đź”´ URGENT / Suivez en direct : les combattants du groupe Wagner progressent vers Moscou

0
1

URGENT / 🔴 Suivez en direct : les combattants du groupe Wagner progressent vers Moscou. Des combattants du groupe paramilitaire Wagner poursuivent leur progression, samedi, en direction de Moscou. Ils sont entrés dans la région de Lipetsk, située à environ 400 km au sud de la capitale russe, ont annoncé les autorités locales. Suivez en direct les derniers développements de la guerre en Ukraine.

Table des matières

Combattants du groupe Wagner progressent vers Moscou

combattants du groupe Wagner progressent vers Moscou 2
combattants du groupe Wagner progressent vers Moscou 2

16 h 14 : la région russe de Kalouga, près de Moscou, annonce des restrictions sur les déplacements

La région russe de Kalouga, au sud de Moscou, a introduit des restrictions sur les déplacements face à la rébellion du groupe armée Wagner, qui a entamé une marche sur la capitale russe.

« Le quartier gĂ©nĂ©ral opĂ©rationnel a dĂ©cidĂ© de temporairement introduire des restrictions de transport automobile sur les routes de la rĂ©gion situĂ©es dans les territoires limitrophes des rĂ©gions frontalières avec celle de Kalouga, (soit) les rĂ©gions de Toula, Briansk, Orlov et Smolensk » qui sont au sud, Ă  l’est et Ă  l’ouest de Kalouga, a dit le gouverneur Vladislav Chapcha. La capitale rĂ©gionale de Kalouga est Ă  180 km de Moscou.

16 h 01 : la Lettonie annonce renforcer la sécurité à ses frontières, ne plus laisser entrer les Russes sur son territoire

Le prĂ©sident Ă©lu de la Lettonie, Edgars Rinkevics, a annoncĂ© que son pays avait renforcĂ© la sĂ©curitĂ© Ă  ses frontières, face Ă  la mutinerie en cours en Russie, et qu’il ne laissait plus entrer les Russes sur son territoire.

« La Lettonie suit de près l’Ă©volution de la situation en Russie (…). La sĂ©curitĂ© aux frontières a Ă©tĂ© renforcĂ©e », a-t-il tweetĂ©, prĂ©cisant que la dĂ©livrance de visas ou l’entrĂ©e de Russes venant de Russie Ă©tait suspendue.

15 h 53 : des combattants de Wagner dans la région de Lipetsk, au sud de Moscou

Des combattants du groupe paramilitaire Wagner sont entrés dans la région de Lipetsk, située à environ 400 km au sud de Moscou, ont annoncé les autorités locales, ce qui confirme leur progression en direction de la capitale russe.

Des Ă©lĂ©ments de Wagner « sont en train de se dĂ©placer sur le territoire de la rĂ©gion de Lipetsk », a indiquĂ© sur Telegram le gouverneur rĂ©gional, Igor Artamonov. « Les agences de maintien de l’ordre et les autoritĂ©s (…) prennent toutes les mesures nĂ©cessaires pour assurer la sĂ©curitĂ© de la population. La situation est sous contrĂ´le ».

Les États-Unis vont rester « en Ă©troite coordination » avec leurs alliĂ©s après un premier Ă©change de vues avec les pays du G7 sur la situation en Russie, a affirmĂ© le porte-parole du dĂ©partement d’État, Matthew Miller.

« Les États-Unis vont rester en Ă©troite coordination avec leurs alliĂ©s et partenaires alors que la situation continue d’Ă©voluer » après l’annonce d’une rĂ©bellion armĂ©e du groupe paramilitaire Wagner contre les forces russes, qui ne « change rien » au soutien Ă  l’Ukraine, a-t-il dit.

15 h 08 : la rĂ©bellion de Wagner, un « cadeau » fait Ă  l’Occident, selon Minsk

combattants du groupe Wagner progressent vers Moscou
combattants du groupe Wagner progressent vers Moscou

La BiĂ©lorussie a qualifiĂ© de « cadeau » fait Ă  l’Occident la rĂ©bellion armĂ©e du groupe paramilitaire Wagner, en cours en Russie, en mettant en garde contre une « catastrophe ».

