revue de presse + post article = images_4
revue de presse + post article = images_4

La célébration du Maoulid, la naissance du prophète Mouhamed (PSL), dans la nuit de samedi à dimanche, intéresse les journaux du week-end dont la majorité met en relief l’évènement célébré particulièrement à Tivaouane et à Kaolack.

Des milliers de fidèles musulmans se sont déjà déplacés dans ces deux villes importantes de la confrérie tidiane. A Tivaouane, dans la région de Thiès, haut lieu de célébration de la naissance du prophète de l’islam, Vox Populi évoque un ‘’enchaînement de moments de grâce’’.

‘’Tivaouane, la cité religieuse d’El Hadji Malick Sy s’apprête à célébrer, cette nuit, la naissance du prophète Mouhammed. La ville est déjà prise au piège d’un enchevêtrement humain des fidèles. Avec la concomutance de la clôture du Bourd, de la prière du vendredi et du khadaratoul Jummah, la ville a été noire de monde avant’’, signale la publication.

Des fidèles venus répondre ‘’à l’appel du Maodo’’, souligne ainsi Sud Quotidien. Maodo (l’imam) est un surnom donné à El Hadji Malick Sy, une des grandes figures de la tidianya, ayant notamment été à l’origine de la diffusion de cette confrérie à travers le pays.

Le journal relaie dans le même temps l’appel du khalife général de la confrérie, Serigne Mbaye Sy, lancé aux fidèles afin de financer l’achèvement de la construction de la grande mosquée à l’arrêt depuis des années.

‘’C’est l’effervescence dans la cité religieuse d’El Hadji Malick Sy. Tivaouane a fini les derniers réglages pour célébrer le Mawlid 2019 dans d’excellentes conditions. Les services spéciaux comme la gendarmerie nationale, la Police, le sevcie d’hygiène, les sapeurs-pompiers, les services du ministère de la Santé et le comité d’organisation sont à pied d’œuvre’’, fait savoir L’Observateur.

‘’Dans les grâces du prophète’’, s’exclame ainsi à sa Une le journal du groupe futurs médias (GFM). Dans ses colonnes, la publication met également en relief, Mouhamed Baroud Sy, présenté comme le fils libanais de Mame Abdoul Aziz Sy, fils d’El Hadji Malick dont il a été le troisème khalife.

‘’Sénégalais d’origine libanaise, Mouhamed Baroud est le fils adoptif de Mame Abdoul Aziz Sy dit ‘’Dabakh’’. Une des icônes de la Tidianya, l’homme est considéré comme la mascotte du Bourd (des séances de déclamation de louanges au prophète de l’islam.

La Tidianya, ‘’une confrérie, plusieurs foyers’’, met de son côté en avant L’AS quotidien.

Pour la publication, le Maouloud, également désigné sous le nom de Gamou, et qui sera célébré dans plusieurs foyers religieux du Sénégal, est l’ occasion de revenir sur les différentes écoles de cette forte communauté de disciples de Cheikh Ahmed Tidiane Chérif, son fondateur.
 
‘’Au Sénégal, la forte communauté Tidiane est disséminée partout. La particularité de cette confrérie vient de la multiplicité de ses écoles. De Tivaouane à Médina Gounass en passant par Thiénaba, Médina Baye, Léona niassène, tous se réclament de cette confrérie même s’ils diffèrent par leurs précurseurs’’, fait remarquer le quotidien.

‘’Le Fatwa amère des khalifes’’, pointe de son côté Walf Quotidien à sa Une. ‘’Nous ne saurons accepter l’argent sale ou mal acquis dans le financement de la construction de la grande mosquée’’, met ainsi en garde le khalife général des Tidiane, Serigne Mbaye Sy, dans des propos rapportés par le journal.

Le Quotidien a choisi de mettre en avant l’actualité politique à travers la publication d’une interview avec Aïssata Tall Sall, la maire de Podor, nommée envoyée spéciale du président de la République.


‘’Le poste n’existe que par ce que la personne nommée en fait. Il n’y a que les ignorants pour en douter de la pertinence’’, y déclare la responsable du mouvement Oser l’avenir. Elle avait soutenu le candidat de la mouvance présidentielle après avoir été éliminée de la course à la présidentielle de février dernier pour défaut de parrainages suffisants à sa candidature.

Le Soleil, a pour sa part opté pour la lutte sénégalaise, en ouvrant ses colonnes à Modou Lo, dont la photo occupe toute la première page du journal. ‘’Je mérite plus que quiconque le titre de Roi des Arènes’’, se vante le lutteur des Parcelles Assainies dans l’interview accordée au quotidien national.

Publicités
Summary
Review Date
Reviewed Item
Revue de presse du 9 novembre 2019: Les journaux du Week-end à fond sur le gamou
Author Rating
51star1star1star1star1star

Laisser un commentaire