Reprise des cours : Le ‘’Protocole Sanitaire’’ sera respecté, selon Mamadou Talla

0
33

Le ‘’protocole sanitaire’’ défini par le gouvernement, les collectivités territoriales et les syndicats d’enseignants pour la reprise des cours prévue mardi sera rigoureusement respecté dans les écoles, a assuré le ministre de l’Education nationale, Mamadou Talla, vendredi, à Kaolack (centre).

Reprise des cours Le ‘’Protocole Sanitaire’’ sera respecté, selon Mamadou Talla
Reprise des cours Le ‘’Protocole Sanitaire’’ sera respecté, selon Mamadou Talla

A lire aussi  1er janvier 1983, la date d’adoption du protocole TCP/IP

Si on tient compte de ‘’ce que le gouvernement et les collectivités territoriales sont en train de mettre en place en termes de matériel, nous [pouvons] dire que nous allons respecter le protocole sanitaire’’, a dit M. Talla.

‘’La première condition à la reprise des cours, c’est le respect du protocole sanitaire. Je suis d’accord avec les responsables syndicaux (syndicats d’enseignants) de ne pas prendre des risques dans le cas contraire’’, a-t-il insisté lors d’une visite à Kaolack, à quelques jours de la reprise des cours dans les classes d’examen (CM2, troisième et terminale).

Ce ‘’protocole’’ comprend plusieurs mesures d’hygiène contre la maladie à coronavirus et l’acquisition d’équipements (gel, scanners thermiques, etc.) sans lesquels les cours n’auront pas lieu.

Protocole Sanitaire sera respecté 100%….

‘’En dehors de ce qui a été fait par les collectivités territoriales, nous avons emmené 73.373 masques, 1.020 gels désinfectants, 250 thermoflashs, 400 lavoirs, cinq duplicopieurs d’une capacité de 14.000 copies par heure…’’ a dit M. Talla.

Il ajoute, par ailleurs, souhaiter que les parents d’élèves aident à la réussite de la reprise des cours, une décision prise par le président de la République, le 11 mai, malgré la hausse des cas de coronavirus au Sénégal.

Les cours vont reprendre mardi dans les classes d’examen et les lycéens d’enseignement technique, deux mois et demi après leur suspension en raison de la pandémie de coronavirus.

Laisser un commentaire