Voiture électrique Rivian défie Tesla en investissant 5 milliards de dollars dans une usine gigantesque
Voiture électrique Rivian défie Tesla en investissant 5 milliards de dollars dans une usine gigantesque

Voiture électrique ! Rivian défie Tesla en investissant 5 milliards de dollars dans une usine gigantesque. A peine 652 véhicules produits au 15 décembre et une perte nette de 1,2 milliard de dollars au troisième trimestre…

Voiture électrique Rivian défie Tesla en investissant 5 milliards de dollars dans une usine gigantesque

Mais rien n’arrête l’appétit de Rivian, le rival de Tesla qui a su attirer Amazon à son capital. Valorisé près de 100 milliards de dollars depuis son introduction en Bourse mi-novembre, le constructeur américain de pick-up, SUV et camionnettes électriques a annoncé jeudi son intention de dépenser 5 milliards de dollars pour construire une deuxième usine aux Etats-Unis.

Porté par les enjeux climatiques de l’après-COP26 mais aussi par les engagements du président Biden en matière d’investissements verts et de « made in America », le nouveau champion de l’électrique a promis d’y employer à terme plus de 7.500 travailleurs dans sa nouvelle usine en Géorgie (sud-est). « Une étape clé dans notre progression vers une production de plus grande ampleur », a souligné le groupe dans un communiqué.

Construire une nouvelle chaîne de production

En jeu, assurer les commandes et rassurer les investisseurs, en pleine tendance à l’électrification, et alors que la concurrence se dessine avec les constructeurs étrangers tels Nio, Xpeng, Lucid, et Karma.

Tandis que sa valorisation dépasse celles des General Motors et Ford (qui avait initialement investi dans la startup avant de s’en séparer), Rivian n’a en effet débuté la fabrication de ses premiers pick-up destinés à la vente, baptisés R1T, qu’en septembre.

A lire aussi

Elle avait même confirmé qu’elle n’atteindrait pas son objectif de fabriquer 1.200 unités en 2021. Mais elle avait reçu à cette même date 71.000 commandes pour ses pick-up et SUV.

Elle a aussi encaissé une perte de 458 millions de dollars liée à la réévalution d’un instrument financier.

Atteindre les 600.000 véhicules par an

Mais Rivian voit grand et sa première usine de production, à Normal, dans l’Illinois – qu’il prévoit aussi d’agrandir pour pouvoir y produire 200.000 véhicules par an – n’est pas suffisante pour assurer ses ambitions mondiales. Cet été, l’entreprise est entrée en discussion avec le gouvernement britannique pour la construction d’une usine près de Bristol pour un investissement supérieur à un milliard d’euros, rapportait Sky News.

Aussi, Rivian souligne que la mise en route de la chaîne de production entraîne des dépenses importantes et qu’elle doit parallèlement continuer à investir dans la recherche et développement.

La nouvelle usine en Géorgie pourra produire jusqu’à 400.000 véhicules par an. Sa construction doit débuter à l’été 2022 et la production y débuter en 2024.

Aux contours arrondis, pouvant tirer jusqu’à 5 tonnes et rouler environ 500 kilomètres avec une recharge, son pick-up R1T est vendu au prix de base à 67.500 dollars. Rivian prévoit aussi d’écouler ses premiers SUV, véhicules au croisement du 4×4 et du monospace, en décembre. Appelés R1S, ils sont écoulés à 70.000 dollars.

Elle peut aussi compter sur une commande de 100.000 vans passée par Amazon, l’un de ses investisseurs. Rivian prévoit d’en livrer les premiers exemplaires d’ici la fin de l’année.

A lire aussi

Cela lui a permis de dégager un chiffre d’affaires de 1 million de dollars au troisième trimestre, a indiqué l’entreprise jeudi.

L’entreprise a été fondée en 2009 par Robert Scaringe, un passionné de voitures qui a voulu dès la fin de ses études se concentrer sur un moyen de transport peu polluant.

Son action reculait de plus de 10% dans les échanges électroniques suivant la clôture de la Bourse.

(avec AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here