« Toute provocation, tout conflit interne dans les rangs militaires ou politiques, dans le champ de l’information ou dans la sociĂ©tĂ© civile, c’est un cadeau fait Ă  l’Occident », a dĂ©clarĂ© le Conseil de sĂ©curitĂ© nationale biĂ©lorusse, dans un communiquĂ© rendu public par la diplomatie de ce pays alliĂ© de la Russie. « Cela peut aboutir Ă  une catastrophe », a-t-il ajoutĂ©, appelant Ă  Ă©couter « la voix de la raison ».

14 h 47 : le Kremlin dit avoir le soutien de Recep Tayyip Erdogan après l’avoir informĂ© de la rĂ©bellion armĂ©e en Russie

Le prĂ©sident russe Vladimir Poutine a reçu le « plein soutien » de son homologue turc Recep Tayyip Erdogan lors d’un entretien tĂ©lĂ©phonique consacrĂ© Ă  la rĂ©bellion armĂ©e du groupe Wagner en cours en Russie, a dĂ©clarĂ© le Kremlin.

Lors de son entretien avec Recep Tayyip Erdogan, qui a survécu à une tentative de putsch en 2016, Vladimir Poutine a « donné des informations sur la situation dans le pays en lien avec une tentative de rébellion armée », selon un communiqué du Kremlin.

Le prĂ©sident turc « a exprimĂ© son plein soutien pour les mesures prises » par Vladimir Poutine, d’après la mĂŞme source.

14 h 36 : les chefs de la diplomatie du G7 se sont entretenus pour un « échange de vues »

Les ministres des Affaires Ă©trangères du G7 se sont entretenus pour « échanger leurs vues sur la situation en Russie », oĂą le chef de la milice Wagner EvguĂ©ni Prigojine est entrĂ© en rĂ©bellion armĂ©e contre les troupes rĂ©gulières, a annoncĂ© le chef de la diplomatie de l’UE, Josep Borrell.

Il n’a livrĂ© aucun dĂ©tail sur le contenu de ces Ă©changes. Berlin a confirmĂ© que la ministre allemande des Affaires Ă©trangères, Annalena Baerbock, « venait de s’entretenir de la situation » avec ses homologues des puissances du G7.

14 h 20 : la rĂ©bellion armĂ©e en Russie, une « opportunité » pour l’Ukraine

La Russie a engagĂ© un processus conduisant Ă  sa propre destruction en envahissant l’Ukraine, a estimĂ© la vice-ministre ukrainienne de la DĂ©fense, pour qui la rĂ©bellion armĂ©e du groupe Wagner constituait une « opportunité » pour son pays.

« Ils nous combattent mais ils s’autodĂ©truisent », a estimĂ© sur Telegram Ganna Maliar. « Que cela signifie-t-il pour nous ? Une fenĂŞtre d’opportunité », a-t-elle ajoutĂ©, assurant que l’Ukraine continuait son travail pour la « victoire ».

En revanche sur le terrain de la guerre en Ukraine, la situation reste inchangée pour le moment. Les combats continuent, selon notre envoyée spéciale à Zaporijjia, Gwendoline Debono.

14 h 05 : Prigojine affirme avoir pris le QG militaire de Rostov « sans un coup de feu »

Le chef du groupe paramilitaire Wagner, Evgueni Prigojine, a assurĂ© avoir pris le quartier gĂ©nĂ©ral de l’armĂ©e russe Ă  Rostov sans tirer, affirmant avoir le soutien de la population.

« Pourquoi le pays nous soutient ?

combattants du groupe Wagner progressent vers Moscou 2
combattants du groupe Wagner progressent vers Moscou 2

Parce que nous effectuons une marche pour la justice », a dit dans un message audio sur Telegram le chef de Wagner, accusé de « trahison » par Vladimir Poutine. « Nous sommes entrés dans Rostov, et sans tirer un seul coup de feu, nous avons pris le bâtiment du quartier général ».

13 h 53 : Moscou affirme avoir repoussĂ© des attaques de Kiev dans le sud et l’est

L’armĂ©e russe affirme avoir repoussĂ© au cours des dernières 24 h plusieurs attaques des forces de Kiev contre ses positions dans le sud et l’est de l’Ukraine, au moment oĂą Moscou fait aussi face Ă  une rĂ©bellion en Russie.

→> A lire aussi

Selon le ministère russe de la DĂ©fense, neuf assauts ukrainiens ont Ă©tĂ© repoussĂ©s dans la rĂ©gion de Donetsk et un dans celle de Zaporijjia. Ces affirmations n’Ă©taient pas vĂ©rifiables de source indĂ©pendante.

13 h 33 : les habitants de la région de Lipetsk appelés à rester chez eux

15 h 17 Washington en étroite coordination avec ses alliés
15 h 17 Washington en étroite coordination avec ses alliés

Les autorités de la région russe de Lipetsk, à 420 km au sud de Moscou, ont appelé la population à rester chez elle face à la rébellion armée déclenchée par le groupe paramilitaire Wagner.

« Afin d’assurer l’ordre et la sĂ©curitĂ© des citoyens de la rĂ©gion de Lipetsk, le quartier gĂ©nĂ©ral opĂ©rationnel appelle les habitants Ă  ne pas sortir de leurs maisons sauf nĂ©cessitĂ©, et Ă  renoncer Ă  tout dĂ©placement dans un vĂ©hicule privé », selon le compte Telegram des autoritĂ©s de la rĂ©gion.

13 h 03 : des hélicoptères russes ouvrent le feu sur le convoi Wagner en route vers Moscou

Des hĂ©licoptères russes ont ouvert le feu sur le convoi Wagner, selon un journaliste de l’agence Reuters. Ce convoi de combattants rebelles du groupe paramilitaire Wagner remontant du sud de la Russie en direction de Moscou a passĂ© la ville de Voronej samedi après-midi. Au moins l’un des vĂ©hicules du convoi Ă©tait un camion transportant un char de combat.

Voronej est située à 500 km au sud de la capitale russe.

12 h 12 : le patriarche russe appelle Ă  l’ »unité », soutient Vladimir Poutine

Le patriarche Kirill, chef de l’Église orthodoxe en Russie et alliĂ© du prĂ©sident Vladimir Poutine, a appelĂ© Ă  l' »unité » face aux « tentatives de semer la discorde », en pleine rĂ©bellion armĂ©e du groupe paramilitaire Wagner.

« Toute tentative de semer la discorde dans le pays est le plus grand des crimes qui ne saurait trouver de justification », a-t-il dĂ©clarĂ© dans un communiquĂ© publiĂ© par le patriarcat. « J’appelle ceux qui ont pris les armes pour les diriger contre leurs frères Ă  reconsidĂ©rer » leur choix, a-t-il ajoutĂ©, disant « soutenir les efforts de [Vladimir Poutine] pour empĂŞcher les troubles dans notre pays ».

12 h 05 : l’UE « surveille de près la situation », « en contact » avec les puissances du G7 (Charles Michel)

Le président du Conseil européen, Charles Michel ,a affirmé « surveiller de près la situation en Russie » et être « en contact avec les dirigeants européens et les partenaires du G7 », alors que le chef de la milice Wagner, Evguéni Prigojine, est entré en rébellion contre les troupes régulières russes.

« Il s’agit clairement d’un problème interne Ă  la Russie. Notre soutien Ă  l’Ukraine et Ă  [son prĂ©sident] Volodymyr Zelensky est inĂ©branlable », a tweetĂ© le responsable europĂ©en.

12 h 01 : « Un coup d’État qui ne dit pas son nom », selon notre ancienne correspondante en Russie Elena Volochine

combattants du groupe Wagner progressent vers Moscou 1
combattants du groupe Wagner progressent vers Moscou 1

11 h 37 : EvguĂ©ni Prigojine assure que Wagner n’obĂ©ira pas Ă  l’ordre de reddition de Poutine

Vladimir Poutine a tort d’accuser le groupe Wagner de trahison, a dĂ©clarĂ© son fondateur, EvguĂ©ni Prigojine, assurant que ses combattants n’accepteront pas de dĂ©poser les armes comme le leur a demandĂ© le prĂ©sident russe.

« Les Wagner sont des patriotes russes » qui sont entrĂ©s en rĂ©bellion contre les chefs de l’armĂ©e pour libĂ©rer le pays « de la corruption, du mensonge et de la bureaucratie », a insistĂ© le chef du groupe paramilitaire.

