82 / 100

La Commercialisation 2021 de l’arachide est décidée au bout du fil par le conseil national du crédit. Ce dernier veut la fixation du prix au producteur dans les ‘’délais requis’’. Le Conseil national du crédit (CNC) préconise que le prix au producteur soit fixé ‘’dans les délais requis’’, afin qu’il y ait ‘’un niveau de financement adéquat’’ de la prochaine campagne de collecte des graines d’arachide.

Commercialisation de l’arachide à la merci des « gros bonnets de l’Etat »

‘’Afin de garantir un niveau de financement adéquat de la prochaine campagne de collecte, principalement des arachides, le Conseil a réitéré l’exigence de fiabilité et de disponibilité à temps des statistiques de production, de fixation du prix au producteur dans les délais requis, ainsi que de l’apurement immédiat des dettes au titre de la subvention’’, lit-on dans un communiqué du CNC.

plaidoyer-pour-la-securisation-du-capital-semencier
plaidoyer-pour-la-securisation-du-capital-semencier

A lire aussi

Le texte a été publié à la suite de la 33e réunion du Conseil national du crédit du Sénégal, au cours de laquelle les membres de cette instance ont ‘’pris connaissance de la situation des financements des campagnes de production agricole 2021 et de la préparation des campagnes de commercialisation 2021-2022’’.

A lire aussi

Selon le communiqué, le CNC a par ailleurs insisté sur la nécessité d’organiser des ‘’concertations’’ en faveur du ‘’retour du dispositif de financement consortial, par le système bancaire, des besoins du secteur agricole’’.

Le conseil national du crédit veut la fixation du prix au producteur dans les ‘’délais requis’’

campagne-de-collecte-d-arachide-le-conseil-national-du-credit-veut-la-fixation-du-prix-au-producteur-dans-les-delais
campagne-de-collecte-d-arachide-le-conseil-national-du-credit-veut-la-fixation-du-prix-au-producteur-dans-les-delais

Le Conseil national du crédit dit avoir par ailleurs ‘’décidé d’engager la réflexion aux fins de conférer au système de récépissé d’entrepôt toutes les caractéristiques nécessaires pour sa prise en compte dans le dispositif d’atténuation du risque de crédit des banques’’.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here