Lancement de deux programmes sur la santé et le climat

0
9

Lancement de deux programmes sur la santé et le climat. Le ministre de l’Economie, du plan et de la coopération, Amadou Hott, et l’Ambassadeur de Belgique au Sénégal, Hubert Roisin, ont procédé, jeudi, à la signature de deux programmes liés à la promotion de l’accès équitable aux médicaments et vaccins de qualité et à la gestion intégrée des ressources et écosystèmes naturels, a-t-on constaté.

Lancement de 02 programmes sur la santé et le climat

’’A travers le programme Climat Sahel, le Royaume de Belgique soutient nos efforts pour améliorer la gestion intégrée des ressources naturelles et pour restaurer de manière durable les écosystèmes naturels du Sahel dans le cadre de la lutte contre la désertification et les conséquences négatives des changements climatiques’’, a dit le ministre Amadou Hott.

Il intervenait lors de la cérémonie de lancement des programmes intitulés ’’Kaarangué Garab Yi’’ et ’’Portefeuille thématique Climat Sahel, Volet Sénégal’’’, en présence de l’Ambassadeur du Royaume de Belgique à Dakar, Hubert Roisin.

Sa durée d’exécution est de 5 ans, 2022-2027

Ce programme va couvrir le Mali, le Niger et le Burkina Faso, selon le ministre Amadou Hott, ajoutant qu’il sera financé à hauteur de 50 millions d’euros, soit près de 33 milliards de francs CFA, dont 7.5 destinés au Sénégal. Sa durée d’exécution est de 5 ans, 2022-2027.

Concernant le programme ’’Kaarangué Garab Yi’’, il constitue, d’après le ministre le quatrième pilier du programme de coopération bilatérale 2019-2023. Il porte sur un montant de 4 millions d’euros, soit environ 2.6 milliards de francs CFA, pour une durée de 30 mois, 2022-2024.

’’Ce programme est très important vu l’alignement à notre objectif de souveraineté pharmaceutique qui vise l’autonomie en matière de production de médicaments, de vaccins et de produits médicaux de qualité’’, a fait savoir Hott.

Appuyer le développement d’un écosystème pharmaceutique via trois axes

Pour sa part, le représentant diplomatique belge au Sénégal, Hubert Roisin, a soutenu que le programme ’’Kaarangué Garab Yi’’ vise à appuyer le développement d’un écosystème pharmaceutique via trois axes.

’’Il s’agit du renforcement du ministère de la Santé et de l’action sociale pour une meilleure coordination de la mise en œuvre du plan de relance de l’industrie pharmaceutique, l’appui à l’autorité sénégalaise de règlementation pharmaceutique pour l’atteinte du niveau de maturité 3 requis par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour la libéralisation des produits pharmaceutiques’’, a souligné l’Ambassadeur.

Planification participative et inclusive de l’utilisation des terres

A ces deux axes, s’ajoute le renforcement des compétences en expertise du ministère de la Santé et l’action sociale, selon lui.

Il a signalé que l’intervention concernant le portefeuille ’’Climat Sahel’’ a pour but de renforcer la résilience des populations du Sahel.

A lire aussi

’’Les résultats tourneront entre autres, au tour de l’amélioration de la gouvernance de ressources naturelles liées à la planification participative et inclusive de l’utilisation des terres et de l’eau et le renforcement de résilience des écosystèmes via un engagement accru de la part des acteurs locaux dans la restauration des terres dégradées et l’élargissement des écosystèmes’’, a-t-il dit.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here