« En ce qui concerne la ‘trahison de la Patrie’, le prĂ©sident s’est profondĂ©ment trompĂ©. Nous sommes des patriotes », a affirmĂ© EvguĂ©ni Prigojine dans un enregistrement audio. « Personne ne va se rendre Ă  la demande du prĂ©sident, des services de sĂ©curitĂ© ou de qui que ce soit », a-t-il ajoutĂ©. C’est la première fois que le patron du groupe Wagner s’en prend personnellement au maĂ®tre du Kremlin.

11 h 23 : les chefs des deux chambres du Parlement appellent Ă  soutenir Vladimir Poutine

RĂ©bellion de Wagner situation difficile Ă  Moscou, les forces de Prigojine progressent
RĂ©bellion de Wagner situation difficile Ă  Moscou, les forces de Prigojine progressent

Les dirigeants des deux chambres du Parlement en Russie ont appelé à soutenir le président Vladimir Poutine qui fait face à une rébellion armée du groupe paramilitaire Wagner.

« Les dĂ©putĂ©s de la Douma d’État (…) soutiennent la consolidation des forces et du soutien au prĂ©sident Vladimir Poutine, le commandant-en-chef », a dĂ©clarĂ© sur Telegram le prĂ©sident de la chambre basse, Viatcheslav Volodine. « La force » de la Russie rĂ©side dans « l’unitĂ© (…) et notre intolĂ©rance historique pour les trahisons et les provocations », a renchĂ©ri la prĂ©sidente de la chambre haute, Valentina Matvienko.

11 h 10 : l’armĂ©e mène des actions de « combat » dans la rĂ©gion de Voronej (gouverneur)

L’armĂ©e russe mène des opĂ©rations de « combat » dans la rĂ©gion Voronej, frontalière de l’Ukraine et situĂ©e Ă  quelque 600 km au sud de Moscou, ont rapportĂ© les autoritĂ©s locales, en pleine rĂ©bellion armĂ©e du groupe paramilitaire Wagner.

« Dans le cadre de l’opĂ©ration antiterroriste sur le territoire de la rĂ©gion de Voronej, les forces armĂ©es de la FĂ©dĂ©ration de Russie sont en train de mener des actions opĂ©rationnelles et de combat nĂ©cessaires », a dĂ©clarĂ© sur Telegram le gouverneur rĂ©gional, Alexandre Goussev.

Voronej se trouve environ Ă  mi-chemin entre Moscou et la ville de Rostov, oĂą Wagner a revendiquĂ© de premières prises d’infrastructures militaires tĂ´t samedi.

11 h 01 : les responsables de l’occupation russe en Ukraine expriment leur soutien Ă  Poutine

Les responsables de l’occupation russe dans les rĂ©gions ukrainiennes dont Moscou revendique l’annexion ont exprimĂ© leur soutien au prĂ©sident russe Vladimir Poutine, qui fait face Ă  une rĂ©bellion armĂ©e du groupe paramilitaire Wagner.

Les dirigeants installés par la Russie dans les régions de Donetsk et de Lougansk, ainsi que Zaporijjia et Kherson ont déclaré, dans des communiqués séparés publiés sur Telegram, que leurs régions respectives sont « avec le Président ! ».

10 h 42 : Poutine parle au téléphone avec son allié Loukachenko

Le prĂ©sident russe Vladimir Poutine s’est entretenu au tĂ©lĂ©phone avec son homologue biĂ©lorusse et plus proche alliĂ©, Alexandre Loukachenko, rapporte l’agence de presse publique biĂ©lorusse Belta.

Il s’agit du premier contact international de Vladimir Poutine depuis le dĂ©but de cette rĂ©bellion lancĂ©e vendredi soir par le chef de Wagner, EvguĂ©ni Prigojine. « Le prĂ©sident russe a appelĂ© ce matin le prĂ©sident biĂ©lorusse » pour l’informer « de la situation en Russie », a indiquĂ© Belta en citant le service de presse d’Alexandre Loukachenko.

10 h 10 : « Vladimir Poutine est en train d’essayer de garder la situation en main », analyse notre ancienne correspondante en Russie

combattants du groupe Wagner progressent vers Moscou
combattants du groupe Wagner progressent vers Moscou

9 h 56 : des frappes russes font trois morts Ă  Kiev, l’Ukraine dit avoir abattu 41 missiles dans la nuit

La Russie a lancĂ© une nouvelle attaque massive contre l’Ukraine dans la nuit de vendredi Ă  samedi, l’armĂ©e de l’air ukrainienne disant avoir abattu 41 missiles de croisière visant notamment la capitale Kiev.

