Fin de semaine dernière, des rumeurs, relayées par les réseaux sociaux et certains médias, donnaient comme mort, le Président Gabonais Ali Bongo Ondimba, en voyage sur l’Arabie Saoudite.

A lire aussi: 
Urgent ! Confirmation du décès de Ali Bongo « il avait la mousse à la bouche », le 27 octobre 2018 

Mais très tôt, le porte-parole de la présidence de la République gabonaise avait donné des précisions selon lesquelles, le Président de la République du Gabon, Ali Bongo Ondimba, aurait eu un simple malaise, mercredi 24 octobre 2018, lors de son séjour à Ryad, et se porterait déjà très bien.

Mais selon des informations reçues de l’agence mondiale Reuters, Ali Bongo qui est convalescent en Arabie Saoudite aurait été victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC).

Une information confirmée à cette agence par une source médicale et une autre diplomatique. Une version qui contraste avec celle encore répétée par le porte-parole de la Présidence de la République gabonaise, Ike Ngouoni Aïla Oyouomi, conseiller spécial chargé de la communication présidentielle.

Le président gabonais Ali Bongo a été hospitalisé la semaine dernière en Arabie saoudite après avoir été victime d’un accident vasculaire cérébral, ont déclaré deux sources à Reuters. Les autorités gabonaises ont affirmé qu’il n’avait été admis que par « légère fatigue », après des mois de travail ardu.

Le président était en Arabie Saoudite pour assister à la conférence Future Investment Initiative où il devait s’exprimer aux côtés d’autres dirigeants africains.

Si l’information d’un accident vasculaire cérébral s’avérait, Ali Bongo (60 ans en février 2019) pourrait ne pas regagner le Gabon de sitôt. « Toutefois, la bonne nouvelle dans cette affaire de malaise présidentiel, est que Ali Bongo pourrait bien être vivant et non mort comme l’ont affirmé les rumeurs », nous précise Info241.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.