La rédaction vous pressente aujourd’hui une compilation de quelques stars qui ont vu le jour le 23 janvier. Cet éphéméride est une plongée dans le côté jardin et cours des personnalités qui donnaient les actualités buzz des réseaux sociaux et du web. Tenez-vous bien , les surprises vont de mal en pie….

Erika Moulet
Métier : Journaliste
Signe : Verseau
Date de naissance : samedi 23 janvier 1982  (age: 36 ans)
Pays : France

Erika Moulet est née à Nancy le 23 janvier 1982. Passion­née par le secteur de l’infor­ma­tion et de la commu­ni­ca­tion, elle fait ses études à l’École supé­rieure de jour­na­lisme de Paris puis démarre un nouveau cursus à l’Ins­ti­tut inter­na­tio­nal de commu­ni­ca­tion de Paris.

Elle débute sa carrière en stage sur LCI en tant qu’assis­tante d’Harry Rosel­mack. En 2008 elle est enga­gée sur TV Breizh et présente l’émis­sion d’infor­ma­tion de la chaîne. Un an plus tard, elle revient sur LCI pour animer le talk-show L’af­ter news avec Chris­tophe Beau­grand puis présente les jour­naux d’infor­ma­tion de la chaîne jusqu’en 2014.

Début 2015, elle travaille sur NRJ 12 et présente de nombreuses émis­sions à grand succès comme Les People passent le bac ou Unique au mondeEn septembre 2015,la jeune femme fait sa rentrée dans la célèbre émis­sion Touche pas à mon poste ! et intègre la bande des chro­niqueurs de Cyril Hanouna.

Côté vie privée, elle partage la vie du musi­cien liba­nais Bachar Khalifé avec lequel elle a deux garçons, Kéandre (2010) et Ernest (2012). En septembre 2017, le couple attend son troi­sième enfant.

Jeny Priez 
Métier : Animatrice télé, Mannequin
Nom réel : Jennifer Priez
Signe : Verseau
Date de naissance : jeudi 23 janvier 1986  (age: 32 ans)
Pays : France

Née le 23 janvier 1986 à Mont­pel­lier, Jeny Priez est une anima­trice et mannequin française. Elle est égale­ment la compagne du hand­bal­leur Luka Kara­ba­tic.

Jeny Priez  commence sa carrière de mannequin sur les chapeaux de roueen signant, à l’âge de 20 ans, un contrat avec la très pres­ti­gieuse agence Elite. Elle se fait remarquer très rapi­de­ment par la chaîne NRJ Paris qui l’em­bauche dès octobre 2010 pour présen­ter l’émis­sion Telle­ment Chic et sa décli­nai­son Telle­ment Cannes. 

Elle rejoint ensuite NRJ 12 où elle co-anime Les Anges de la télé réalité aux côtés de Matthieu Delor­meau. La chaîne lui confie d’autres programmes dont Holly­wood Girls et Le Mag, tous les deux consa­crés une nouvelle fois à la télé-réalité.

Mais sa carrière d’ani­ma­trice s’ar­rête bruta­le­ment à l’au­tomne 2012, suite à sa garde à vue dans l’af­faire des paris truqués du match de hand­ball Mont­pel­lier-Cesson qui implique plusieurs joueurs de l’équipe de France de hand­ball, dont son petit ami Luka Kara­ba­tic.

NRJ 12 remplace la jeune femme par Ayem Nour à la présen­ta­tion de l’émis­sion Le Mag. Suite à cette affaire, Jeny Priez décide de se faire discrète. Après un temps loin des projec­teurs, elle reprend petit à petit son métier de mannequin.

En février 2015, elle annonce s’être pacsée avec son compa­gnon Luka Kara­ba­tic. En mai 2017, le couple annonce sur les réseaux sociaux annonce attendre son premier enfant. Le 4 novembre 2017, le couple annonce la nais­sance de leur fille prénom­mée Deva.

Anne Marivin 
Métier : actrice 
Signe : Verseau 
Date de naissance : mercredi 23 janvier 1974  (age: 44 ans)
Pays : France

Anne Mari­vin naît le 23 janvier 1974 dans l’Oise. Passion­née de comé­die, elle s’ins­crit en audi­teur libre au pres­ti­gieux cours Florent et reçoit l’en­sei­gne­ment de l’ac­trice et metteur en scène Isabelle Nanty.

La jolie blonde parvient très rapi­de­ment à percer au petit écran, et décroche notam­ment un rôle dans la série Père et maire, ou encore dans Navarro ainsi que dans Avocats et asso­ciés. En paral­lèle, elle se lance au grand écran et multi­plie les appa­ri­tions dans les films comiques.

