Revue de presse du 03 février 2020 : Les Rapports de la Cour des Comptes à la Une

0
25
Revue de presse du 03 février 2020 Les Rapports de la Cour des Comptes à la Une
Revue de presse du 03 février 2020 Les Rapports de la Cour des Comptes à la Une

Rapports de la Cour des Comptes barrent les titres des tabloïds de ce jour. Les questions de gouvernance préoccupent les quotidiens parvenus lundi à l’APS dont la majorité s’intéresse aux derniers rapports de la Cour des comptes et à la publication d’un livre consacré à la gestion du Centre des œuvres universitaires de Dakar (COUD).  

Sud Quotidien relève ‘’la mal gouvernance’’ des institutions publiques avec la publication des rapports 2015, 2016 et 2017 de la Cour des comptes.  

‘’La Caisse des dépôts et consignations (CDC) et sa tour à 30 milliards sans aucune retombée pendant 5 ans ; Le CICES et les tendancieux week-ends de Cheikh Ndiaye à l’intérieur du pays ; Gestion opaque du Port autonome de Dakar, Cheikh Kanté rattrapé par son passé ; gestion du COUD sous Cheikh Oumar Hann : l’OFNAC confirmé’’, écrit Sud Quotidien en titrant : ‘’Les As de la Cour des comptes’’. 

A propos de ces rapports, ‘’Source A’’ met l’accent sur les cas de l’Agence sénégalaise d’électrification rurale (ASER) et de l’Office des forages ruraux (OFOR).  

Le journal relève que l’OFOR a engagé 15 fonctionnaires du ministère de l’Hydraulique qui ont cumulé pendant longtemps deux salaires tandis qu’à l’ASER, ‘’des subventions et dons sont octroyés à des agents qui se marient pendant que la boite traine plus d’1 milliard de dettes’’. 

Au sujet des rapports des corps de contrôle, La Tribune titre : ‘’Autant de rapports pour rien’’. 

 ‘’Après une longue période de léthargie, la Cour des comptes est sortie de son hibernation vendredi avec la publication des rapports 2015, 2016 et 2017’’, écrit le journal.

Rapports de la Cour des Comptes

 ‘’’Comme il fallait s’y attendre, des cafards dodus ont été débusqués. C’est par exemple le cas de l’ANAMO où des violations flagrantes ont été constatées dans les procédures de passation et d’exécution des marchés’’, ajoute la publication.

Selon L’Observateur la Cour des comptes a décelé une nuée de +cafards+ et d’incongruités. Parmi les mille et un +épinglés+ (…) figurent l’Office des forages ruraux (OFOR), l’ASER, le Plan d’organisation des secours (ORSEC) et la Direction de l’environnement et des établissements classés (…)’’, souligne le journal. 

Cour des Comptes
Cour des Comptes

En matière de gestion toujours, Vox Populi s’intéresse au livre du journaliste Pape Alé Niang intitulé : ‘’Scandale au cœur de la République : le dossier du COUD’’.

Dans des propos rapportés par la publication, l’auteur présente le Centre des œuvres universitaires de Dakar comme ‘’la vache laitière’’ de tous les régimes. 

A lire aussi : Revue de presse du 29 janvier 2020 : La violence dans les écoles coraniques, un des sujets en vue

En même temps, Vox Populi signale que Cheikh Oumar Hann, mis en cause dans cet ouvrage, se défend d’être ‘’le symbole de la mal gouvernance’’ au Sénégal et compte porter plainte contre l’auteur et l’ancienne présidente de l’Office nationale de lutte contre la corruption (OFNAC), Nafi Ngom Keïta. 

A propos de cette publication, Le Quotidien titre : ‘’Coup de COUD à Hann’’ et note que dans cet ouvrage, l’auteur ‘’fait le procès de la gestion sobre et vertueuse’’ promise par Macky Sall en 2012.  

Pour Walfadjri, ‘’’l’ouvrage accable surtout l’actuel ministre de l’Enseignement supérieur dans ses fonctions de directeur du COUD avec des révélations les unes plus surprenantes que les autres’’. 

L’As livre les ‘’fracassantes révélations’’ de l’ancien Premier ministre Mahamad Boun Abdallah Dionne sur le rapport de l’OFNAC sur le COUD.  

‘’L’auteur du rapport sur le COUD est un Français ; Il a été recruté par je ne sais qui pour faire le boulot. Il a démissionné. Ils se sont assis volontairement sur la réponse pour faire du chantage…’’, a déclaré le Secrétaire général de la présidence de la République au cours d’un déplacement à Gossass. 

Libération évoque l’affaire Pétrotim et révèle que l’OFNAC ‘’lave Aliou Sall et réclame des poursuites contre Karim Wade’’. 

Le Soleil revient sur la deuxième édition de la Journée nationale de nettoiement organisée samedi et affiche à la Une : ‘’Le pays s’approprie le +cleaning day+’’.

Laisser un commentaire