Des Militants De La Société Civile Et Des Syndicats Réclament Une Loi Consacrée À La Protection Sociale

0
166

Des Militants De La Société Civile Et Des Syndicats Réclament Une Loi Consacrée À La Protection Sociale. Le Réseau international sur le droit à la protection sociale (Inspir Sénégal), constitué de militants de la société civile et de syndicats de travailleurs, a réclamé, vendredi, à Dakar, le vote d’une loi encadrant la politique sénégalaise de protection sociale, a-t-on constaté.

Militants De La Société Civile Et Des Syndicats Réclament Une Loi Consacrée À La Protection Sociale

affrontements-survenus-a-ziguinchor-entre-militants-de-sonko-et-partisans-de-doudou-ka
affrontements-survenus-a-ziguinchor-entre-militants-de-sonko-et-partisans-de-doudou-ka

Ses membres ont pris part à une table ronde sur les responsabilités des organisations de la société civile et des syndicats dans les politiques et programmes de protection sociale, à l’initiative de Graim, une organisation non gouvernementale.

Le but de cette rencontre est de ‘’développer la connaissance, entre l’Etat et ses partenaires, afin que nous puissions, la société civile et les syndicats, contribuer davantage à l’amélioration des politiques et programmes de protection sociale au Sénégal, qui a entamé une vaste poilitique de protection sociale’’, a expliqué André Demba Wade, le coordonnateur d’Inspir Sénégal.

Des militants d'Extinction Rébellion lors de l'occupation de la place du Châtelet, à Paris, le 7 octobre 2019.
Des militants d’Extinction Rébellion lors de l’occupation de la place du Châtelet, à Paris, le 7 octobre 2019.

A lire aussi

‘’Il faut que nous arrivions à conjuguer nos efforts pour permettre aux populations de bénéficier davantage de la protection sociale’’, a dit M. Wade.

Harmonisées et bénéficier d’un financement adéquat

Khalifa Sall face à la presse et ses militants à Dakar, Sénégal, le 21 octobre 2019.
Khalifa Sall face à la presse et ses militants à Dakar, Sénégal, le 21 octobre 2019.

Au moins 80 % de la population sénégalaise doit bénéficier d’une protection sociale, a-t-il affirmé, soulignant que toutes les politiques menées dans ce domaine doivent être harmonisées et bénéficier d’un financement adéquat.

L’Etat du Sénégal traîne encore les pieds dans le financement de sa politique de protection sociale, raison pour laquelle ‘’les résultats attendus ne peuvent être atteints’’, a signalé André Demba Wade.

L’Etat a pris en charge les cotisations des familles bénéficiaires des bourses de sécurité familiale et de la carte d’égalité des chances, mais il y a un gap à combler sur le plan financier, a-t-il dit.

‘’Le Sénégal développe beaucoup de programmes de protection sociale. Mais jusqu’à présent, nous n’avons pas un cadre institutionnel et juridique qui les organise pour assurer leur cohérence et leur harmonie. Il est indispensable que le Sénégal vote une loi d’orientation sur la protection sociale, une loi qui crée le cadre institutionnel et juridique’’, a insisté M. Wade.

Bureau international du travail va aider le Sénégal à financer sa protection sociale

Selon Mame Atoumane Faye, conseiller à la Délégation générale à la protection sociale et à la solidarité nationale (DGPSSN), un organisme public sénégalais, le Bureau international du travail va aider le Sénégal à financer sa protection sociale. ‘’On cherche à mobiliser davantage de ressources pour ce secteur. Nous voulons développer un plaidoyer dans le but de garantir le financement de la protection sociale, avec l’aide des partenaires, de la société civile et des syndicats’’, a assuré M. Faye.

Aujourd’hui, 50 % de la population sénégalaise bénéficie d’une protection sociale, a-t-il dit, affirmant que le taux était d’environ 20 % en 2010.

Ce pourcentage doit atteindre 80 % au moins, a ajouté le conseiller de la DGPSSN, soulignant que les acteurs de l’économie informelle doivent être pris en charge.

‘’Tout cela nous interpelle à la Délégation générale à la protection sociale et à la solidarité nationale’’, a-t-il assuré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici