La revue de Pesse du 2 février 2022 fait l’économie de la tentative de Coup d’Etat à Bissau, le match de la Demi-Finale Sénégal-Burkina. Les quotidiens sénégalais parus mercredi ont mis en exergue la tentative de coup d’Etat en Guinée Bissau, la demi-finale de CAN Sénégal-Burkina Faso, les perturbations dans le secteur de l’éducation, entre autres sujets.

Tentative de Coup d’Etat à Bissau, Demi-Finale Sénégal-Burkina à la Une 

Tentative de coup d'État en Guinée-Bissau Le calme est revenu selon le président
Tentative de coup d’État en Guinée-Bissau Le calme est revenu selon le président

’’Tentative de coup d’Etat : la Guinée Bissau échappe à ses vieux démons’’, titre Le Soleil.

Des tirs nourris ont été entendus mardi après-midi près du palais du gouvernement, qui abrite les différents ministères en périphérie de Bissau, la capitale, près de l’Aéroport. S’y tenait un Conseil des ministres extraordinaire.

Dans la soirée le président Umaro Sissoco Embalo, a assuré, que son gouvernement contrôlait la situation.

A lire aussi

Selon Le Soleil, ’’la CEDEAO, l’Union africaine et l’ONU condamnent fermement’’ cette tentative de putch.

Pour le quotidien Enquête, ’’Emballo l’a échappé belle’’.

Revue de presse du 01 fevrier 2022 Perturbations scolaires et d’autres sujets à la Une
Revue de presse du 01 fevrier 2022 Perturbations scolaires et d’autres sujets à la Une

Après le Mali, la Guinée et le Burkina, ’’Bissau frappée par l’épidémie de putschs : Emballo échappe à un coup d’Etat’’, note Vox Populi.

Selon le journal, le chef de l’Etat bissau-guinéen ’’dénonce +un acte préparé et organisé après ses décisions dans la lutte contre le narcotrafic et la corruption’’.

’’Emballo rassure après le putsch manqué à Bissau’’, dit La Tribune. ’’Il y a plusieurs morts, mais je vais bien’’, a t-il réagi.

Selon Bës bi Le Jour, ’’Emballo déjoue le coup’’.

La demi-finale de CAN Sénégal-Burkina prévue ce soir est aussi largement abordée par les quotidiens sénégalais.

’’Can 2021 : demi-finale contre le Burkina Faso à 19 H : Etalon-les !’’, s’exclame à sa Une L’Observateur. Le journal revient aussi sur certains aspects qui pourront faire la différence en faveur des Lions.

Nampalys Mendy, homme du match
Nampalys Mendy, homme du match

’’CAN 2021 : ce soir, face au Burkina Faso, brochettes d’Etalons au menu de Lions affamés’’, titre Kritik.

Selon Sud Quotidien, ’’Les Lions pistent les Etalons’’. Dans le journal, Aliou Cissé, le coach du Sénégal, déclare : ’’On n’a jamais été aussi proche, mais il y a l’obstacle burkinabé qui est là et qu’il faudra passer’’.

Les Echos ne voient que ’’la victoire, rien que la victoire’’.

Sur les perturbations dans le secteur de l’éducation, L’AS note que les ’’les élèves sont dans le désarroi’’. A Diourbel, par exemple, selon le journal, les élèves interpellent les acteurs en scandant : ’’de grâce, laissez-nous étudier pour terminer nos programmes’’.

’’La fédération de l’éducation et de la formation (FEF) ulcérée par la tournure de la grève des potaches du public. La COSYDEP appelle l’Etat et les syndicalistes à se mettre autour de la table’’, écrit la publication.

Les quotidiens abordent les contentieux post-électoraux, les conséquences de la défaite de certains leaders de la majorité présidentielle après les élections locales.

’’Défaite historique de Rewmi à Thiès : Et si Macky avait conduit Idy à l’abattoir’’, s’interroge Le Témoin. ’’En réussissant le tour de force de lui faire perdre son bastion de Thiès, le président de la République a pressé son allié comme un citron. A présent, il peut s’en débarrasser s’il en a envie’’, dit le journal.

Revue de Pesse du 2 février 2022 

🔴En Direct Live 🇧🇫🇸🇳 Burkina Faso 0 - 0 🇸🇳 Sénégal - Pour une place en finale
🔴En Direct Live 🇧🇫🇸🇳 Burkina Faso 0 – 0 🇸🇳 Sénégal – Pour une place en finale

Sur les contentieux post-électoraux, Libération s’est intéressé au département de Kaolack où le candidat de la majorité Pape Demba Bitèye demande l’annulation des résultats dans trois bureaux de vote en accusant ’’les … chiens de Serigne Mboup’’.

’’Selon le candidat malheureux de BBY pour le département, la présence supposée des animaux de garde, appartenant au leader de And Nawlé, aurait apeuré ses militants dans ces trois bureaux de la commune’’, rapporte Libération.

De son côté, Me El Hadji Malick Diouf, avocat de And Nawlé a répliqué en déclarant : ’’C’est ridicule de parler de présence de chiens. Ce recours ne peut pas prospérer’’.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here