Community management et déséquilibre entre vie privée et vie professionnelle

0
9
91 / 100

Community management et déséquilibre entre vie privée et vie professionnelle. Les réseaux sociaux sont-ils devenus pour le community manager, des espaces qui prennent le dessus dans sa vie privée ? Quand la vie professionnelle du CM s’immisce de plus en plus dans sa vie privée, comment faire ?

Community management et déséquilibre entre vie privée et vie professionnelle

Pas facile d’avoir une vie tranquille en tant que community manager. En voulant effectuer ses veilles social media, créer du contenu, modérer et répondre aux commentaires etc.. le community manager est en perpétuelle activité et passe parfois à côté de notre sa privée.

C’est peut-être un super boulot pour certains mais c’est parfois une vraie galère pour d’autres quand il s’agit de trouver l’équilibre vie privée / vie professionnelle.

Community management entre vie personnelle et vie professionnelle

De plus en plus, le community management devient difficile à exercer face aux nombreuses attentes des sociétés et aux (trop) larges compétences attendues par le community manager. Ces dernières étant hélas ramenées à un seul profil à embaucher. Ce n’est pas possible d’être expert de tout dans ce métier, et encore moins d’être à la fois efficace et opérationnel sur tous les fronts.

Community-manager-entre-vie-perso-et-vie-proCapture
Community-manager-entre-vie-perso-et-vie-proCapture

L’hyperactivité provoque dés lors un déséquilibre dans le travail du community manager, car il arrive souvent à s’immiscer dans sa vie personnelle. Certains CM deviennent malgré eux des addicts aux réseaux sociaux, aussi bien à titre professionnel que personnel.

Faites-vous ainsi partie de ces CM qui sont à la recherche du bon équilibre à avoir, entre votre vie personnelle et votre vie professionnelle ? Alors cet article est fait pour vous si vous répondez OUI !

Le métier de community manager, qu’est-ce que c’est ça devient ?

Le rôle du community manager consiste à gérer et animer des communautés, rattachées aux réseaux sociaux de l’entreprise pour laquelle il travaille. Il s’agit de créer du contenu, de modérer ces espaces conversationnels, de mettre en place différentes veilles social media et de mesurer la performance des actions dans les grandes lignes.

Voilà pourquoi les entreprises font appel à un community manager ! Sauf que de plus en plus d’entreprises sont à la recherche du mouton à 10 pattes (pas 5… mais 10) car on veut des profils capables de tout gérer de A à Z en digital.

Bientôt le community manager prendra la fonction du dirigeant de la société à ce rythme ! Il doit être en mesure de faire du montage vidéo, de la retouche photo, de parler plusieurs langues, de vendre, de conseiller au travers de la relation client, de monter des évènements, de manipuler de très nombreux outils… voir aussi de promener le chien, de faire le café et plus si affinité !

Community-manager-multi-competentCapture
Community-manager-multi-competentCapture

La vie d’un CM n’est pas donc aussi rose comme certains le pensent ! D’ailleurs, si vous êtes débutant dans ce métier, on vous demandera souvent d’optimiser la visibilité Facebook de votre entreprise, alors que ça devient très difficile sans budget. On vous demandera de faire croire très rapidement le nombre d’abonnés de vos pages professionnelles, alors que le taux d’engagement risquera de chuter et que ce n’est pas générateur de business.

Indirectement les entreprises veulent des vendeurs en ligne, et des profils capable de générer du CA. Cependant le community manager doit-il être à la performance ou être un commercial ? Ce n’est pas le même métier. C’est aussi un nouveau problème qui vient s’ajouter par dessus les nombreux freins en community management.

Le métier de CM devient difficile quoiqu’on en dise, et beaucoup doivent poursuivre hélas leur rôle au-delà du bureau quand il s’agit d’être en veille.

Qu’est-ce que les autres pensent du métier de community manager ?

Jusqu’à ce jour, le métier de community manager demeure encore inconcevable et incompréhensible pour certaines personnes. Ce n’est jamais évident d’expliquer son travail à sa famille ou lorsqu’on est avec des amis, qui eux ont un travail facilement identifiable.

C’est souvent une question de générations X, Y et Z qui s’opposent sur les technologies et leurs évolutions.

Community-manager-sur-tabletteCapture
Community-manager-sur-tabletteCapture

Chaque génération a sa propre perception d’un travail qu’il juge décent, suivant le parcours académique qu’il a suivi. Cependant de nouveaux métiers apparaissent forcément depuis l’avènement des nouvelles technologies. C’est aussi pour cela qu’on devrait tous s’adapter et se former pour ne pas risquer d’être rapidement mis de côté vis-à-vis du marché du travail.

Les générations passées pensent que vous êtes sans arrêt le nez dans dans votre téléphone et votre ordinateur, à envoyer des contenus sur je ne sais quoi, à des inconnus qui surfent sur Internet. Ils n’ont pas vraiment tort si on s’arrête à la surface, mais cela fait partie du métier et il faut être capable de l’expliquer posément, en considérant l’évolution des modes de consommation.

