Un total de plus de 323 556 plants issus de 130 pépinières ont été reboisés sur une superficie estimée à 592 hectares dans la région de Ziguinchor (sud), soit un taux d’atteinte d’objectif annuel de plus de 80%, a révélé dimanche le lieutenant-colonel Babacar Dionne, chef d’inspection régionale des eaux et forêts.

’’Avec 323 556 plants réalisés, nous avons atteint plus de 80% de notre objectif annuel. Ces plants sont issus de 130 pépinières installées dans la région. Un total de 592 hectares a fait l’objet d’un reboisement physique’’, a expliqué M. Dionne.

Il s’exprimait au cours de la cérémonie commémorant la journée de l’arbre célébrée à Baghagha, un village de la commune d’Adéane dans le département de Ziguinchor. Des autorités administratives et locales, des chefs de services, des représentants d’organisation de femmes et de jeunes, des acteurs de l’environnement ont pris part à cette cérémonie.

‘’Ces plants sont répartis dans les trois départements de la région. Les 592 hectares de superficie reboisée concernent aussi bien les plantations individuelles et privées que le plantations villageoises et scolaires’’, a poursuivi l’Inspecteur des eaux et forêt de Ziguinchor.

Plus de 320.000 plants à Ziguinchor

Il a estimé la longueur des plantations à 105 kilomètres de linéaire compte tenu aussi de l’installation des pare-feu verts qui permettent de lutter contre les vents violents, la divagation du bétail et les feux de brousse.

’’Rien que pour la restauration de la mangrove, une superficie de 75 hectares a été reboisée au courant de l’année 2019’’, a précisé le lieutenant-colonel Babacar Dionne avant d’insister sur les menaces qui guettent le potentiel forestier de la principale région du sud du pays.

’’Ziguinchor est l’une des localités conservant les derniers bastions forestiers du pays. Mais malgré ses énormes potentialités forestières et fauniques, la région et caractérisée par une évolution régressive de son couvert végétal’’, a-t-il dit.

Il a regretté ’’la persistance de la coupe abusive de bois, les trafics et les feux brousses qui ont comme conséquences directes la perte de biodiversité et la baisse pluviométrique récurrente’’.

A lire aussi  Liban : violente explosion à Beyrouth, plus de 70 morts et des milliers blessés

L’adjoint au gouverneur de Ziguinchor en charge du développement Babacar Niang est longuement revenu sur le choix du baobab come arbre parrain et sur le thème de la journée ’’Le reboisement est une stratégie de lutte contre les pandémies’’.

Il a ensuite salué l’engagement des populations du village de Baghagha dans les actions de gestion des ressources forestières pour un développement exclusif durable et soutenu en vue d’assurer une meilleure préservation des ressources naturelles.

Laisser un commentaire