Grâce à des buts de Kanté et David Luiz, Chelsea a infligé à Manchester City sa première défaite de la saison en Premier League (2-0). Ce résultat permet à Liverpool, vainqueur à Bournemouth plus tôt dans la journée, de prendre la tête du classement.

A lire aussi: 
Résumé du choc de la 16ème journée de Premier League : Chelsea piège City et le fait tomber de son trône (2-0)


Le match : 2-0

Un coup de tonnerre s’est produit, ce samedi, en Angleterre. Invaincu jusqu’à présent cette saison en Premier League, le tenant du titre Manchester City, leader avant la 16e journée, a craqué contre Chelsea lors du choc du week-end (0-2).

Rien n’a pourtant laissé présager ce scénario jusqu’aux ultimes instants de la première période de cette rencontre, privée de véritables buteurs au coup d’envoi (Hazard était en pointe côté Chelsea, Sterling l’était côté mancunien).

Portée par un pressing tout terrain, l’équipe de Pep Guardiola étouffait celle de Maurizio Sarri, alors en grande souffrance.

Le film du match

Mais les Skyblues n’ont pas su faire fructifier leur domination, matérialisée par des situations favorables pour Sterling (9e), Sané (32e, 33e) et Bernardo Silva (34e), et ont été punis juste avant la pause sur la première incursion londonienne (1-0, 45e). Un but qui a changé la physionomie du match.

Durant le second acte, Chelsea, plus entreprenant, aurait pu doubler la mise une première fois sur une frappe lointaine de Willian (49e).

Privé par la suite de David Silva, touché à la cuisse (68e), City a longtemps peiné à se montrer dangereux – même si Gabriel Jesus avait fait son entrée en jeu (53e) – et a de nouveau cédé sur une tête de David Luiz (2-0, 79e), sur une deuxième passe décisive de Hazard.

Ce revers de Manchester City, battu pour la première fois en Championnat depuis sa défaite concédée à domicile face à Liverpool le 10 avril dernier (1-2), est lourd de conséquences. 

Vainqueurs à Bournemouth (4-0), les Reds ont pris la tête du classement. Maurizio Sarri, de son côté, peut avoir le sourire. Après avoir essuyé ses premières critiques, l’entraîneur italien des Blues a fait taire ses détracteurs et son équipe restera, quel que soit le résultat de Tottenham, dans le Big Four à l’issue de la journée.

Liverpool et Salah leaders et prêts pour Naples

Le joueur : Kanté, la réponse du champion

Il avait, sans doute, à cœur de répondre à son entraîneur, alors que celui-ci l’avait tancé après la défaite subie contre Tottenham (1-3, le 24 novembre). 

« Il a voulu sauver le match au bout d’un quart d’heure, mais d’une mauvaise manière. Il a abandonné sa position, il a trop attaqué la surface adverse », avait, alors, affirmé Maurizio Sarri.

Face à City, le technicien italien ne pourra, cette fois, reprocher à N’Golo Kanté d’avoir tenté l’aventure dans la surface adverse.

Parfaitement décalé par Eden Hazard, qui tenait enfin une occasion de s’illustrer, le champion du monde a surgi à l’entrée des seize mètres pour décocher une frappe puissante sous la barre d’Ederson, impuissant (1-0, 45e). Une réalisation – sa deuxième de la saison – décisive, puisqu’elle a permis aux Blues, alors en grande difficulté, de s’ouvrir la voie du succès.

Et à Kanté de prouver qu’il savait aussi briller dans ce rôle de relayeur. 

Manchester City n’avait plus perdu depuis 11 mois à l’extérieur en Championnat. Le dernier revers des Citizens en déplacement en Premier League remontait au 14 janvier dernier, à Anfield (3-4).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.