Mauvaise nouvelle pour les Parisiens et Parisiennes : « Les taxis vont se faire de plus en plus rares »

0
101

Mauvaise nouvelle pour les Parisiens et Parisiennes. Taxis de plus en plus rares à Paris. Vous avez remarqué qu’il était difficile de trouver un chauffeur de taxi aux heures de pointe actuellement à Paris ? La situation n’ira pas en s’arrangeant.

Taxis de plus en plus rares à Paris

Paris les taxis vont se faire de plus en plus rares
Paris les taxis vont se faire de plus en plus rares

En raison d’une pénurie de chauffeurs, trouver un taxi dans la capitale aux heures de pointe est devenue mission impossible. Et la situation ne devrait pas s’améliorer.

Face à la reprise de l’activité et le retour des touristes à Paris, une pénurie de taxis se profile, rapporte BFMTV. Aux heures de grande affluence, trouver un chauffeur serait presque impossible dans la capitale, contraignant les usagers à se tourner vers les VTC.

« Le mois de juin a toujours été le mois le plus fort dans notre activité avec l’arrivée des premiers touristes, les grands salons professionnels, les séminaires, les sorties du soir, mais cette année, la demande est plus importante qu’auparavant.

Nos chauffeurs réalisent 18 % de courses en plus par rapport à juin 2019″, indique à BFM Business Yann Ricordel, le directeur général délégué de G7.

Pour quelles raisons ? »

Mauvaise nouvelle pour les Parisiens et Parisiennes
Mauvaise nouvelle pour les Parisiens et Parisiennes

Une hausse de la demande et un manque de chauffeurs qui pèsent sur le secteur. Alors que les réservations restent prioritaires, trouver un taxi dans les rues de la capitale en pleine journée est presque devenu mission impossible.

Pourtant les sociétés avaient tenté de préparer l’après-Covid, en enrôlant de nouveaux chauffeurs.

Ainsi, G7 a affilié 600 chauffeurs supplémentaires pour atteindre les 9.500 taxis à Paris. Insuffisant encore pour couvrir la demande.

À LIRE AUSSI

Avec la Coupe du monde de rugby et les Jeux olympiques 2024 qui se profilent, les professionnels du secteur s’inquiètent.

« Les touristes ne sont pas encore tous revenus, leur nombre augmente de mois en mois, mais surtout, nous nous posons de sérieuses questions sur les grands événements qui arrivent », s’inquiète Yann Ricordel.

À LIRE AUSSI

Cette hémorragie ne serait pas près de s’arrêter

Mauvaise nouvelle pour les Parisiens et Parisiennes ok
Mauvaise nouvelle pour les Parisiens et Parisiennes ok

Ce dernier en appelle à la préfecture et demande la délivrance de « 500 licences supplémentaires au lieu des 200 à 300 prévues ».

D’autant qu’au moins 6.000 VTC ont jeté l’éponge pendant la crise sanitaire. Et l’hémorragie ne serait pas près de s’arrêter.

Comme le rapporte BFMTV, entre 2021 et 2022, le nombre de candidats à l’examen VTC auprès de la Chambre de métiers et de l’artisanat de Paris aurait dégringolé de 50 %.

Le renouvellement des cartes professionnelles, obligatoire tous les cinq ans, serait également en recul de 28 % en Ile-de-France.

© KAFUNEL (AVEC CAPITAL, 6MEDIAS)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here