Syrie : l’ONU demande à tout le monde de se calmer

0
221

Un peu dépassée par les récents événements, l’ONU a décidé de rappeler certains pays à l’ordre.

Face à une situation qui s’envenime, l’Organisation des Nations unies a décidé de hausser le ton.

Visiblement un peu dépassée par les récents bombardements perpétrés par La France, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, l’ONU a décidé de remettre le respect du droit international et de sa charte, au centre de la table.

Moscou, vexée.

Ainsi, à l’occasion d’un communiqué, le António Guterres, secrétaire générale auprès de l’Organisation des Nations unies a en effet assuré que le fait de jouer sur la valeur morale de ces bombardements n’avait aucun sens puisque celle-ci n’a aucune valeur juridique ni légale.

S’exposant de fait à de possibles sanctions, Paris, Londres et Washington continuent eux, d’assurer qu’ils ont agi en représailles de la supposée attaque chimique et dont la preuve officielle n’a toujours pas été dévoilée, déclarant au passage que ces bombardements n’étaient en aucun cas une déclaration de guerre.

Une attitude et des déclarations qui agacent le Kremlin au plus haut point.

En effet, la Russie a demandé la tenue d’une réunion extraordinaire du Conseil de sécurité de l’ONU afin que les représentants des trois pays cités dessus, rendent des comptes.

Laisser un commentaire