Revue de presse du 15 novembre 2021 : La Réplique des Opposants aux ‘’Menaces’’ de Macky Sall à la Une

0
1
revue de presse du jour Presse nationale
revue de presse du jour Presse nationale

C’est ce que l’on appelle la Réplique des Opposants face aux ‘’Menaces’’ de Macky Sall. Les réponses des leaders de l’opposition aux ‘’menaces’’ du président de la République sont le sujet le plus en vue dans les quotidiens parvenus lundi à la rédaction.

Réplique des Opposants aux ‘’Menaces’’ de Macky Sall à la Une 

‘’L’opposition sort la grosse artillerie contre Macky Sall’’, titre Tribune, ajoutant que ‘’depuis Paris, capitale de la France, le président Macky Sall a tenu des propos jugés menaçants’’ envers ses adversaires politiques.

‘’Personne ne peut m’intimider. J’ai le pouvoir et la force…’’ a déclaré le chef de l’Etat, selon le même journal, lors d’une rencontre avec des militants de son parti.

A lire aussi

‘’Qu’il comprenne que ce ne sont pas ses menaces qui nous feront reculer’’, réplique Déthié Fall, le leader du Parti républicain pour le progrès, cité par Vox Populi.

‘’Vous détenez le pouvoir temporel certes, mais la force et la puissance appartiennent à Allah…’’ rapporte le même journal, relayant ainsi la réponse du leader de Gëm Sa Bopp, Bougane Guèye.

Revue de presse du 15 novembre 2021

EnQuête relève un ‘’durcissement du discours politique’’ entre Macky Sall et l’opposition. ‘’L’équilibre de la terreur’’, écrit-il.

En affirmant qu’il ne se laissera pas ‘’intimider’’, ajoute EnQuête, ‘’Macky Sall prévient qu’il ne laissera pas s’installer une situation de troubles et d’insurrection qui découlerait de l’application de la loi par le pouvoir judiciaire’’, lorsque Barthélémy Dias, candidat de l’opposition pour le poste de maire de Dakar, sera jugé en appel pour la mort du jeune Ndiaga Diouf en 2011.

C’est à un ‘’jeu périlleux’’ que s’adonnent le leader de la majorité présidentielle et l’opposition, selon le journal.

Certains membres de l’opposition

‘’Macky Sall a provoqué l’ire de certains membres de l’opposition. Déthié Fall, Ousmane Sonko, Abdoul Mbaye et Bougane Guèye ont tous haussé le ton…’’ constate Source A.

‘’Quand Sonko fait état de la peur’’ de Macky Sall, Bougane Guèye et l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye ‘’invitent respectivement’’ le leader de Benno Bokk Yaakaar ‘’à l’humilité’’ et à la résolution des problèmes auxquels sont confrontés ses compatriotes, lit-on dans Le Quotidien.

WalfQuotidien dénonce la tendance de l’opposition à ne s’intéresser qu’aux élections en laissant ‘’les préoccupations des populations en rade’’. ‘’Le hors-sujet est la norme dans l’opposition sénégalaise. Les scandales à répétition du régime de Macky Sall sont considérés comme des peccadilles, et seules les questions politiques et électorales peuvent provoquer leurs réactions’’, s’indigne-t-il.

Meuniers-industriels qui drainent des milliers d’emplois

‘’Aucun des adversaires du système Benno n’a jugé utile de se préoccuper de l’actualité des meuniers-industriels qui drainent des milliers d’emplois. Ils ne s’occupent pas d’économie (…) Et ça, c’est tétanisant et ça fait peur’’, se désole WalfQuotidien.

La prévalence du diabète à Saint-Louis (nord) est l’un des autres sujets auxquels se sont intéressés les quotidiens. ‘’Saint-Louis bat le sinistre record’’, écrit L’As, selon lequel plus de 10 % de la population de cette ville ont le diabète.

Le Soleil publie une enquête consacrée aux ‘’recrutements politiques’’, une pratique qu’il considère comme ‘’la racine du mal’’ dont souffrent les mairies.

Ces communes obligées de payer des salaires à des agents au rendement douteux

‘’La plupart des municipalités sénégalaises souffrent d’un personnel trop nombreux, parfois même encombrant. Une situation qui a des incidences sur les finances de ces communes obligées de payer des salaires à des agents au rendement douteux’’, révèle le journal.

L’Observateur dévoile ‘’les chiffres du scandale’’, les statistiques de l’administration pénitentiaire sénégalaise. Selon le journal, les prisons, dont la capacité d’accueil est de 4.924 détenus, en hébergent 10.532. Plus que le double de ce qu’elles devraient accueillir.

‘’Les conditions de détention jugées précaires au Sénégal tranchent avec le respect des droits et devoirs des personnes incarcérées’’, constate L’Observateur.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here