[🚨🔴En Live / DIRECT ] – Sommet Afrique-France à Montpellier : La manipulation sur fond « changer le format du rendez-vous »

0
41
84 / 100

Un sommet Afrique France se déroule à Montpellier le 08 octobre. Un sommet pas comme les autres qui pourrait bien être parasité par les coups d’État qui ont eu lieu dans plusieurs pays d’Afrique francophone ces derniers mois. Le point sur les enjeux de cette rencontre avec nos chroniqueurs. [En Live / DIRECT ] – Sommet Afrique-France à Montpellier : La manipulation sur fond « changer le format du rendez-vous »…

Sommet Afrique France à Montpellier ce 8 octobre 2021

Sommet Afrique-France à Montpellier : Emmanuel Macron veut réinventer le lien « avec celles et ceux qui l’incarnent ».

Aucun chef d’État n’est invité, vendredi 8 octobre. Place est laissée aux représentants de la société civile venus de 54 pays pour changer le format du rendez-vous.

A lire aussi

Le 28e sommet Afrique-France, qui se déroulera ce vendredi 8 octobre à Montpellier, après deux reports liés à la pandémie, doit marquer un tournant.

Un virage historique, même, dans l’esprit du président de la République Emmanuel Macron, qui n’a invité aucun de ses homologues, privilégiant « la jeunesse et tous les acteurs du changement sur le continent africain et en France au sein de la société civile », indique l’Élysée.

La manipulation sur fond « changer le format du rendez-vous »

Entrepreneurs, associatifs, acteurs de l’innovation, du sport, de la culture… le casting a été mûrement pensé.

« L’objectif est d’échanger sur la relation Afrique-France, d’évoquer le renouvellement du logiciel de celle-ci, avec celles et ceux qui l’incarnent, qui en seront peut-être les acteurs essentiels demain », ajoute-t-on dans l’entourage du chef de l’État.

SOMMET-AFRIQUE-FRANCE-DE-MONTPELLIER
SOMMET-AFRIQUE-FRANCE-DE-MONTPELLIER

Sur les quelque 3 000 participants, 1 000 à 1 200 représenteront les 54 pays africains, certains membres de la diaspora en France, les autres venus spécialement pour le sommet.

Soutien à l’entrepreneuriat africain

Faire sauter le carcan institutionnel à l’heure où les relations diplomatiques se tendent, notamment avec des piliers de la Françafrique d’antan, c’est un risque qu’Emmanuel Macron dit assumer.

« Le contexte politique actuel dans un certain nombre de pays rend cette discussion sensible, mais en même temps nécessaire. On voit que la relation ne peut plus se réduire aux discussions d’État à État », justifie l’un de ses conseillers.

A lire aussi

Qui place d’ailleurs ce sommet dans la droite ligne du discours de 2017 à Ouagadougou où Emmanuel Macron avait déjà lancé des initiatives, un soutien à l’entrepreneuriat africain par exemple mais aussi, encore plus symbolique, la restitution d’œuvres culturelles. « On fera d’ailleurs le bilan ».

Des annonces historiques ?

Sur la forme, vendredi, au Corum, la matinée sera consacrée à des ateliers sur cinq grandes thématiques (économie, culture, recherche et enseignement supérieur, sport, démocratie).

france_afrique_sommet_montpellier
france_afrique_sommet_montpellier

Emmanuel Macron participera à la séance plénière de l’après-midi, pour échanger, avec douze jeunes représentant douze pays différents, sur les pistes de réconciliation. Ce travail a été préparé en amont par l’écrivain camerounais Achille Mbembe.

Théoricien du post-colonialisme, ce dernier dit avoir accepté la mission « pour veiller à ce que ce ne soit pas qu’un simple exercice de communication », a-t-il confié à Jeune Afrique.

L’Élysée assure, de son côté, qu’il devrait y avoir des annonces. Vraiment historiques ?

À voir…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here