Les boulangers sénégalais durcissent le ton. Face à la presse ce vendredi, ils menacent d’observer une grève de 72 heures sans pain la semaine prochaine si les autorités ne trouvent pas une solution à la hausse du prix de la farine. La Fédération nationale des boulangers du Sénégal estime que le système de structuration des prix est «obsolète» et exige une révision des prix.

«Dans un système d’homologation, si les prix bougent, la moindre des choses c’est qu’il y ait une révision. Une homologation qui date de 2014 jamais révisée est caduque», déclare le président de la fédération. Amadou Gaye de souligner que les menaces des associations de consommateurs ne feront qu’envenimer la situation.

Dans l’attente d’une réaction du gouvernement, M. Gaye et Cie se réservent «le droit de faire 72 heures d’arrêt de production de pain sur toute l’étendue du territoire afin de faire comprendre que les boulangers sont fatigués et qu’ils méritent une attention particulière, non des menaces».

Laisser un commentaire