Tisane plante naturelle pour soigner l’infertilité masculine. Que s’agit-il ? L’infertilité ou stérilité masculine est l’impossibilité pour un homme de procréer du fait d’un défaut de son sperme.

L’infertilité masculine semble en augmentation et de nombreuses études ont montré une délétion de la spermatogenèse qui a beaucoup progressé depuis le milieu du xxe siècle, au moins dans les pays riches. 

Cependant , la rédaction de Kafunel a sollicité les services des experts de Dawasante pour mettent a votre disposition un traitement naturel entièrement fait a base de plante contre l’infertilité masculine.

Cliquer sur l’image ci-desoous pour découvrir ce traitement

Traitement-remède-par-les-plantes-naturel-contre-infertilité-masculine
Traitement-remède-par-les-plantes-naturel-contre-infertilité-masculine

…elle confirme le déclin qualitatif et quantitatif du sperme dans les pays occidentaux : quantitativement la spermatogenèse y a décliné de moitié environ en moins de 4 décennies, (passant 99 millions de spermatozoïdes par ml de sperme en 1973 à 47 millions en 2011..

En juillet 2017 la revue « Human Reproduction Update » a publié une méta-analyse basée sur 185 études réalisées de 1973 à 2011 (correspondant à un échantillon de près de 43 000 hommes dans près de 50 pays) ; elle confirme (Tisane ) le déclin qualitatif et quantitatif du sperme dans les pays occidentaux : quantitativement la spermatogenèse y a décliné de moitié environ en moins de 4 décennies, (passant 99 millions de spermatozoïdes par ml de sperme en 1973 à 47 millions en 2011, avec plus précisément une baisse de 52,4% de la concentration de sperme et une baisse de 59,3% du nombre total de spermatozoïdes chez nord-américains, européens, australiens et néozélandais).

On manque d’études pour mesurer le problème en Amérique du Sud, Asie et Afrique.
Par ailleurs, certains facteurs d’infertilité masculine sont aussi facteur de risque pour le développement de cancers testiculaires ou prostatiques.

L’infertilité ou stérilité masculine est l’impossibilité pour un homme de procréer du fait d’un défaut de son sperme. Mais avant de détailler les causes, il est intéressant de comprendre comment fonctionne l’appareil reproducteur masculin et de détailler la “fabrication des spermatozoïdes”.

“Remède naturel par les plantes pour soigner l’infertilité masculine”

Sophora_denudata2-1200x675
Sophora_denudata2-1200×675

L’oligospermie ou oligozoospermie est respectivement chez l’homme (Tisane ) la présence de spermatozoïdes en quantité anormalement faible (moins de 20 000 000 spermatozoïdes par millilitre (ml) de sperme).

Tisane plante naturelle pour soigner l’infertilité masculine

On parle de cryptozoospermie (ou oligozoospermie extrême) dans le cas d’un spermogramme montrant la présence de moins d’un million de spermatozoïdes par ml de sperme.

 L’azoospermie qui est l’absence totale de spermatozoïdes dans l’éjaculat ; tandis que l’asthénospermie qui est l’absence de mobilité des spermatozoïdes.

Si c’est votre femme qui est infertile, essayer ce remède très efficace contre l’infertilité masculine.

Sophora_denudata-1200x675
Sophora_denudata-1200×675

Traitement par les plantes (Tisane )

Ingrédients

-Racine de desmodium velutium (trèdavô ou en fon)

-Musa paradisiaca séché (banane plantain)

-Écorces de butyrospermum paradoxum (écorce de l’arbre de beurre de karité)

-Poivre noire (linlinkoun)

-Trois(3) gousse d’aframomum melegueta (Atakoun en langue Fon)

-Un paquet de sucre en carton

Préparation

Écraser (piler) toutes les ingrédients pour les rendre en poudre fine

 Mode d ’emploi

Prendre les matins une grande cuillerée de cette poudre dans la bouillie et boire

Durée de traitement : 3 mois

Les hommes méconnaissent les causes de l’infertilité masculine (Tisane ). Selon les estimations, près de la moitié des cas d’hypofécondité au sein d’un couple serait due à une infertilité masculine.

On parle d’infertilité lorsque l’incapacité à obtenir une grossesse au sein d’un couple persiste au-delà de deux ans de rapports sexuels non protégés. Tout comme chez la femme, les causes de l’infertilité chez l’homme sont multiples et variées.

Il peut s’agir d’une obstruction au sein des organes génitaux masculins, ou encore d’une dilatation des veines qui entourent le cordon spermatique (varicocèle testiculaire).

Mais l’hypofécondité (Tisane ) peut également résulter d’une ancienne infection, d’une anomalie génétique, ou encore d’un déséquilibre hormonal qui, à terme, influe sur la qualité des spermatozoïdes .

Il arrive également que l’infertilité soit considérée comme idiopathique lorsqu’aucune explication organique ou physiologique n’est trouvée.

Quels sont les symptômes de l’infertilité masculine ?

L’absence de procréation constitue la principale manifestation de l’infertilité au sein d’un couple. Mais celle-ci peut être associée à des signes cliniques plus spécifiques à l’homme à l’image, par exemple, de l’impuissance, de la dysfonction érectile ou de l’éjaculation précoce.

S’ils ne sont pas obligatoirement à l’origine de l’hypofécondité, ces troubles sexuels (Tisane ) peuvent néanmoins constituer des éléments d’investigation pour le médecin.

Par ailleurs, certains symptômes peuvent également révéler des déséquilibres hormonaux. C’est le cas, notamment, d’un déficit de pilosité, ou encore d’une hypertrophie mammaire masculine (gynécomastie).

Quelles sont les personnes à risques ?

Si l’infertilité masculine est susceptible d’affecter l’ensemble de la gent masculine, certains facteurs auraient tendance à accroître le risque de l’hypofécondité :

  • les traitements anticancéreux : chimiothérapie, radiothérapie (Tisane )
  • l’exposition prolongée à des températures élevées
  • le tabac
  • la consommation excessive d’alcool
  • certaines opérations chirurgicales : ablation d’un kyste du cordon spermatique, chirurgie par voie périnéale, curage ganglionnaire lombo-aortique
  • certains antécédents personnels : hypertension, diabète, infection sexuellement transmissible, insuffisance pancréatique.

Comment est établi le diagnostic de l’infertilité masculine ?

En matière d’infertilité masculine, le spermogramme fait figure d’examen médical de référence. Ce test de diagnostic permet d’analyser la qualité et la quantité de spermatozoïdes : nombre, mobilité, présence éventuelle d’anomalies…

Bien entendu, le spermogramme est préconisé au terme d’un examen clinique et d’un interrogatoire minutieux du patient. S’il le juge nécessaire, le médecin peut également prévoir d’autres examens, à l’image d’un bilan hormonal, d’une échographie des testicules, d’un doppler ou encore d’une biopsie testiculaire.

Quels sont les traitements de l’infertilité masculine ?

La stratégie thérapeutique privilégiée pour traiter une infertilité masculine variera en fonction de son origine.

Un traitement hormonal peut ainsi être mis en œuvre pour rétablir un déséquilibre tandis qu’une chirurgie peut être envisagée en présence d’une varicocèle ou d’une imperméabilité des voies génitales (Tisane ).

Lorsque la prise en charge médicale de première intention ne donne pas de résultats satisfaisants, différentes techniques d’assistance médicale à la procréation peuvent alors être proposées : insémination artificielle, fécondation in vitro…

Laisser un commentaire