86 / 100

Critiqué pour l’envoi de carburants au Liban, l’Iran met en garde Israël et les États-Unis. Téhéran a mis en garde contre toute tentative d’« empêcher ce commerce légitime », dans un geste de défi. Cette guerre de mots intervient juste après les critiques des États-Unis et d’Israël pour un envoi d’essence et de gasoil depuis l’Iran vers le Liban.

Iran met en garde Israël et les États-Unis

Alors que le pétrole iranien est toujours sous embargo américain, le Hezbollah libanais a organisé cet échange pour faire face aux graves pénuries du pays du Cèdre.

Le porte-parole de la diplomatie iranienne Saïd Khatibzadeh a confirmé l’envoi de navires iraniens chargés de carburant au Liban.

Une photo du lancement du satellite Simorgh le 27 juillet 2017 à Semnan (à l'est de Téhéran) fournie par le ministère iranien de la Défense (image d'archive) afp.com/HO
Une photo du lancement du satellite Simorgh le 27 juillet 2017 à Semnan (à l’est de Téhéran) fournie par le ministère iranien de la Défense (image d’archive) afp.com/HO

A lire aussi

Le 19 août dernier, le chef du Hezbollah Hassan Nasrollah avait pour la première fois révélé l’envoi par l’Iran de cargaison d’essence et de gasoil au Liban, confronté à une grave pénurie de produits énergétiques.

Il avait ensuite affirmé que les cargaisons avaient été achetées par des commerçants chiites libanais.

Cette annonce a été critiqué aux États-Unis et en Israël. En effet, l’Iran est toujours soumis aux sanctions américaines qui interdisent les exportations pétrolières et de produits énergétiques par le pays.

Guerre secrète

Saïd Khatibzadeh a mis en garde les États-Unis ou d’autres pays contre toute mesure pour empêcher ces exportations : « Ni les États-Unis ni aucun autre pays sont en position de pouvoir empêcher ce commerce légitime. Cela vaut aussi pour la vente de combustible à destination du Liban. »

Liban-ce-que-l-on-sait-des-deux-explosions-qui-ont-secoue-Beyrouth (1)
Liban-ce-que-l-on-sait-des-deux-explosions-qui-ont-secoue-Beyrouth (1)

Par le passé, les États-Unis ont déjà saisi quatre cargaisons d’essence envoyés au Venezuela.

De leur côté, Israël et l’Iran sont engagés depuis plusieurs années dans une guerre secrète, en visant chacun des navires de l’autre.

Israël, qui mène régulièrement des frappes contre les alliés de Téhéran en Syrie, ne voit pas d’un très bon œil l’envoi par Téhéran de produits énergétiques au Liban.

Afghanistan www.kafunel.com avancée des talibans, guerre civile, droits des femmes... Les questions qui se posent à l'approche du départ des dernières troupes américaines
Afghanistan www.kafunel.com avancée des talibans, guerre civile, droits des femmes… Les questions qui se posent à l’approche du départ des dernières troupes américaines

►À lire aussi 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here