Alors que la Russie semble s’enfoncer dans le chaos après la rĂ©bellion du groupe paramilitaire Wagner, l’armĂ©e russe a tirĂ© 51 missiles contre la capitale ukrainienne mais aussi d’autres villes comme Kharkiv et Dnipro. Elle a aussi lancĂ© deux drones qui ont Ă©tĂ© interceptĂ©s, selon des responsables ukrainiens.

Selon le ministre de l’IntĂ©rieur, Ihor Klymenko, trois personnes sont mortes et huit autres ont Ă©tĂ© blessĂ©es lorsque les dĂ©bris d’un missile ont frappĂ© une tour d’habitation Ă  Kiev. « C’est la façon de faire des terroristes. La façon de faire de la Russie », a-t-il commentĂ© sur la messagerie Telegram.

9 h 42 : Emmanuel Macron « suit de près » la situation en Russie

Le prĂ©sident français Emmanuel Macron « suit de près » la situation en Russie et reste « concentrĂ© sur le soutien Ă  l’Ukraine », selon l’ÉlysĂ©e.

9 h 08 : Poutine accuse Prigojine de « trahison » et dénonce un « coup de poignard dans le dos »

Après avoir reconnu dans une adresse Ă  la Nation diffusĂ©e Ă  la tĂ©lĂ©vision une situation « difficile » et Ă©voquĂ© une « menace mortelle » pour la Russie, Vladimir Poutine a assurĂ© avoir donnĂ© les « ordres nĂ©cessaires » Ă  l’armĂ©e pour reprendre le contrĂ´le du pays.

DĂ©nonçant un « coup de poignard dans le dos » de la part de celui qui a longtemps Ă©tĂ© son protĂ©gĂ©, EvguĂ©ni Prigojine, dont il n’a Ă  aucun moment prononcĂ© le nom pendant son discours Ă  la tĂ©lĂ©vision, le prĂ©sident russe a promis une rĂ©ponse « implacable » contre les auteurs de la rĂ©bellion armĂ©e.

Il a dans le mĂŞme temps tendu la main aux mercenaires du groupe Wagner, qu’il a qualifiĂ©s de « hĂ©ros de la libĂ©ration du Donbass », dans l’est de l’Ukraine.

8 h 59 : « C’est seulement le commencement en Russie », selon un conseiller du prĂ©sident ukrainien

Un conseiller du président ukrainien estime que la crise provoquée par la rébellion du groupe paramilitaire Wagner en Russie ne fait que débuter.

« C’est seulement le commencement en Russie », a dĂ©clarĂ© MykhaĂŻlo Podoliak sur Twitter. « La division entre les Ă©lites est trop Ă©vidente. Se mettre d’accord et prĂ©tendre que tout est rĂ©glĂ©, cela ne marchera pas ».

8 h 38 : la Russie promet de « garantir la sĂ©curité » des combattants de Wagner s’ils arrĂŞtent leur rĂ©bellion

Le ministère russe de la DĂ©fense a promis de « garantir la sĂ©curité » des combattants du groupe paramilitaire Wagner s’ils se dissocient de l' »aventure criminelle » de leur patron, EvguĂ©ni Prigojine, qui a intiĂ© une rĂ©bellion armĂ©e contre l’Ă©tat-major.

« Vous avez Ă©tĂ© dupĂ©s pour participer Ă  l’aventure criminelle de Prigojine », a dĂ©clarĂ© le ministère dans un communiquĂ©. « Entrez en contact avec des reprĂ©sentants du ministère russe de la DĂ©fense et des agences de maintien de l’ordre dans les plus brefs dĂ©lais. Nous garantissons la sĂ©curitĂ© de chacun », a-t-il ajoutĂ©, affirmant que « de nombreux » membres du groupe Wagner l’avaient dĂ©jĂ  contactĂ© pour demander Ă  retourner dans leurs casernes.

8 h 22 : le « rĂ©gime d’opĂ©ration antiterroriste » instaurĂ© Ă  Moscou (agences russes)

Le « rĂ©gime d’opĂ©ration antiterroriste » a Ă©tĂ© instaurĂ© Ă  Moscou et dans sa rĂ©gion, alors que la Russie est secouĂ©e par une rĂ©bellion du groupe paramilitaire Wagner, annonce le ComitĂ© national antiterroriste.

