Les Israéliens ont voté mardi pour élire les 120 députés de la Knesset. Le Premier ministre Benjamin Netanyahou et son concurrent centriste Benny Gantz, au coude-à-coude selon les projections, ont tous les deux revendiqué la victoire.

Les Israéliens ont voté, mardi 9 avril, pour élire leur Parlement. Les listes du Premier ministre israélien sortant Benjamin Netanyahou et de son principal concurrent, le centriste Benny Gantz, sont au coude-à-coude à l’issue des élections législatives de mardi, indiquent des sondages sortie des urnes publiés par les chaînes de télévision israéliennes.

Les deux clans ont revendiqué la victoire peu après la fermeture des bureaux de vote. Le Likoud (droite) de Benjamin Netanyahou est crédité de 33 à 36 sièges, alors que la liste Bleu-blanc de Benny Gantz l’est de 36 ou 37 sièges, selon les sondages des trois plus grandes chaînes du pays.

Ces projections, en dépit de leurs différences, laissent penser qu’à 69 ans, Benjamin Netanyahou, qui peut compter sur plus d’alliés au Parlement que l’alliance centriste, est bien parti pour remporter un cinquième mandat.

En Israël, comment les partis doivent s’unir pour gouverner

Le Premier ministre candidat à sa réelection a indiqué sur Twitter : « Je vais commencer à former un gouvernement de droite avec nos partenaires naturels dès ce soir. »

Benny Gantz a quant à lui revendiqué la victoire lors d’un discours devant ses partisans. « Je serai le Premier ministre de tous les Israéliens », a déclaré le centriste.

Il a affirmé un peu plus tôt sur son compte Twitter que le président Reuven Rivlin n’aurait pas d’autre choix que de désigner son alliance pour gouverner à l’issue des élections.

Ces élections législatives décideront si l’indétrônable Benjamin Netanyahou, Premier ministre depuis 2009, poursuit son long règne. Ou si l’heure du changement est venue : avec le novice en politique, le chef d’état-major Benny Gantz.

Quel bilan politique pour Benjamin Netanyahou après treize ans au pouvoir en Israël ?

Publicités

Laisser un commentaire