L’ancien ministre de l’Energie a apporté des éclaircissements sur l’affaire des 9,6 millions de salaires indus que lui réclamait la direction de la Solde. Dans un communiqué, Thierno Alassane Sall a indiqué que c’est lui même qui a signalé l’erreur à la direction de la Solde.

Selon Thierno Alassane Sall, l’initiative d’arrêt des versements venait de lui.

« J’ai constaté que le salaire de ministre était toujours viré. J’ai informé mon gestionnaire de compte, puis saisi Monsieur le directeur de la Solde pour demander l’arrêt immédiat des virements. Ce qui fut fait et un ordre de recette a été établi pour rembourser les sommes indûment versées tel que je l’ai moi-même caractérisé dans l’objet du mail envoyé au Directeur de la Solde, le 13 mars 2018« , a indiqué l’ancien ministre qui a démissionné à la tête du ministère de l’Energie.

Cette affaire, poursuit-il, « n’aurait jamais existé si la direction de la Solde avait correctement fait son travail en arrêtant à temps les versements à moins que cela ait été fait à dessein ».

Thierno Alassane Sall estime que « dans le cercle restreint des fonctionnaires ayant traité cette affaire, une ou des personnes dans la chaîne ont manifestement failli à leur obligation de réserve », tout en excluant le directeur de la solde.

Laisser un commentaire