« Afin d’empĂŞcher d’Ă©ventuels attentats », ce rĂ©gime a Ă©galement Ă©tĂ© instaurĂ© dans la rĂ©gion de Voronej, frontalière de l’Ukraine, a prĂ©cisĂ© le ComitĂ© dans un communiquĂ©, citĂ© par les agences de presse russes. Cette mesure renforce les pouvoirs des services de sĂ©curitĂ© et leur permet de restreindre les mouvements.

8 h 12 : « L’Ukraine regarde avec un très grand intĂ©rĂŞt ce qu’il se passe en Russie », explique notre envoyĂ© spĂ©cial en Ukraine

RĂ©bellion de Wagner situation difficile Ă  Moscou, les forces de Prigojine progressent 3
RĂ©bellion de Wagner situation difficile Ă  Moscou, les forces de Prigojine progressent 3

7 h 58 : Vladimir Poutine va bientĂ´t s’adresser Ă  la nation (Kremlin)

Le prĂ©sident russe Vladimir Poutine va « bientĂ´t » s’adresser Ă  la nation, au moment oĂą son pays est secouĂ© par une rĂ©bellion du groupe paramilitaire Wagner, annonce le Kremlin.

« Poutine va faire une allocution bientôt », a déclaré aux agences de presse russes le porte-parole de la présidence, Dmitri Peskov.

7 h 04 : Prigojine dit ĂŞtre au QG militaire de Rostov et contrĂ´ler des sites militaires

Le chef du groupe paramilitaire Wagner affirme ĂŞtre dans le quartier gĂ©nĂ©ral de l’armĂ©e russe dans la ville de Rostov, centre clĂ© pour l’assaut russe contre l’Ukraine, et avoir pris le contrĂ´le de sites militaires, dont un aĂ©rodrome.

« Nous sommes au QG, il est 7 h 30 du matin » (4 h 30 GMT), a dit Evgueni Prigojine dans une vidĂ©o diffusĂ©e sur Telegram, « les sites militaires de Rostov sont sous contrĂ´le, y compris l’aĂ©rodrome », ajoute-t-il, alors que derrière lui marchent des hommes en uniforme.

Il a assurĂ© que les avions militaires engagĂ©s dans l’offensive russe en Ukraine « partent normalement » de l’aĂ©rodrome pour remplir leurs « tâches de combat », en affirmant qu' »il n’y aucun problème ». « Le principal point de commandement fonctionne normalement », a-t-il poursuivi, en assurant qu' »aucun officier » dĂ©ployĂ© lĂ -bas n’a Ă©tĂ© suspendu de ses fonctions.

« Un grand nombre de territoires » conquis en Ukraine « sont perdus » et « beaucoup de soldats sont tuĂ©s », a-t-il affirmĂ©, en accusant une nouvelle fois l’armĂ©e russe de ne pas dire la vĂ©ritĂ© sur la situation sur le front. L’armĂ©e perd « jusqu’Ă  1 000 hommes par jour », parmi lesquels des morts, des blessĂ©s, des disparus ou encore ceux qui refusent de combattre, a-t-il encore assurĂ©.

5 h 44 : les mesures de sécurité renforcées dans plusieurs régions russes

La capitale russe, la rĂ©gion de Rostov, voisine de l’Ukraine, et celle de Lipetsk, ont annoncĂ© samedi des mesures de sĂ©curitĂ© renforcĂ©es face Ă  la rĂ©bellion du groupe paramilitaire Wagner.

« Du fait des informations [nous] parvenant, des activités antiterroristes sont en cours à Moscou dans le but de renforcer les mesures de sécurité », a écrit sur la messagerie Telegram le maire de la capitale, Sergueï Sobianine.

Dans le sud du pays, dans la région de Rostov où le groupe Wagner affirme être entré, des appels à rester chez soi ont été lancés.

« Les forces de l’ordre prennent toutes les mesures nĂ©cessaires pour assurer la sĂ©curitĂ© des habitants de la rĂ©gion [de Rostov]. Je demande Ă  tous de garder le calme et de ne pas sortir de la maison sauf nĂ©cessité », a Ă©crit le gouverneur Vassili Goloubev sur Telegram.

