Cameroun : le Fantôme (Paul Biya) vous salue bien !

0
9

Au Cameroun, le Fantôme Paul Biya vous salue bien ! Vexé par les manœuvres de certains de ses collaborateurs, orchestrées à la suite de la fausse nouvelle de son décès, le président camerounais avait donné rendez-vous dans vingt ans à ceux qui attendaient ses funérailles. C’était le 9 juin 2004…

Le Fantôme Paul Biya vous salue bien au Cameroun !

Paul Biya serait mort en Suisse récit d’une incroyable fake news
Paul Biya serait mort en Suisse récit d’une incroyable fake news

Le 9 juin 2004, une scène inhabituelle se déroulait à l’aéroport de Yaoundé.

Vexé par les manœuvres orchestrées par certains de ses collaborateurs suite à la fausse nouvelle de son décès, le président camerounais, Paul Biya, fit une déclaration retentissante.

De retour de Suisse, au pied de la passerelle de son avion, il annonça à ses détracteurs qu’il leur donnait rendez-vous dans vingt ans pour ses funérailles.

Le président du Cameroun Paul Biya vote le 7 octobre 2018 en compagnie de son épouse Chantal | AFP | ALEXIS HUGUET
Le président du Cameroun Paul Biya vote le 7 octobre 2018 en compagnie de son épouse Chantal | AFP | ALEXIS HUGUET

Il est des rendez-vous qu’il vaut mieux oublier, et celui fixé par Paul Biya ce jour-là mérite une place de choix dans le livre des bizarreries politiques du Cameroun.

Invité à s’exprimer sur les ondes des médias d’État, le président fit une déclaration qui laissa les journalistes présents bouche bée : « Des gens s’intéressent à mes funérailles, mais je leur donne rendez-vous dans vingt ans pour en discuter. »

Cette phrase, aussi ironique que provocatrice, résonne encore aujourd’hui comme un pied de nez à ceux qui avaient déjà acté sa disparition.

Cette fausse nouvelle avait enflammé les médias et les réseaux sociaux

Paul Biya, 88 ans, président du Cameroun depuis 1982, soit 41 ans de pouvoir.
Paul Biya, 88 ans, président du Cameroun depuis 1982, soit 41 ans de pouvoir.

Paul Biya, 88 ans, président du Cameroun depuis 1982, soit 41 ans de pouvoir.

Cette incroyable rumeur, qui avait couru le monde quelques jours plus tôt, annonçait la mort de Paul Biya en Suisse.

En quelques heures, cette fausse nouvelle avait enflammé les médias et les réseaux sociaux, devenant une véritable fake news avant l’heure.

La rapidité avec laquelle l’information s’était propagée montrait la puissance des médias contemporains et la facilité avec laquelle une rumeur pouvait devenir une « vérité » pour beaucoup.

40 ans… de pouvoir de Paul Biya ; Affaire Glencore _www.kafunel.com Capture web_24-11-2022_121332
40 ans… de pouvoir de Paul Biya ; Affaire Glencore _www.kafunel.com Capture web_24-11-2022_121332

→A lire aussi

Pour Paul Biya, cette situation n’était pas seulement une crise à gérer, mais aussi une occasion de démontrer sa maîtrise politique et sa capacité à retourner une situation en sa faveur.

Sa réponse, teintée de défi et d’humour noir, a permis de désamorcer une situation potentiellement déstabilisante.

En fixant ce rendez-vous dans vingt ans, il affichait une confiance inébranlable en son avenir et en sa capacité à déjouer les complots contre lui.

Mis en lumière de la complexité du paysage politique camerounais

Paul Biya, 40 ans de pouvoir marqués par quatre guerres
Paul Biya, 40 ans de pouvoir marqués par quatre guerres

La réaction de Paul Biya à cette fausse nouvelle a marqué les esprits et est restée dans les mémoires comme un exemple de résilience face à la désinformation.

Elle a également mis en lumière la complexité du paysage politique camerounais, où les rivalités et les intrigues peuvent parfois prendre des proportions inattendues.

Aujourd’hui, en rétrospective, cet épisode de juin 2004 rappelle combien il est crucial de vérifier les informations avant de les prendre pour argent comptant.

Il souligne aussi la capacité de certains leaders à utiliser les crises pour renforcer leur image et affirmer leur autorité.

le Fantôme Paul Biya vous salue bien au Cameroun !
le Fantôme Paul Biya vous salue bien au Cameroun !

→A lire aussi

Paul Biya, en choisissant de répondre de manière aussi originale, a non seulement démenti sa mort, mais a aussi réaffirmé sa présence et son pouvoir de manière éclatante.

Ainsi, vingt ans plus tard, le « Fantôme » Paul Biya continue de saluer bien ses détracteurs, montrant que, parfois, les meilleures réponses aux rumeurs sont celles qui les tournent en dérision tout en affirmant sa propre résilience.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici