🌍L’Afrique dĂ©nonce une injustice Ă  COP27

0
126

COP27 a baissĂ© ses rideaux mais l’Afrique dĂ©nonce une injustice. Les dirigeants des pays en dĂ©veloppement rĂ©clament plus de moyens pour faire face aux consĂ©quences du changement climatique. Alors que l’Ă©mission de ces pays est faible, ils subissent les effets du rĂ©chauffement climatique.

COP27 : l’Afrique dĂ©nonce une injustice

Zimbabwe met en orbite son premier satellite
Zimbabwe met en orbite son premier satellite

La question financière tient une place centrale à la COP27 de Charm el-Cheikh, en Égypte. Lors de la deuxième journée du sommet, la plupart des dirigeants africains et des pays en développement ont réclamé plus de moyens pour faire face aux conséquences du changement climatique.

Selon un rapport de la COP, les pays du Sud auront besoin de plus de 2000 milliards de dollars par an d’ici 2030 pour financer leur action climatique.

Le prĂ©sident kenyan William Ruto a appelĂ© lundi Ă  la reconnaissance des « besoins spĂ©ciaux » de l’Afrique dans la lutte contre le rĂ©chauffement, soulignant le « cauchemar » vĂ©cu par les Africains et aussi les atouts du continent dans ce combat.

« L’Afrique reprĂ©sente moins de 3% des Ă©missions mondiales »

Nouveau Coordonnateur du PRODAC veut des domaines agricoles plus aboutis
Nouveau Coordonnateur du PRODAC veut des domaines agricoles plus aboutis

« L’Afrique reprĂ©sente moins de 3% des Ă©missions responsables du changement climatique, mais elle est la plus gravement touchĂ©e par ses consĂ©quences. Et par consĂ©quent, il est donc juste et appropriĂ© que cette confĂ©rence prenne les mesures nĂ©cessaires pour reconnaĂ®tre les circonstances et besoins spĂ©ciaux de l’Afrique », a expliquĂ© le dirigeant kenyan.

La Première ministre de la Barbade Mia Mottley, dont le pays est frappĂ© de manière rĂ©currente par des phĂ©nomènes mĂ©tĂ©orologiques extrĂŞmes, a Ă©galement Ă©tĂ© l’un des nombreux dirigeants Ă  critiquer les pays industrialisĂ©s pour avoir dĂ©laissĂ© le reste du monde.

Une place de premier plan sur la transition énergétique

COP27 l'Afrique dénonce une injustice
COP27 l’Afrique dĂ©nonce une injustice

Mia Mottley fait aussi Ă©tat du manque d’aide des pays riches pour faciliter la transition vers des technologies respectueuses du climat.

« Nos capacitĂ©s d’accĂ©der aux voitures Ă©lectriques, ou nos moyens d’avoir des batteries et des panneaux photovoltaĂŻques sont limitĂ©s Ă  cause des pays qui peuvent produire pour eux-mĂŞmes et qui occupent une place de premier plan sur la transition Ă©nergĂ©tique. Sur ces questions, les pays du sud sont Ă  la merci des pays nord », a dit la Première ministre.

A lire aussi

En 2009, à Copenhague, les pays riches avaient promis 100 milliards de dollars par an aux pays du Sud à partir de 2020. Mais selon l’OCDE, un peu plus de 83 milliards ont été mobilisés par les pays riches.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici