale car de façon indirecte elle permet de réduire les problèmes cardio-vasculaires, de réduire le diabète ou le cholestérol qui peuvent endommager les reins.

L’infusion de persil est-elle bénéfique pour les reins ?

tisane-pour-les-reins_Quelles plantes et tisanes pour les reins ce que dit la science
tisane-pour-les-reins_Quelles plantes et tisanes pour les reins ce que dit la science

Selon ce site gouvernemental Québécois qui appuie sa démonstration sur diverses publications scientifiques, il semble erroné de dire qu’une infusion de persil serait bénéfique pour les reins.

L’article indique qu’en raison de sa composition « en apiol et en myristicine, le persil aurait des propriétés diurétiques ce qui pourrait aider le corps à éliminer les toxines » ainsi que les calculs. Des « prétentions peu appuyées par la littérature scientifique » précise l’article.

Pire encore, précise l’article, « le persil pourrait avoir des effets inverses ». Il pourrait empêcher ou ralentir l’absorption de sel par l’organisme, ce qui augmente la rétention d’eau », un état incompatible avec un fonctionnement optimal des reins.

A Lire Également

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here