CAN 2019: entrée timide du Nigeria face au Burundi

0
56
Le Burundais Saido Berahino (d) en duel avec le Nigérian Wilfred Ndidi, le 22 juin 2019.
Le Burundais Saido Berahino (d) en duel avec le Nigérian Wilfred Ndidi, le 22 juin 2019.

Le Nigeria a battu le Burundi (1-0) ce samedi 22 juin à Alexandrie. Les Hirondelles, qui faisaient leur baptême du feu lors d’une phase finale de la Coupe d’Afrique des nations, ont craqué en seconde période. Odion Ighalo a inscrit le seul but de la rencontre.

Le Nigeria, nation majeure du foot africain avec trois sacres, se présentait ce samedi soir à Alexandrie avec des doutes face au Burundi, considéré pourtant comme une nation moins forte, qui de surcroît disputait sa première phase finale.

Un Nigeria diminué

En effet, le sélectionneur Gernot Rohr a dû composer avec un groupe diminué, avec certains joueurs qui ont manqué une semaine préparation. Après la rencontre amicale face à la Zambie sous la pluie, plusieurs d’entre eux étaient tombés malades. Et vendredi, le malaise du Bordelais Samuel Kalu, pour cause de déshydratation à l’entraînement, n’a pas arrangé les choses pour installer le doute.

Autant dire que les Burundais Saido Berahino et Fiston Abdul Razak – deuxième meilleur buteur des phases de qualification avec 6 buts – avaient une carte à jouer face aux Super Eagles. En amical, les Hirondelles avaient tenu tête à l’Algérie (1-1) et perdu sur le fil face aux Tunisiens (2-1). Les joueurs d’Olivier Niyungeko ont entamé leur première phase finale de CAN en faisant jeu égal avec le Nigeria lors des 45 premières minutes.

Des Burundais sans complexe

Sur la pelouse d’Alexandrie, à la nuit tombée, les Burundais n’ont pas tremblé face à des Super Eagles qui comptent tout de même 17 phases finales. À la 37e minute, le Burundi s’est montré dangereux : Frédéric Nsabiyumva, joueur de Chippa United (Afrique du Sud) est à la reprise d’un coup franc et place une tête. Le ballon touche la lucarne du but d’Akpeyi.

À la 14e minute, Cédric Amissi avait déjà fait frissonner le public avec une frappe puissante sur laquelle le gardien nigérian se détendait bien pour repousser le danger. Du côté du Nigeria, Onuachu cadrait une tête au point de penalty (13e) alors que Samuel Chimerenka Chukwueze ratait le cadre de près (27e).

En seconde période, John Obi Mikel a laissé sa place à Ahmed Musa qui a tout de suite mis le danger dans le clan des Burundais. L’ancien pensionnaire du CSKA Moscou a tenté un centre à ras de terre de l’extérieur du pied droit (60e).

Mais il a fallu attendre la 77e minute pour que les Super Eagles prennent enfin leur envol grâce à un but d’Odion Ighalo, entré cinq minutes plus tôt. L’expérience des rendez-vous a fini par parler pour le Nigeria, mondialiste en 2014 et 2018, et qui avait raté les deux précédentes éditions de la CAN.

Le Burundi a donc fini par craquer pour sa première en phase finale de la CAN. Les Hirondelles affronteront Madagascar jeudi 27 juin pour le compte de la deuxième journée. Le Nigeria jouera la veille face à la Guinée.

► À lire aussi : CAN 2019 : Calendrier, résultats et classements de la Coupe d’Afrique

Classements — African Cup of Nations

Pos.MJVNDDiff.PtsForme
1Nigeria220026VV
2Madagascar101001N
3Guinée2011-11ND
4Burundi1001-10D

Laisser un commentaire