Les autoritĂ©s ont ensuite appelĂ© les habitants de la capitale Ă©ponyme Ă  ne pas se rendre en centre-ville. Des images et des publications en ligne font Ă©tat d’hommes en armes aux abords de bâtiments officiels.

5 h 33 : « Un coup d’État militaire », selon notre journaliste Elena Volochine

combattants du groupe Wagner progressent vers Moscou
combattants du groupe Wagner progressent vers Moscou

5 h 05 : L’opposant russe Khodorkovski appelle Ă  « aider » le chef de Wagner contre le rĂ©gime de Poutine

L’opposant russe et homme d’affaires en exil MikhaĂŻl Khodorkovski appelle Ă  aider le chef du groupe Wagner, Evgueni Prigojine, en rĂ©bellion contre l’armĂ©e russe, pour combattre le rĂ©gime de Vladimir Poutine.

« Oui, mĂŞme le diable il faudrait l’aider s’il dĂ©cidait d’aller contre ce rĂ©gime ! (…) Si ce bandit [EvguĂ©ni Prigojine] veut dĂ©ranger l’autre [Vladimir Poutine], c’est pas le moment de faire la grimace, lĂ  maintenant il faut aider », a-t-il Ă©crit sur Telegram.

3 h 01 : le chef de Wagner affirme que ses forces ont abattu un hélicoptère militaire russe

Le chef du groupe paramilitaire Wagner, qui a engagĂ© une rĂ©bellion armĂ©e contre l’Ă©tat-major russe, a affirmĂ© dans la nuit que ses forces ont abattu un hĂ©licoptère militaire russe.

« À l’instant, un hĂ©licoptère a ouvert le feu sur une colonne civile, il a Ă©tĂ© abattu par les unitĂ©s de Wagner », a dit EvguĂ©ni Prigojine dans un nouveau message audio, sans prĂ©ciser le lieu de l’incident.

L’AFP n’Ă©tait pas en mesure de confirmer la vĂ©racitĂ© de ces propos.

2 h 30 : la dĂ©fense anti-aĂ©rienne en action Ă  Kiev, des explosions Ă  Kharkiv dans l’est de l’Ukraine

RĂ©bellion de Wagner situation difficile Ă  Moscou, les forces de Prigojine progressent 4
RĂ©bellion de Wagner situation difficile Ă  Moscou, les forces de Prigojine progressent 4

Des explosions ont retenti dans la nuit Ă  Kiev et Kharkiv, ont indiquĂ© les autoritĂ©s des deux villes alors que toute l’Ukraine est en alerte face Ă  l’imminence de frappes russes. « La dĂ©fense aĂ©rienne travaille dans la capitale », a indiquĂ© l’administration militaire de Kiev sur Telegram.

Puis le maire Vitali Klitschko a fait état d' »explosions » dans le quartier Solomiansky. « Tous les services [de secours] sont envoyés sur les lieux », a-t-il ajouté.

« Des explosions entendues à Kharkiv », a indiqué pour sa part Igor Terekhov, maire de la deuxième ville du pays.

Enfin, l’armĂ©e de l’air ukrainienne a fait Ă©tat de missiles volant en direction notamment des rĂ©gions de Soumy, Poltava et Dnipro.

1 h 54 : Poutine « continuellement informé » par les services de sécurité (Kremlin)

Le prĂ©sident russe Vladimir Poutine est « continuellement informé » de l’Ă©volution de la situation après l’annonce d’une rĂ©bellion armĂ©e par le chef du groupe paramilitaire Wagner, a indiquĂ© le Kremlin.

« Les services spĂ©ciaux, les agences de maintien de l’ordre, c’est-Ă -dire le ministère de la DĂ©fense, le FSB (services de sĂ©curitĂ©), le ministère de l’IntĂ©rieur, la Garde nationale, informent continuellement le prĂ©sident sur les mesures prises pour mettre en Ĺ“uvre les instructions qui leur ont Ă©tĂ© donnĂ©es », a dĂ©clarĂ© aux agences russes le porte-parole de la prĂ©sidence, Dmitri Peskov.

1 h 50 : la Maison Blanche suit la situation en Russie, Biden tenu au courant (porte-parole)

La Maison Blanche suit la situation en Russie après le soulèvement du groupe paramilitaire Wagner contre l’Ă©tat-major russe, a indiquĂ© un porte-parole, en prĂ©cisant que le prĂ©sident amĂ©ricain Joe Biden Ă©tait tenu informĂ©.

« Nous suivons la situation et nous allons nous entretenir avec nos alliés et partenaires au sujet de ces développements », a fait savoir le porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche, Adam Hodge.

1 h 45 : Wagner jure d' »aller jusqu’au bout », dit entrer en Russie

Le chef du groupe paramilitaire Wagner, qui s’est rebellĂ© contre le commandement militaire russe, a jurĂ© d' »aller jusqu’au bout » et de « dĂ©truire tout ce qui sera mis » sur sa route, affirmant que ses troupes sont entrĂ©es sur le territoire russe.

« On continue, on ira jusqu’au bout », a dit EvguĂ©ni Prigojine dans un message audio sur Telegram, après avoir annoncĂ© que ses forces « ont passĂ© (…) la frontière de l’État » russe alors qu’elles Ă©taient dĂ©ployĂ©es en Ukraine. EvguĂ©ni Prigojine affirme disposer de 25 000 combattants.

Le chef de Wagner n’a pas apportĂ© de preuve de ces affirmations, et l’AFP n’Ă©tait pas en mesure de confirmer la vĂ©racitĂ© de ces propos.

00 h 37 : les troupes ukrainiennes se préparent à attaquer en « profitant de la provocation » du patron de Wagner (Moscou)

RĂ©bellion de Wagner situation difficile Ă  Moscou, les forces de Prigojine progressent 2
RĂ©bellion de Wagner situation difficile Ă  Moscou, les forces de Prigojine progressent 2

La Russie a affirmĂ© que les forces ukrainiennes se prĂ©paraient Ă  attaquer près de la ville de Bakhmout, en « profitant » du chaos provoquĂ© par l’appel du chef du groupe Wagner au soulèvement contre l’Ă©tat-major russe.

« Profitant de la provocation de Prigojine pour dĂ©stabiliser la situation, le rĂ©gime de Kiev regroupe des unitĂ©s des 35e et 36e bridages d’infanterie de marine pour des actions offensives », dans la zone de Bakhmout, a indiquĂ© le ministère russe de la DĂ©fense dans un communiquĂ©, assurant frapper les forces ukrainiennes avec l’aviation et l’artillerie.

00 h 03 : un influent gĂ©nĂ©ral russe appelle le groupe Wagner Ă  « s’arrĂŞter » avant qu’il ne soit « trop tard »

L’influent gĂ©nĂ©ral russe SergueĂŻ Sourovikine a appelĂ© vendredi les combattants du groupe Wagner Ă  s' »arrĂŞter » et rentrer dans leurs casernes « avant qu’il ne soit trop tard » après l’appel de leur chef, EvguĂ©ni Prigojine, Ă  se soulever contre le commandement militaire.

« Je m’adresse aux combattants et chefs du groupe Wagner (…) Nous sommes du mĂŞme sang, nous sommes des guerriers. Je [vous] demande de vous arrĂŞter (…) Avant qu’il ne soit trop tard, il faut obĂ©ir Ă  la volontĂ© et Ă  l’ordre du prĂ©sident Ă©lu de la Russie », a-t-il dit dans une vidĂ©o diffusĂ©e sur Telegram par un journaliste de la tĂ©lĂ©vision d’État russe.

L’essentiel du 23 juin

Les services de sĂ©curitĂ© russes (FSB) ont ouvert une enquĂŞte pour « appel Ă  la mutinerie armĂ©e » après l’appel du chef du groupe Wagner Ă  se soulever contre le commandement militaire, qu’il accuse d’avoir bombardĂ© ses hommes.

« Le prĂ©sident (Vladimir) Poutine est informĂ© de tous les Ă©vĂ©nements autour d'(EvguĂ©ni) Prigojine. Les mesures nĂ©cessaires sont en train d’ĂŞtre prises », a indiquĂ© le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, citĂ© par l’agence Tass.

Par Kafunel Avec AFP et Reuters

PubliĂ© le : 24/06/2023 – 07:32
ModifiĂ© le : 24/06/2023 – 16:30

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici