Tyson-confirme-son-come-back-contre-un-adversaire-dont-vous-n-allez-pas-croire-le-nom
Tyson-confirme-son-come-back-contre-un-adversaire-dont-vous-n-allez-pas-croire-le-nom

Tyson va signer son come-back sur le ring. Affirmant être « dans la meilleure forme de sa vie », le boxeur le plus spectaculaire de l’histoire prépare un match à vocation caritative « pour lequel le contrat sera signé dans la semaine » face à un adversaire « dont vous n’allez pas croire le nom ».

Mike Tyson n’a jamais fait les choses comme les autres. A 53 ans, celui qui est devenu le plus jeune champion du monde de l’histoire chez les poids lourds avant de passer par la case prison pour une sombre histoire de viol, déclenche toujours autant les passions.

Malgré quinze ans d’absence sur les rings, son prochain retour constitue aujourd’hui l’événement le plus attendu de la boxe mondiale.

Tyson va signer son come-back, 15 ans après

Dans une interview donnée sur les ondes de la « Young Money Radio » du rappeur Lil Wayne, Mike Tyson a en effet confirmé qu’il se préparait depuis plusieurs semaines pour ce retour entre les cordes.

« Je suis dans la meilleure forme de toute ma vie. Dieu a été miséricordieux avec moi, mec. Je vais continuer à faire ça, je me sens bien. Je pèse 104 kg maintenant.

Je me prépare, tu sais. Je me prépare à aider ceux qui ont eu moins de chance que moi. Je vais le faire, ce combat caritatif… »

Charité

Malgré le poids des ans, Mike Tyson reste un phénomène, ainsi qu’en témoigne ses petites phrases au sujet de son prochain adversaire, dont le nom n’est pas encore connu.

«Na, na, nous avons eu beaucoup de gars. Écoutez, nous avons tellement de gars qui veulent tenir ce rôle… Nous sommes en négociation, nous faisons des affaires avec des gars en ce moment. Vous n’allez pas croire les noms quand il sortiront. Cette semaine, le contrat sera signé…»

Pas question pour Mike Tyson de faire de son retour une affaire d’argent sur un plan personnel, ce come-back sur le ring n’est pas, selon lui, l’occasion de se remplir les poches.

Personnellement, il reversera tout à une œuvre de charité : « Je ne vais pas gagner d’argent. 

Probablement que l’entreprise de ma femme, parce qu’elle est partenaire, en fera. Mais ma part s’en ira (à la charité) ».

Laisser un commentaire