Le Groupe DMEDIA mis en demeure d’arrêter ses « Manquements Répétés » aux Règles de l’Audiovisuel

0
2
CNRA1_logo
CNRA1_logo

Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) a adressé lundi une mise en demeure au groupe Dmedia (privé) en raison des « manquements répétés » d’Ahmed Aïdara, l’un de ses employés, à la « réglementation » des programmes de radio et de télévision.

, Groupe DMEDIA, mis en demeure ,arrêter ,Manquements Répétés,Manquements, Répétés, Règles ,Audiovisuel,SENEGAL,MEDIAS,Dakar,

Groupe DMEDIA mis en demeure d’arrêter ses « Manquements Répétés » aux Règles de l’Audiovisuel

’’Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel a constaté, en plus du conflit d’intérêt, des manquements inacceptables à la réglementation, notamment aux principes d’objectivité, de neutralité, d’équité et d’équilibre », écrit son président, Babacar Diagne.

« Monsieur Ahmed Aïdara, depuis son retour [des] élections territoriales à l’issue desquelles il a été élu maire de la ville de Guédiawaye, ne cesse de faire sa promotion et [celle] de son bord politique », déplore l’organe de régulation dans la mise en demeure dont l’APS a reçu une copie.

A lire aussi

En raison des faits décriés, « le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (…) met en demeure la Sen TV et la Zik FM de prendre les dispositions pour mettre définitivement un terme aux violations de la réglementation par Monsieur Ahmed Aïdara dans ses revues des titres et de presse ».

Sanctions prévues par la réglementation

Le Groupe DMEDIA mis en demeure d’arrêter ses "Manquements Répétés" aux Règles de l’Audiovisuel 1

« La constatation de nouveaux manquements aux principes d’objectivité, de neutralité, d’équité et d’équilibre commis par Monsieur Aïdara expose la Sen TV et/ou la Zik FM aux sanctions prévues par la réglementation, notamment la suspension partielle ou totale des programmes », avertit le CNRA.

L’assemblée du CNRA reproche au journaliste du groupe Dmedia « de dénigrer le côté opposé (ses adversaires politiques) ou des citoyens, aussi bien dans les revues des titres que dans les revues de presse ».

A lire aussi

« De telles pratiques constituent une violation de la réglementation » de l’audiovisuel au Sénégal, argue l’organe de régulation dans la mise en demeure adressée à Moumy Seck Guèye, la directrice générale du groupe de presse comprenant, entre autres supports, la télévision Sen TV et la radio Zik FM.

Conditions qui garantissent l’indépendance de l’information

Au Sénégal, tout support de communication audiovisuelle « doit veiller à ce que les émissions qu’il diffuse soient réalisées dans des conditions qui garantissent l’indépendance de l’information, notamment à l’égard des intérêts de ses actionnaires et/ou dirigeants et vis-à-vis de tout groupement économique ou courant politique », rappelle le CNRA.

« Il doit veiller également à ce que les journalistes intervenant dans les émissions d’information ne fassent valoir des idées partisanes », en plus d’assurer « une présentation honnête, impartiale et objective des questions et sujets traités, en veillant notamment à (…) assurer l’expression des différents points de vue », ajoute-t-il.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here