Ainsi le community manager est parfois incompris, parfois considéré comme une personne qui joue ou passe son temps à naviguer sur le web, quand d’autres considèrent ce rôle comme la personne à tout faire au sein d’une entreprise !

Quelle est la réalité du rôle de community manager ?

La réalité est assez simple à comprendre dans les grandes lignes ! Un bon nombre d’entreprises ont été prises de vitesse lors du virage conduisant vers le tout-digital, et elles ont du s’adapter, tout en restant méfiantes et sans abandonner un passif qui ne faisait plus ses preuves. Internet est l’outil incontournable, avec lequel toutes les entités développent leurs business.

Les réseaux sociaux quant à eux, sont devenus les espaces conversationnels où tout se passe, entre la consommation de l’information, son partage, et la recherche de nouveaux prospects comme la relation clientèle.

Community-manager-au-travail (1)Capture
Community-manager-au-travail (1)Capture

Si le community manager à pour rôle de gérer une communauté, de la comprendre, de l’engager sur les produits, services et contenus de l’entreprise, il n’en faut pas moins pour discerner tout le travail que cela implique. De là, il y a de très nombreuses actions et solutions à mettre en place pour engager, performer et générer un trafic vers le site web de l’entreprise.

De ce fait, des objectifs sont à atteindre et il faut systématiquement penser aux stratégies à déployer. Qu’il s’agisse de création de contenu, de recherche de visibilité, de trafic, d’image, de notoriété etc… tout ces points sont à considérer.

Les clients et les internautes sont les rois !

Il faut surtout savoir qu’un client ou un internaute quoiqu’il arrive, peut être amené à commenter, à vous solliciter et poser des questions et/ou à interagir d’une manière ou d’une autre, à n’importe quelle heure. Dans le cadre où des commentaires négatifs seraient laissés, le community manager doit-il dés lors attendre le lendemain ou tout un week-end si ceux-ci interviennent en soirée ou un vendredi soir ?

Voilà donc l’un des points où tout peut basculer sur l’équilibre à avoir entre vie privée et professionnelle.

Le community manager joue aussi le rôle du service client, car bon nombre d’internautes réagissent au sujet de leur commande via les réseaux sociaux.

Sans compter les suivis et la remontée d’information suite à un souci de livraison ou de marchandise. Actif, pro-actif et hyperactif sont ainsi des qualificatifs attribuables au CM !

La rédaction en community management, jusqu’où va-t-elle ?

Le community manager doit également être un excellent rédacteur ! C’est toujours difficile de se rattraper avec les captures d’écran qui font la joie des internautes en quête de la faute ou de la perle à dénicher. La majorité des réseaux sociaux sont aussi devenus des défouloirs, où bien caché derrière un écran, l’internaute s’amuse à bâcher ou à insulter sans retenue.

Sachez qu’une armée de spécialistes de la langue française est disponible 24h/24h et 7j/7 pour vous corriger et bien vous rappeler vos fautes ! Il faut en plus très réactif pour éviter les éventuels bad buzz.

La liberté d’expression a malheureusement outrepassé les limites du respect sur Internet !

Tout le monde a le droit à l’erreur mais la pression grandissante imposée par les entreprises fait souvent perdre toute notion de relecture, de validation, même de créativité, quand d’autres sont au contraire très ou trop lent à prendre des décisions.

La rédaction chez le community manager, doit-on le rappeler, n’est pas d’être un rédacteur web produisant des contenus optimisés pour un blog !

A lire aussi

Connaitre les fondamentaux du SEO serait un point indispensable et plus encore quand on travaille son référencement naturel pour acquérir des positions sur Google.

Le CM n’est pas un profil journalistique ou littéraire à la base, mais à en croire certaines entreprises, c’est bien ce qu’elles cherchent pour certaines d’entres elles.

Community-manager-specialise-et-curationCapture
Community-manager-specialise-et-curationCapture

Il doit être capable de rédiger des accroches, de bien rédiger le contenu à destination des réseaux sociaux mais il n’y a pas de notion de référencement à ce stade.

Au-delà ce serait un réel plus pour l’entreprise, et tant mieux s’il possède des compétences rédactionnelles en vue de produire des contenus optimisés.

Enfin, faites bien attention à ne pas tomber dans le syndrome du FOMO ou Fear of Missing Out.

Quelques conseils pour trouver l’équilibre entre vie pro et perso

Rester concentré 24h/24h et 7j/7 n’est pas une évidence et ce n’est même pas possible dans tous les cas ! Il faut être bien organisé pour ne pas trop en faire et empiéter sur sa vie privée.

Si faire des pauses est une évidence, il faut également considérer un temps de travail à ne pas dépasser, et à valider des astreintes pour les entreprises qui travaillent sur des sujets sensibles, ou si elles sont fortement sollicitées.

L’équilibre demande de bien cadrer son rôle à l’embauche

Un community manager, comme n’importe quelle autre personne, a besoin d’évacuer la pression et le stress, et plus encore quand il y a une forte présence sur les réseaux sociaux. Ce sont des facteurs qui sont omniprésent au travail pour les community managers, selon les secteurs d’activité.

Preparer-son-entretien-embaucheCapture
Preparer-son-entretien-embaucheCapture

Il est important de se déconnecter au moins un jour dans la semaine pour vous détendre complètement et/ou ne pas se connecter du week-end, si tout est posé clairement avec son entreprise. Là aussi il peut être nécessaire de mettre en place une astreinte et une compensation financière selon l’activité de l’entreprise.

L’idéal reste de bien cadrer son rôle de CM à l’embauche et de fixer des règles à respecter mutuellement. Une entreprise peut ne pas intégrer ce besoin d’être en veille constante dans certains cas et/ou de devoir intervenir en dehors du temps de travail entendu. Ne comptez pas sur les 35 heures en community management !

On est plus sur des forfaits cadres au sein des (grosses) entreprises. C’est-à-dire 42 heures en moyenne mais qui peuvent hélas vite glissées vers 50 h, 60 h et on ne l’espère pas plus !

Si possible, négociez des outils professionnels comme un ordinateur portable et un smartphone, qui ne seront destinés qu’à votre travail.

La digital détox !

Privilégiez la digital détox, soit en faisant une coupure radicale, mais difficile quand on est tenu par son rôle, ou en exerçant une autre activité.

Optez par exemple pour un loisir de votre choix : aller au restaurant avec vos amis, faite du jardinage, faite de la lecture en dehors des écrans, ressourcez-vous dans la nature, faite de la cuisine et pensez aussi à la méditation, au yoga etc…

Bref ! faites ce qui vous rend heureux, ce qui vous plait en dehors d’Internet et activez le mode avion sur votre téléphone pendant la pratique de vos loisirs.

L’organisation de ses tâches

Organisez-vous dans la gestion quotidienne de vos tâches dans le but de ne pas déborder. Les profils créatifs en community management sont très souvent moins bien organisés que ceux qui sont plus cartésiens.

A ce stade il apparait parfois que les profils créatifs, perdent plus de temps dans l’exécution de leur mission. Certains CM sont vite détournés de leur travail par la consultation des fils d’actualités, ou par des veilles social media qui sont trop prenantes.

Créez-vous une Todo List pour chaque jour ou semaine de travail, et validez chaque tâche achevée pour analyser votre performance au fil des jours. Prenez 30 minutes le lundi matin dés votre arrivée au bureau par exemple.

Femme-community-manager-positive-pendant-la-criseCapture
Femme-community-manager-positive-pendant-la-criseCapture

Etablissez votre calendrier éditorial de publication et de rédaction de contenu pour ne rien oublier. Activer des rappels si besoin pour voir ce qu’il faut faire dans la semaine : réunion avec votre supérieure hiérarchique, rendez-vous avec un prestataire de service etc…

Pour la création de visuels, utilisez des outils plus minimalistes que Photoshop comme Crello ou Canva si c’est possible. Pensez aux outils de programmation pour vos posts comme Swello, et plutôt en version payante pour bénéficier de toutes les fonctionnalités et vous permettre ainsi de gagner du temps.

Si possible, gardez un ou des templates prédéfinis pour ne pas perdre de temps dans vos créations. Vous n’aurez plus qu’à les décliner avec de nouvelles photos et/ou offres si besoin. Mais au moins votre charte éditoriale sera respectée et vous irez plus vite.

Découvrez plus d’astuces ici : l’organisation d’un community manager débutant afin de mieux respecter votre équilibre entre vie privée et vie professionnelle.

Conclusion

Community-manager-au-travailCapture
Community-manager-au-travailCapture

Pour terminer, un bon community manager est aussi responsable de son bien-être et de ses priorités. Il faut donc savoir déconnecter de temps en temps, pour revenir en force et être plus productif sur les réseaux sociaux.

Si ces derniers vous semblent trop addictifs, essayez de prendre un bon bol d’air lors d’une marche dans la nature ou pratiquez vos loisirs préférés. Vous en sortirez ressourcé et plein d’énergie.

Votre vie privée devrait davantage refléter vos passions, ce que vous êtes ! et non votre travail et ce que vous y faites !

Accordez-vous du temps à votre famille, à vos proches mais aussi pour vous-même en pratiquant vos passions. Et si vous voulez être au top dans la vie réelle et virtuelle, organisez-vous à l’avance en établissant un calendrier éditorial de contenu.

Programmez vos publications sur les réseaux sociaux et usez d’outils dédiés au community management pour être plus productif..

Vous n’aurez plus qu’à faire des suivis et modérations après.

Et sinon, comment faites-vous pour tenir le rythme en tant que community manager ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here