HAS préconise une 3e dose pour les plus de 65 ans
HAS préconise une 3e dose pour les plus de 65 ans
82 / 100

L’EPIDEMIE oblige ! La vaccination continue avec son lot de crises de valeurs sociales. La Haute Autorité de santé (HAS) recommande une troisième dose pour les plus de 65 ans et les plus fragiles.

HAS préconise une 3e dose pour les plus de 65 ans

« La protection conférée par le vaccin peut diminuer au fil du temps, au fil des mois », a justifié Olivier Véran. La Haute Autorité de santé a préconisé, dans un avis rendu ce mardi, une troisième dose de vaccin contre le coronavirus pour les plus de 65 ans et les plus fragiles.

Lundi, sur BFMTV, le ministre de la Santé, Olivier Véran, avait annoncé que cette troisième dose pourrait arriver « dès septembre », arguant que « la protection conférée par le vaccin peut diminuer au fil du temps, au fil des mois. »

« Je rappelle brièvement, la troisième dose c’est de se dire qu’une fois que vous avez eu deux doses, vous être protégé, mais la protection conférée par le vaccin peut diminuer au fil du temps, au fil des mois, et il faut donc proposer une troisième injection à celles et ceux qui sont les plus fragiles », a-t-il développé.

Une troisième dose gratuite

Le ministre a indiqué que le gouvernement attendrait l’avis de la Haute autorité de Santé (HAS).

La HAS « nous dira probablement de faire cette 3e injection chez toutes les personnes âgées de 65 ans et plus, qui sont traditionnellement appelées à se faire vacciner contre la grippe et chez ceux, plus jeunes, atteints de maladies chroniques, qui sont très fragiles », a-t-il déclaré au micro d’Yves Calvi.

Vaccination La Haute Autorité de santé recommande une troisième dose pour les plus de 65 ans et les plus fragiles
Vaccination La Haute Autorité de santé recommande une troisième dose pour les plus de 65 ans et les plus fragiles

La Haute Autorité de santé a préconisé, dans un avis rendu ce mardi, une troisième dose de vaccin contre le coronavirus pour les plus de 65 ans et les plus fragiles.

Vaccin contre la grippe et celui contre la Covid

L’autorité propose également de « simplifier le parcours vaccinal » des personnes concernées « en administrant le vaccin contre la grippe et celui contre la Covid de manière concomitante » à partir de fin octobre.

Sans attendre le feu vert, le ministre de la Santé a « demandé à (ses) services de mettre en place le programme pour ceux et celles qui en relèvent. »

Délai d’au moins six mois entre la deuxième et la troisième injection

La troisième injection pour les publics fragiles pourrait intervenir dès septembre, selon Olivier Véran : « Il y aura un délai d’au moins six mois entre la deuxième et la troisième injection.

Que les Français ne se précipitent pas, on ouvrira la possibilité quand ce sera arbitré par la HAS et le président de la République, je mets des pincettes, on souhaite ouvrir dès septembre », a-t-il fait savoir, précisant que cette troisième dose serait, comme les deux précédentes, gratuite et pris en charge par la Sécurité sociale.

A lire aussi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here