Le report des élections Locales initialement arrêtées au 23 juin 2019, décidé par le chef de l’État Macky Sall, sans concertation avec l’opposition, épouse les contours du report de ces mêmes types élections en 2014.

En son temps, Macky Sall avait chargé sa Première ministre Aminata Touré, en octobre 2013, d’annoncer, sur une chaîne étrangère Rfi en l’occurrence, le report de ces consultations électorales initialement prévues le 16 mars 2014.

Un report alors motivé selon le gouvernement, par la mise en œuvre de la réforme la décentralisation, à savoir l’Acte 3 de la décentralisation.

Dans le premier report comme dans le dernier, l’opposition n’a pas été consultée. Elle a été  ignorée, informée par voie de presse.

Le chef de l’État Macky Sall a encore une fois décidé de manière unilatérale d’un report dont les soubassements sont loin de convaincre l’opposition qui n’a pas fini de ruminer sa colère après l’instauration du parrainage en vue de sélectionner les candidats aux élections à venir, à la présidentielle de 219 notamment.

Publicités

Laisser un commentaire