On la voit ainsi en vendeuse de super­mar­ché dans Chou­chouaux côtés de Gad Elma­leh ou en Clodette dans Podium de Yann Moix. C’est en 2008 qu’elle est révé­lée au grand public, alors qu’elle incarne Anna­belle dans le succès incroyable de Bien­ve­nue chez les Ch’tis.

Yann Moix lui fait de nouveau confiance en 2009 et la choi­sit pour jouer Sido­nie dans Ciné­man. Guillaume Canet avec qui elle avait déjà tourné deux fois lui donne à nouveau un rôle dans Les Petits mouchoirs.

Côté cœur, la jeune femme demeure discrète mais n’est plus à prendre. Elle partage sa vie avec Joachim Roncin et leur fils, Léonard, né en 2009.

Brigitte Boréale 
Métier : Journaliste 
Nom réel : Philippe Enselme 
Signe : Verseau 
Date de naissance : jeudi 23 janvier 1958  (age: 60 ans)

C’est en access prime-time que depuis 2004, Le Grand Jour­nal de Canal+ fait parler les stars et les poli­tiques, et attire les spec­ta­teurs grâce à ses chro­niqueurs de qualité et souvent hors normes. C’est le cas de Brigitte Boreale : appa­rue à l’antenne de Canal en septembre 2016, cette sculp­tu­rale blonde qui affiche décol­leté et talons aiguilles ne fait pas excep­tion à la règle.

Hors normes, Brigitte Boreale l’est sans aucun doute : lorsqu’elle est née en 1958 en Lorraine, c’était sous le nom de Philippe Enselme. Une trans­for­ma­tion qui s’est faite progres­si­ve­ment, tout au long des années.

Jour­na­liste spor­tif, travaillant pour France 3, Libé­ra­tion ou L’Équipe, il affirme peu à peu la nouvelle iden­tité qui sera la sienne en travaillant en paral­lèle pour Pink TV, où ses chro­niques spor­tives se distinguent par leur ton libre et leur double sens…

Cette nouvelle iden­tité passe aussi par son nom, Brigitte Boreale : les doubles initiales renvoient à de glorieux précé­dents, comme Mary­lin Monroe, tandis que Boreale rappelle sa propen­sion à se coucher à l’aube.

Christophe Dechavanne 
Métier : Animateur, Producteur 
Nom réel : Christophe Dechavanne-Binot 
Signe : Verseau 
Date de naissance : jeudi 23 janvier 1958  (age: 60 ans) 
Pays : France

Chris­tophe Decha­vanne voit le jour le 23 janvier 1958. Il intégre l’Ecole supé­rieure des Profes­sions immo­bi­lières (ESPI), et s’ap­prête à suivre le même chemin que son père, agent immo­bi­lier. Mais grâce à un ami qui travaille à France Inter, il bifurque fina­le­ment vers le monde des médias et débute sa carrière à la radio aux début des années 1980, sur Radio 7, France Inter puis RTL.

En 1983, il fait sa première télé en présen­tant un programme jeunesse : Super Défi. Il se fait repé­rer par une produc­trice qui lui confie la présen­ta­tion de C’est encore mieux l’après-midisur Antenne 2. C’est l’émis­sion qui lance la carrière de l’ani­ma­teur. Son style dyna­mique et convi­vial séduit les télé­spec­ta­teurs. Par la suite, il quitte Antenne 2 pour rejoindre TF1, et en mai 1988 il présente le premier numéro du talk-show Ciel mon mardi !. La nouveauté du concept, la liberté de ton et la person­na­lité de Decha­vanne font du programme une réus­site. C’est égale­ment à cette époque que l’ani­ma­teur crée, avec un asso­cié, sa société de produc­tion, Coyote.

En 1992 il lance, avec son compère Patrice Carmouze, une nouvelle émis­sion inti­tu­lée Coucou, c’est nous !. Mais en 1994, alors que le programme cartonne, l’ani­ma­teur vedette décide d’ar­rê­ter l’émis­sion pour présen­ter un nouveau talk-show : Tout le toutim.

Cette fois-ci les télé­spec­ta­teurs ne le suivent pas et l’émis­sion est rapi­de­ment stop­pée.

Decha­vanne relance alors Coucou, c’est nous !, renom­mée plus simple­ment Coucou !. Malheu­reu­se­ment la formule semble moins fruc­tueuse et les audiences sont déce­vantes. En juin 1995 Coucou ! est défi­ni­ti­ve­ment arrêté. En 1997 il quitte TF1 pour reve­nir sur France 2. Il y présente succes­si­ve­ment deux émis­sions, Télé Qua Non et Du fer dans les épinards. Nouvel échec. Il quitte l’an­tenne en 1999.

