Sédhiou : les perspectives du projet Agropole sud mises en exergue

0
11

A Sédhiou, les perspectives du projet Agropole sud mises en exergue. La commune de Diendé va abriter le pôle du projet Agropole sud pour la région de Sédhiou, complété par des plateformes départementales à Bounkiling et Goudomp, a-t-on appris mardi à l’issue d’un comité départemental de développement (CDD).

,perspectives ,projet Agropole sud ,mises en exergue,Sédhiou, perspectives ,projet ,Agropole sud ,casamance,senegal,SENEGAL,INDUSTRIE,SÉDHIOU ,PERSPECTIVES ,PROJET ,AGROPOLE ,SUD ,Sédhiou,

Perspectives du projet Agropole sud mises en exergue

Le projet de zone de transformation agro-industrielle du sud (PZTA-Sud), communément appelé projet Agropole sud, compte parmi les projets phares du Plan Sénégal émergent (PSE), consistant en un cadre de référence des politiques pour un Sénégal émergent à l’horizon 2035.

L’Agropole sud vise à créer les conditions d’accroissement de l’investissement privé dans les filières ciblées, notamment en matière de transformation des produits agricoles, de fourniture d’intrants et de prestations de services.

A lire aussi

De cette manière, ce projet ambitionne de contribuer à la réduction de la pauvreté en milieu rural et à l’accroissement de la part de l’agro-industrie dans le taux de croissance économique du Sénégal.

CDD présidée par la préfète de Sédhiou

Le projet Agropole sud, qui sera mis en œuvre dans les trois régions de la Casamance – Kolda, Sédhiou et Ziguinchor, était l’objet de ce CDD présidée par la préfète de Sédhiou, Ngoné Cissé.

Ousseynou Konaté, son coordonnateur, a parlé d’un projet de « grande envergure », par lequel « l’Etat va mettre toutes les commodités’’, le secteur privé devant être chargé de « l’installation des unités de transformation et de la création d’emplois ».

A lire aussi

Il est attendu de sa mise en œuvre la création et la consolidation d’environ 14.500 emplois, en droite ligne de la vision des pouvoirs publics sénégalais relative à un développement industriel porté par les collectivités territoriales.

Pour ce faire, le projet va travailler à la valorisation du potentiel agro-industriel en misant sur les sites de production les plus appropriés pour les filières de la mangue, de l’anacarde et du maïs.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here