Conakry, capitale de la Guinée (française) . C’est l’une des villes les plus méconnues du continent africain. La rédaction de Kafunel voyage vous invite a parcourir ses rues  et boulevards … et il faut savoir que Conakry a été «dotée» de ses belles avenues plantées de manguiers, de cocotiers et de flamboyants par le Secrétaire du Gouverneur Ballay– Cousturier, qui a été très «broussard et passionné de plantations».


Conakry , l’histoire urbaine 

La ville commence au kilomètre 36, la ou a peu choses près le massif du Kakoulima s’annonce comme un fer de lance entre les mangroves de Dubreka, au nord, et celles de Benty, au sud avant de se fendre les flots de l’océan Atlantique sur plus de 10 kilomètres.

C’est aussi au kilomètre 36 que la Nationale 1, unique accès à la capitale, réunit les routes du nord et de l’est du pays. Conakry– porte de la Guinée est une ville avec un site de très grande originalité.

La ville s’est développé sur une sorte de promontoire qui, tel unwharf, s’avance dans l’océan Atlantique vers le sud-ouest; comme pour confirmer la justesse d’un choix effectue, il y a plus d’un siècle par son fondateur, le docteur Ballay: Conakry est d’abord un port.

Conakry, modèle de ville coloniale; Conakry, ville océane; Conakry, capitale tout juste centenaire de la Guinée …

Toute en longueur, Conakry donne l’impression d’une ville surpeuplée. Il est vrai que presque tous les métiers s’y exercent en plein air, entre les multiples échoppes et les innombrables camelots.

On y assiste, par exemple, au travail des ferronniers, dont la spécialité semble se limiter aux portes de garages, des ébénistes, qui étalent sur le trottoir leurs dernières chambres a coucher blanc émail ou rose bonbon, des “médecins du vêtement”, des vendeurs de pains, de fruits, d’objets de récupération, des réparateurs de tous genres …

Si vous décidez de prendre un taxi, demandez au chauffeur de vous emmener dans la commune de Kaloum. C’est la où se trouvent les principaux points d’attraction de Conakry.

Je vous suggère de commencer la découverte de la ville par Boulbinet.

Si l’ensemble de l’agglomération de Conakry totalise près d’une vingtaine de “ports” de pêche, plus souvent réduits à de simples berges ou viennent s’échouer les pirogues, celui de Boulbinet est l’un des plus accessibles.

Présentation de Conakry      

Située par 9° 32 de latitude Nord et 13° 44 de longitude ouest, Conakry se trouve à l’extrémité d’une des rares presqu’îles du littoral guinéen. La presqu’île du Kaloum s’étend sur 35 km. du N-E au S-W avec de 4 a 6 km. de largeur.

Elle est formée d’une série de collines d’une centaine de mètres d’altitude, partant du pied du Kakoulima, sommet qui domine la Basse Côte de plus de 1000 mètres, jusqu’au signal du Kaloum, qui les termine a 8 km. de l’extrémité de la presqu’île.

C’est un dos de pays très allongé et surbaissé, flanqué de chaque côté de surfaces subhorizontales bordées sur les deux tiers de la longueur de la presqu’île par de vastes étendues de.

Ce môle se prolonge par une île de 3 km. 5 de long sur 1 km. Du nord au sud, l’île de Tumbo reliée au continent par une digue de plus de 300 mètres de long. C’est sur l’île de Tumbo qu’est bâtie Conakry.

En face de Conakry

L’anneau brisé des îles de Loos protége Tumbo des vents d’ouest et de la houle. Individualisée topographiquement par rapport au reste du littoral guinéen, la presqu’île l’est géologiquement : le Kaloum est recouvert sur presque toute sa surface d’une cuirasse de latérite très ferrugineuse formée aux dépens de la dunite, roche éruptive basique qui constitue le soubassement de la presqu’île.

Quant aux îles de Loos, elles sont formées de syénites néphrétiques se décomposant dans les parties les plus basses pour donner une latérite souvent bauxitique.

Climatiquement

Conakry est située dans la zone la plus arrosée de l’A.O.F. Pendant la saison des pluies, de juin a octobre, il tombe plus de 4 mètres d’eau .

En contrepartie, une saison bien marquée s’étend de décembre a avril : une trentaine de mm. d’eau en cinq mois avec des pluies inexistantes en décembre, janvier, février et mars.

Guinée, 60 ans d’indépendance

Bureau de vote lors du référendum pour du 28 septembre 1958 pour l'indépendance de la Guinée
Bureau de vote lors du référendum pour du 28 septembre 1958 pour l’indépendance de la Guinée

La Guinée commémore ce 2 octobre le soixantième anniversaire de son indépendance dans le stade du 28 septembre à Conakry.

Plusieurs chefs d’Etat du continent ont répondu à l’invitation du premier pays indépendant d’Afrique subsaharienne. Les présidents Denis Sassou Nguesso du Congo, Ibrahima Boubacar Kéita du Mali, Idriss Déby Itno du Tchad et Roch Marc Christian Kaboré Burkina ont été les premiers à fouler le sol guinéen.

Lundi 1er octobre, dans son traditionnel discours à la nation à la veille de la fête de l’indépendance, le président Alpha Condé a invité ces concitoyens à privilégier le dialogue et l’unité nationale.

« A tous, je demande pardon pour tous les actes regrettables commis pendant ces dernières décennies et j’invite chacun d’entre vous au courage pour la suite de nos entreprises qui restent à accomplir », a-t-il déclaré à la télévision nationale.

« Après 60 années d’efforts et de sacrifices, j’invite tout un chacun à privilégier l’essentiel, c’est-à-dire la protection de notre maison commune qui doit se maintenir dans la paix, la cohésion sociale et l’unité nationale »

Lire aussi:Retour en fanfare pour Alpha Condé

Une date et un homme symbolisent ce moment clé de la trajectoire historique de la Guinée.

Le 28 septembre 1958, quand le peuple guinéen a rejeté à travers un référendum le projet de communauté proposé par la France, et Ahmed Sékou Touré.

Député de la Guinée à l’Assemblée nationale française et maire de Conakry, Ahmed Sékou Touré a opposé un « Non» historique au général Charles de Gaulle, alors en tournée de promotion de son projet de Constitution.

Le 25 aout 1958, peu avant cet épisode, le futur président de la Guinée indépendante a prononcé cette phrase, « Il n’y a pas de dignité sans liberté; nous préférons la liberté dans la pauvreté à la richesse dans l’esclavage».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.