En 2003, l’anima­teur fait son retour sur le devant de la scène. Son passage dans l’émis­sion de télé­réa­lité Nice People lui permet d’ef­fec­tuer un come-back. Il anime ensuite avec Patrick Carmouze, pendant deux ans, La Ferme Célé­bri­tés.

Il présente le jeu La Roue de la fortune en compa­gnie du mannequin Victo­ria Silvs­tedt de 2006 à 2011 et anime égale­ment, à partir de 2007, le jeu Une Famille en or. A la rentrée 2013, il rejoint l’équipe de Laurent Ruquier sur Europe 1 dans On va s’gêner.

Paral­lè­le­ment, Chris­tophe Decha­vanne se passionne pour la compé­tion auto­mo­bile. Il a disputé les cham­pion­nats de France et de Belgique de Super­tou­risme et remporté des titres (dont celui de vice-cham­pion de France en 1998).

Côté vie privée, Chris­tophe Decha­vanne est le père de trois enfants: Pauline, née en 1987, Paul-Henri, né en 1990, et Ninon, née en 1998.

Jack Reynor 
Métier : acteur 
Signe : Verseau 
Date de naissance : jeudi 23 janvier 1992  (age: 26 ans) 
Pays : Irlande

Jack Reynor est un acteur irlan­dais. Il est né le 23 janvier 1992 à Long­mont, dans le Colo­rado. Il démé­nage avec sa famille en Irlande à deux ans. Passionné par le cinéma, l’acteur démarre sa carrière très tôt, en 2000, alors qu’il joue le rôle d’un enfant de chœur dans le film Coun­try.

Il pour­suit ensuite en s’illus­trant dans diverses pièces de théâtre, notam­ment au Belve­dere College de Dublin, où il étudie. En 2010 et 2012, il est à l’affiche de deux télé­films irlan­dais.

Mais c’est l’année 2012 qui marque un tour­nant dans la carrière de l’acteur. Il obtient le rôle prin­ci­pal dans le film What Richard Did, une pres­ta­tion remarquée notam­ment par le réali­sa­teur Michael Bay, qui le choi­sit pour un rôle dans Trans­for­mers : l’âge de l’extinc­tion, le quatrième volet de la saga.

Entre 2013 et 2015, Jack Reynor se fait très présent, jouant dans plusieurs films qui sortent durant cette période. Il est notam­ment à l’affiche de l’adap­ta­tion ciné­ma­to­gra­phique de la célèbre tragé­die Macbeth dans laquelle il donne la réplique à Marion Cotillard. Le film est présenté en compé­ti­tion au festi­val de Cannes 2015.

Françoise Dorin 
Métier : Parolière, actrice 
Signe : Verseau 
Date de naissance : lundi 23 janvier 1928 (age: 89 ans)
Date de décès : vendredi 12 janvier 2018  
Pays : France

Françoise Dorin voit le jour à Paris le 23 janvier 1928. C’est une véri­table enfant de la balle, puisque son père n’est autre que René Dorin, alors un des plus célèbres chan­son­niers de Paris. Elle débute d’ailleurs sous la houlette de celui-ci au Théâtre des Deux-Ânes, mais elle vole rapi­de­ment de ses propres ailes, et se fait un prénom au théâtre.

Mais c’est en temps qu’auteure, et surtout pour ses talents de paro­lière qu’elle devient célèbre. Elle est en effet à l’origine de plusieurs tubes de la chan­son française, par exemple N’avoue jamais de Guy Mardel, qui se classe troi­sième lors du Concours de l’Euro­vi­sion 1965.

La même année, elle écrit Que c’est triste Venise pour Charles Azna­vour. Elle colla­bore aussi avec Mireille Mathieu, Juliette Gréco, Claude François, ou plus récem­ment, Céline Dion (On s’est aimé à cause et Et s’il n’en restait qu’une, je serais celle-là).

Paral­lè­le­ment à son acti­vité proli­fique de paro­lière, Françoise Dorin a écrit de nombreux romans, dont Le Tube, édité chez Flam­ma­rion en 1975, et qui remporte un beau succès. Sa contri­bu­tion à la scène artis­tique française lui vaut de rece­voir la Légion d’honneur, avec le grade de comman­deur, en 2008.

Côté vie privée, elle épouse Jean Poiret en 1958. Le couple a une fille, Sylvie. Elle partage ensuite la vie de l’acteur Jean Piat entre 1975 et 2018. Le 12 janvier 2018, Françoise Dorin décède à l’âge de 89 ans.

Laisser un commentaire