Candidatures des femmes de Festicab 2022 toujours attendues

0
14

Festicab 2022 à l’heure de sensibilisation et de motivation. Les candidatures des femmes toujours attendues. L’appel à films, ouvert jusqu’en avril, se destine aux cinéastes africains et d’ailleurs, avec un intérêt particulier sur la participation des femmes.

,Festicab 2022 ,candidatures ,femmes ,attendues,culture,cinéma,

Festicab 2022 : les candidatures des femmes toujours attendues

Le Festival international du cinéma et de l’audiovisuel du Burundi (Festicab) se déroulera, du 27 mai au 3 juin à Bujumbura, sur le thème « L’entrepreneuriat et l’autonomisation économique de la femme ».

Avec pour thème « L’entrepreneuriat et l’autonomisation économique de la femme », il s’agit d’accorder à l’Africaine la visibilité qu’elle mérite dans le milieu du cinéma, réputé archaïque et conservateur.

Par ailleurs, l’enjeu de cette thématique tend à permettre aux femmes cinéastes, qu’elles soient devant ou derrière la caméra, de s’épanouir et d’être autonomes grâce à l’exercice de leur métier et de leur passion pour le septième art.

Afin de libérer la parole des femmes,

Ensemble, hommes et femmes de l’industrie cinématographique africaine et d’ailleurs apporteront leurs pierres à l’édifice, afin de libérer la parole des femmes, mais surtout de la faire entendre et la valoriser.

Manifestation culturelle cinématographique créée en 2009 au Burundi, le Festicab accueille tous les ans près d’une centaine de films nationaux et internationaux qu’il fait découvrir dans tout le pays à travers des séances de projection et d’échange.

Grâce à une programmation inédite, il permet au public de découvrir des films de tout genre en format court et long métrage.

Ces œuvres concourent dans trois grandes catégories

Depuis 2014, le Festicab s’est aussi ouvert aux films d’animation. Toutes ces œuvres concourent dans trois grandes catégories : nationale, internationale et est-africaine.

Pour candidater, chaque cinéaste est invité à envoyer en ligne sa fiche d’inscription dûment remplie.

La date butoir étant fixée au 5 avril. Les films soumis doivent être réalisés et produits entre 2020 et 2022.

Ils concourront durant une semaine dans différentes catégories, à savoir nationale, internationale et est-africaine. Lors du festival, plusieurs autres activités seront organisées: des projections; conférences; formations destinées aux réalisateurs émergents dans le septième art, sous l’encadrement des cinéastes locaux; internationaux, ainsi que la marraine de cette édition qui est généralement une cinéaste africaine de renom.

Pour le prix du meilleur court métrage

Notons qu’en 2019, lors de la 11e édition du Festicab, le court-métrage « Positif », du réalisateur congolais Richi Mbebele, était en compétition dans la catégorie internationale pour le prix du meilleur court métrage, mais n’avait pas été lauréat.

Aussi, « Trouble » du Congolais Dan Scott était simplement en diffusion durant l’événement, tenu du 31 mai au 7 juin à Bujumbura, sur le thème « Jeunesse et santé ».

RECOMMANDÉ POUR VOUS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here