Zone Militaire N°2 : Le CEMGA insiste sur les infrastructures pour répondre aux exigences de sécurité

0
62

Le Général Cheikh Guèye, chef d’état-major général des Armées (CEMGA), a souligné mercredi à Saint-Louis, l’importance des infrastructures dans la zone militaire n°2, ’’un pôle de formation aussi crucial dans la marche des armées’’.

« Les infrastructures constituent aujourd’hui une priorité pour répondre aux exigences de sécurité et de confort attendues d’un pôle de formation aussi crucial dans la marche des armées’’, a-t-il notamment dit lors d’une visite d’adieu à la zone militaire n°2.

Ces infrastructures permettent de relever les nombreux défis liés à la ‘’gestion concertée’’ des frontières avec la découverte des ressources énergétiques qui ont nécessité ‘’des efforts considérables grâce à la sollicitude des plus hautes autorités, en particulier le président de la République, chef suprême des armées’’, a-t-il dit.

Le Général Guèye a relevé que ces enjeux placent la zone militaire N°2 plus que jamais au ‘centre ‘’des priorités stratégiques nationales’’.

Le CEMGA à l’oeuvre d’attaque

’’Pour relever ces défis avec efficacité, force est de vous instruire, vous exercer, s’entraîner dans la discipline et la loyauté et de garder toujours à l’esprit que la sueur à l’exercice épargne le sang au combat’’, a-t-il lancé. 

Le CEMGA a soutenu que la prise en compte des priorités sécuritaires justifie les efforts de montée en puissance au niveau de la zone militaire N°2 par ‘’le réaménagent des dispositifs opérationnels et organisationnels, afin de mieux les adapter au contexte’’. 

Il a annoncé la création de la base navale secondaire du 32ème bataillon de reconnaissance et d’appui à Louga pour assurer et densifier le maillage territorial.

Accompagné des chefs de corps de l’Armée nationale, le commandant de la zone militaire N°2, le Général Guèye a rendu une visite de courtoisie au gouverneur de la région de Saint-Louis, Alioune Aïdara Niang. 

Il a ensuite procédé à l’inauguration des bâtiments érigés pour les quatre compagnies d’instruction et pour le peloton des élevés gradés, le logement pour le personnel féminin, un célibatérium pour le personnel de l’encadrement ainsi qu’une boulangerie moderne au camp militaire capitaine Deh Momar Gary.

Laisser un commentaire