Gaz et pétrole au Sénégal « exploitée avec conséquences sur l’avenir… »

0
138

Gaz et pétrole au Sénégal sous le signe d’une une exploitation transparente des ressources, selon le site de la Présidence. L’exploitation du pétrole et du gaz au large des côtes du Sénégal ne seraient pas sans conséquence sur l’avenir économique et social de notre pays.

Gaz et pétrole au Sénégal « exploitée avec conséquences sur l’avenir… »

Gaz et pétrole au Sénégal exploitée avec conséquences sur l’avenir... ok
Gaz et pétrole au Sénégal exploitée avec conséquences sur l’avenir… ok

Aussi est-il légitime que les découvertes récentes suscitent aujourd’hui des interrogations. La Présidence a donc souhaité qu’une information citoyenne puisse y répondre en toute transparence afin d’apporter des réponses claires aux citoyens sénégalais.

Le rôle des compagnies internationales et de PETROSEN

Gaz et pétrole au Sénégal exploitée avec conséquences sur l’avenir...
Gaz et pétrole au Sénégal exploitée avec conséquences sur l’avenir…

Les activités d’exploration, de développement et de production exigent la participation de compagnies pétrolières internationales car elles seules maîtrisent la technologie et la gestion de méga-projets impliquant des centaines de fournisseurs sur plusieurs continents.

La compagnie nationale PETROSEN faisant pour sa part autorité dans ce qu’il y a de plus important : la géologie et la connaissance des réservoirs.

0 FCFA investi par l’État dans l’exploration des ressources

Gaz et pétrole au Sénégal exploitée avec conséquences sur l’avenir... ok+
Gaz et pétrole au Sénégal exploitée avec conséquences sur l’avenir… ok+

En phase d’exploration, un puits n’a au mieux qu’une chance sur cinq d’aboutir à une découverte. C’est un pari financier auquel seules se risquent ces sociétés. L’Etat n’y investit aucun FCFA.

Les revenus du pétrole et du gaz au profit de l’Etat commencent en phase de développement. Des contrats avantageux ont été négociés par le Président Macky SALL pour préserver les intérêts du peuple sénégalais.

Bien comprendre le type d’accord entre l’Etat et les compagnies internationales
Sous forme de concession jusque dans les années 60, le type d’accord en usage est depuis cette date celui du partage de production.

A lire aussi

Cela signifie qu’un Etat ne se contente plus de percevoir une rémunération sous forme de redevance mais devient un partenaire qui reçoit en nature une part du gaz et du pétrole produits, déduite du remboursement des coûts de développement et de production avancés par les compagnies internationales.

L’Etat est majoritaire dans tous ses contrats.

L’Etat est majoritaire dans tous ses contrats.
L’Etat est majoritaire dans tous ses contrats.
60% c’est la valeur ajoutée totale qui revient à l’Etat._www.kafunel.com Capture web_1-9-2022_04431
60% c’est la valeur ajoutée totale qui revient à l’Etat._www.kafunel.com Capture web_1-9-2022_04431

Favoriser un consensus national

Le Président de la République, son excellence Macky SALL, a souhaité que la concertation nationale sur la gestion des recettes issues de l’exploitation du pétrole et du gaz soit établie en présence de toutes les forces vives de la nation : les institutions de la république, les autorités religieuses et coutumières, les centrales syndicales des travailleurs, le patronat, les organisations des paysans, de la société civile, du monde politique, de la jeunesse, des femmes et de citoyens.

Ceci pour garantir :

  • Un partage transparent d’informations sur les ressorts de l’exploitation de ces richesses naturelles ;
  • Un consensus sur la philosophie et modalités de gestion des revenus pétroliers et gaziers devant provenir de l’exploitation de ces ressources à partir des années 2021-2022.

Des axes fondamentaux qui traduisent l’ambition du Président de la République pour :

  • Une gestion prudente, sereine, inclusive et durable des ressources pétrolières et gazières ;
  • Une maîtrise des enjeux géostratégiques d’ordre sécuritaire, socio-économique et écologique ;
  • Une utilisation rationnelle et judicieuse des richesses issues du pétrole et du gaz pour les générations actuelles et futures.

En l’absence de certitude quant au devenir des énergies fossiles, les besoins en financement commandent logiquement de profiter sans attendre de l’opportunité historique d’utiliser les revenus du pétrole et du gaz.

C’est le sens que souhaite donner le Président Macky SALL à son action pour un Sénégal émergent en 2035.

Par Kafunel Avec Presidence.sn/gaz-petrole

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here