L’anniversaire qui s’est transformé en scène de viole pour deux femmes

0
514

Au Cameroun, plus précisément à Douala, l’anniversaire qui s’est transformé en scène de viole. Invitées à la célébration des un an de plus de leur amie, elles vont se faire piéger et seront abuser sexuellement.

Anniversaire s’est transformé en scène de viole

anniversaire qui s’est transformé en scène de viole à Cameroun-Douala2
anniversaire qui s’est transformé en scène de viole à Cameroun-Douala2

Une soirée bien arrosée qui va vite tourner en un cauchemar. C’est à Douala dans le quartier Deido au lieudit « Quartier Charlie » que la scène se déroule. Une dame prénommée Géraldine a décidé de célébrer son 40e anniversaire.

Pour cela, samedi dernier, elle organise alors une fête où champagnes, vins et autre liqueurs ont coulé.

Prenaient part à la fête parmi les multiples invités, deux de ses amies âgées d’une trentaine d’années dont la beauté laisse difficilement indifférent.

Vers 2h du matin

anniversaire qui s’est transformé en scène de viole à Cameroun-Douala1
anniversaire qui s’est transformé en scène de viole à Cameroun-Douala1

Bien que l’entrée à la fête était sécurisé, les informations comme rapporte Cameroon Tribune font état de ce que vers 2h du matin, le contrôle à l’entrée de la concession où se déroulait la cérémonie a été relâché.

C’est ainsi que des badauds attirés par l’ambiance qui s’y dégageait ont décidé de rejoindre la cérémonie.

A lire aussi

Géraldine nonobstant l’heure et son départ a indiqué au responsable de la cambuse que personne ne doit manquer de rien.

Ce qui a sans doute plongés les deux femmes cités plus haut dans un état d’ivresse et de vulnérabilité.

Les ramener à la maison au vu de leur état

anniversaire qui s’est transformé en scène de viole à Cameroun-Douala
anniversaire qui s’est transformé en scène de viole à Cameroun-Douala

Bondissant sur l’occasion, quatre individus décident de se faire passer pour les frères des deux dames et se proposent de les ramener à la maison au vu de leur état.

Cette maison sera enfaite une école primaire dans la zone où ils vont conduire les filles en moto et les violer.

C’est au petit matin du lendemain de la fête lorsque des chrétiens se rendaient à l’église qu’ils vont découvrir les deux dames couchées dans un piteux état, inconscientes, les vêtements déchirés et l’une d’elles saignant au niveau de l’entrejambes.

A lire aussi

Elles ont été conduites dans un hôpital par une patrouille de l’Equipe spéciales d’intervention rapide (Esir).

La brigade de gendarmerie de Deido est également descendue sur les lieux pour mener les enquêtes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here