L’endurance, comme la course à pied, et l’entraînement par intervalles, aussi appelé interval training, réduisent le vieillissement cellulaire. Ce n’est pas le cas des exercices de résistance, comme ceux qui consistent à soulever des poids.


Nos chromosomes sont composés d’ADN, la molécule support de l’information génétique. Leurs extrémités, les télomères, ont tendance à se raccourcir au fil du temps. Ce processus, lié au vieillissement cellulaire, est ralenti par la télomérase, une enzyme qui lutte contre le raccourcissement des télomères.

Comment le sport, connu pour nous aider à rester en bonne santé, agit-il sur nos télomères ? Tous les types d’entraînement se valent-ils pour rester jeune ?

VOIR AUSSI :Sport : L’interval training, ou entraînement fractionné, pour rester jeune

Nos chromosomes sont composés d’ADN, la molécule support de l’information génétique. Leurs extrémités, les télomères, ont tendance à se raccourcir au fil du temps.

Ce processus, lié au vieillissement cellulaire, est ralenti par la télomérase, une enzyme qui lutte contre le raccourcissement des télomères. Comment le sport, connu pour nous aider à rester en bonne santé, agit-il sur nos télomères ? Tous les types d’entraînement se valent-ils pour rester jeune ?

VOIR AUSSI :Sport : l’interval training, ou entraînement fractionné, pour rester jeune

Dans une étude parue dans la revue European Heart Journal, des chercheurs de l’université de Leipzig (Allemagne) ont tenté de répondre à cette question. Ils ont recruté de jeunes volontaires en bonne santé mais inactifs et les ont séparés en quatre groupes.

Pendant six mois, le premier groupe a suivi un entraînement d’endurance à base de course à pied et le deuxième a été soumis à un entraînement fractionné alternant course rapide et course lente ; un troisième a fait des exercices de résistance sur des appareils de musculation ; enfin, le dernier groupe a servi de témoin. Les exercices s’effectuaient lors de séances de 45 minutes, trois fois par semaine.

Les exercices de résistance ne ralentissent pas le vieillissement cellulaire

À l’issue de l’étude qui comprenait 124 participants, les chercheurs ont étudié les télomères et l’activité de la télomérase dans les globules blancs. Chez les participants qui avaient suivi l’entraînement d’endurance ou par intervalles, ils ont observé que la longueur des télomères et l’activité de la télomérase augmentaient.

En revanche, cet effet ne se voyait pas chez ceux qui avait pratiqué des exercices de résistance. L’activité de la télomérase était multipliée par un facteur deux à trois avec les entraînements d’endurance ou par intervalles.

Ces résultats suggèrent donc que les exercices d’endurance, comme la course à pied, le vélo, la natation, sont plus intéressants que les exercices de musculation pour garder ses cellules jeunes !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.