La méthode de contraception qu’elles utilisaient est douteuse. Vous utilisez peut-être la même technique: méfiance…

L’application Natural Cycles se pose comme un contraceptif naturel. Elle propose aux utilisatrices de connaître les moments où elles sont fertiles. « Chaque cycle est différent mais vous ne pouvez tomber enceinte que six jours par cycle », note Natural Cycles sur son site Internet.

« Nous trouvons ces jours pour vous. Tout ce que vous avez à faire est de prendre votre température le matin, de l’entrer dans l’application et on vous dira s’il s’agit d’un jour vert ou d’un jour rouge et si vous avez besoin de vous protéger. »

Un hôpital suédois alerte cependant les utilisatrices. Au moins 37 femmes se sont présentées à l’hôpital Södersjukhuset à Stockholm pour se faire avorter. Elles utilisaient toutes cette application en guise de contraceptif.

Natural Cycles a été lancée en 2014 et compte 700.000 utilisateurs dans le monde entier dont 400.000 en Europe. Aux Etats-Unis, l’application est présentée comme une « surveillance de la fertilité » plutôt que comme une contraception en bonne et due forme.

Les responsables de l’application se sont expliqués: ils estiment que les grossesses non désirées sont « une réalité inévitable ». « Aucune contraception n’est efficace à 100% et les grossesses non désirées sont un risque regrettable comme elles le sont avec n’importe quelle contraception. Les chiffres mentionnés dans les médias ne sont pas surprenants compte tenu de la popularité de l’application. »

Natural Cycles rappelle que plus il y aura d’utilisatrices, plus le nombre de grossesses non désirées augmentera.

Laisser un commentaire