[🔮LIVE – HLM grand MĂ©dine ] : Rassemblement du M2D « 23 juin »

0
247

Le rassemblement de l’opposition M2D « 23 juin » autorisĂ© a envahi les rues de Dakar et dans les autres rĂ©gions du SĂ©nĂ©gal.

Rassemblement du M2D « 23 juin » 

L’opposition et la sociĂ©tĂ© civile sĂ©nĂ©galaises entendent manifester mardi Ă  Dakar contre la candidature Ă  la prĂ©sidentielle d’Abdoulaye Wade, laissant craindre des violences.

Quelques centaines de manifestants ont commencĂ© Ă  arriver sur la Place de l’ObĂ©lisque, grande esplanade de Dakar oĂč est prĂ©vu le rassemblement. Plusieurs dizaines de policiers anti-Ă©meutes Ă©taient Ă©galement prĂ©sents, Ă  distance, pour l’encadrer.

En province, plusieurs dizaines de personnes ont marché sans incident à Ziguinchor (sud). Une dizaine de policiers anti-émeute déployés sur place ne sont pas intervenus.

Le M23 a prĂ©vu d’organiser plusieurs manifestations et rassemblements dans le cadre de sa campagne «de rĂ©sistance active et pacifique» destinĂ©e Ă  contraindre le prĂ©sident Wade Ă  retirer sa candidature au scrutin dont le premier tour est prĂ©vu le 26 fĂ©vrier.

Ils ont qualifiĂ© cette candidature de «coup d’Etat constitutionnel», arguant qu’il a Ă©puisĂ© ses deux mandats lĂ©gaux (Ă©lection en 2000, rĂ©Ă©lection en 2007), ce que rĂ©cusent ses partisans qui soulignent qu’il est en droit de se reprĂ©senter aprĂšs des modifications de la Constitution.

Rassemblement du M2D « 23 juin »

L’appel Ă  manifester mardi Ă  Dakar lancĂ© par l’opposition et la sociĂ©tĂ© civile sĂ©nĂ©galaises contre la candidature du chef de l’Etat Abdoulaye Wade Ă  la prĂ©sidentielle de fĂ©vrier, faisait craindre des dĂ©rapages aprĂšs des violences qui ont dĂ©jĂ  fait trois morts en trois jours.

Initialement interdit, un rassemblement de l’opposition et de la sociĂ©tĂ© civile, regroupĂ©s au sein du Mouvement du 23 juin (M23), a finalement Ă©tĂ© autorisĂ© en derniĂšre minute par les autoritĂ©s, selon le M23. PrĂ©vu pour commencer Ă  15 heures, il a Ă©tĂ© retardĂ© dans l’attente de l’obtention de l’autorisation nĂ©cessaire.

Les Etats-Unis contestent la candidature Wade

Les violences Ă  Dakar aprĂšs l’annonce de la validation de la candidature de M. Wade, au cours desquelles un policier a Ă©tĂ© tuĂ© par un jet de pierre, ont Ă©tĂ© suivies par des dizaines d’arrestations, selon le M23.

Alioune Tine, coordonnateur du mouvement et figure respectĂ©e au SĂ©nĂ©gal ainsi qu’en Afrique de l’Ouest pour son action en faveur de la dĂ©fense des droits de l’homme, a Ă©tĂ© libĂ©rĂ© lundi soir aprĂšs plus de 48 heures de garde Ă  vue pendant laquelle il a Ă©tĂ© interrogĂ© sur son rĂŽle prĂ©sumĂ© dans ces violences.

Aucune charge n’a finalement Ă©tĂ© retenue contre lui. Il s’est dĂ©clarĂ© «heureux d’ĂȘtre libre», mais a dĂ©noncĂ© ses conditions de dĂ©tention pendant la premiĂšre nuit, «dans des conditions dĂ©sastreuses».

«C’est inhumain, c’est dĂ©gradant, ça viole la dignitĂ© de l’homme», mais «c’est une expĂ©rience intĂ©ressante pour un dĂ©fenseur des droits de l’homme», a-t-il affirmĂ©.

La candidature du chef de l’Etat n’est pas seulement contestĂ©e par ses opposants, les Etats-Unis l’ayant invitĂ© Ă  «laisser la place Ă  la prochaine gĂ©nĂ©ration».

«Nous comprenons leur prĂ©occupation, mais c’est trop tard, Abdoulaye Wade est candidat», a rĂ©pondu El Hadj Amadou Sall, responsable de la campagne de M. Wade.

L’Union europĂ©enne condamne la violence

Le porte-parole de la prĂ©sidence, Serigne MbackĂ© Ndiaye, a lui estimĂ© qu’ĂȘtre «candidat ne signifie rien».

«Le vĂ©ritable combat, c’est celui que nous devons tous mener pour arriver Ă  une Ă©lection transparente», a-t-il affirmĂ©.

Il a mis en garde contre ceux qui veulent «mener ce pays au chaos», en ajoutant que le pouvoir entendait «faire respecter l’ordre» au SĂ©nĂ©gal.

A lire aussi

Deux civils ont Ă©tĂ© tuĂ©s par balle lundi lors d’une manifestation de militants du M23 Ă  Podor, dans le nord.

Dans ce contexte, la France a réaffirmé mardi son «attachement au droit à manifester pacifiquement».

L’Union europĂ©enne a quant Ă  elle «condamnĂ© dans les termes les plus forts tous les actes de violence» et appelĂ© «toutes les parties Ă  faire preuve de retenue et Ă  opter pour le dialogue, dans l’intĂ©rĂȘt de la tenue d’Ă©lections pacifiques, libres et Ă©quitables».

[🔮LIVE – HLM grand MĂ©dine ] : Rassemblement du M2D « 23 juin »

(Par Kafunel avec AFP)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaĂźt entrez votre commentaire!
S'il vous plaĂźt entrez votre nom ici